Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Gros Plan

Rédaction
29 mai 2011
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Gethsémani, les statues des cerfs reviennent sur la façade de la Basilique

Il faut faire un peu attention pour s’en apercevoir et tous n’en connaissent pas forcément l’histoire mais quelque chose a changé à Gethsémani.

La façade de la basilique de l’Agonie est de nouveau complète. En effet, deux cerfs trônent de nouveau au sommet du tympan de la basilique de Gethsémani, de chaque côté de la croix, où ils avaient été installés pour la première fois en 1924.

Dans la partie supérieure, la grande mosaïque présente un Christ en prière avec à sa gauche des personnes simples et à sa droite les sages et les puissants de la terre. Tous pleurent leur misère, leur condition, leur souffrance tournés vers le Fils de Dieu qui, à son tour, tourne son regard vers le Père et sert de pont entre notre condition humaine et l’Espérance Divine. Plus haut, sur la pointe de la façade, trône une croix. A ses cotés, se trouvent deux cerfs. L’attitude des cerfs semble être celle d’animaux qui boivent et rappellent le psaume 42 « Comme languit une biche après les eaux vives, ainsi languit mon âme vers toi, mon Dieu ».

Ce psaume est utilisé dans la tradition chrétienne au moment d’évoquer la passion de Jésus et les heures d’angoisses qu’il a pu vivre au moment de mourir.

Ce sont eux, les cerfs, qui constituent la nouveauté de Gethsémani. Volés à deux reprises, ils sont depuis peu retournés à leur place – après sept ans d’absence – grâce à l’intervention d’une bienfaitrice espagnole qui en a financé leur refonte en bronze. Les cerfs ont été volés une première fois le 9 février 20 et retrouvés après quelques mois à Ramallah par la police palestinienne ils avaient été remis à leur place le 19 septembre de la même année. Le 19 mai 24, ils ont été volés une seconde fois. Selon la police israélienne, ils n’ont pu quitter le pays mais ils sont restés introuvables.

Espérons qu’on veuille bien les y laisser.

Source Marco Gavasso pour custodia.org

Diana Safieh investie Dame du Saint Sépulcre

Sa Béatitude le Patriarche Fouad Twal, dans une cérémonie d’investiture en février 2011 a conféré à Diana Emile Safieh, le titre de « Dame de l’Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem » en reconnaissance de ses services pour la Terre Sainte.

Diana Safieh dans le sillage de ses parents a continué à s’occuper des pauvres de Saint-Vincent de Paul et a même été élue présidente de la Société plusieurs années de suite, et n’a jamais hésité à compléter les fonds de la société chaque fois que le besoin s’en faisait ressentir. Diana Safieh a aussi donné beaucoup de son temps et d’efforts à la « Society of the Arab Orphan » où elle a été élue vice-présidente. Elle a également soutenu la Société de Dar Al-Awlad (la maison des enfants), qui s’occupe du soin des enfants de réfugiés palestiniens depuis 1948.

Diana Safieh a reçu le titre de Dame pour avoir beaucoup apporté à son pays, ses institutions et ses citoyens, sans discrimination raciale aucune, mais avec une charité puisée dans l’enseignement de l’Evangile et l’Eglise.

Source : patriarcat latin

De nombreux pèlerins lui doivent l’organisation de leur pèlerinage en Terre Sainte. Toutes nos félicitations.

Un franciscain israélien nouveau juge à la Rote romaine

Bien connu en Terre Sainte, le P. David Maria Jaeger, israélien, a été installé début juin à son nouveau poste de Prélat Auditeur du Tribunal de la Rote romaine. Père David est né en 1955 à Jaffa de Tel Aviv dans une famille israélienne et juive, de parents notables, et élevé dans une école où se retrouvaient alors les enfants de la bourgeoisie sioniste religieuse de la ville.

Suite à sa conversion au catholicisme, il a commnençé les études qui le mèneraient l’ordination sacerdotale en 1986. Actif au sein de l’Institut œcuménique Tantur, à Jérusalem, il enseignait en même temps le Droit canon au Studium Biblicum Franciscanum de la Ville Sainte.

Depuis 1992, le P. David, ofm, est expert de la Délégation du Saint-Siège dans la commission bilatérale Israël-Vatican. Il a ainsi joué un rôle dans l’accord fondamental conclu en 1993 entre les deux Etats, établissant leurs relations diplomatiques. Après avoir travaillé aux Etats-Unis, il est depuis 1999 Professeur à l’Université pontificale franciscaine de Rome, « l’Antonianum ». Par ailleurs, il est aussi conseiller de la Congrégation pour les Eglises orientales, de la Congrégation pour les Evêques et du Conseil pontifical pour les textes législatifs.

La nomination papale est donc un signe de la reconnaissance des qualités en matière juridique du P. David M. Jaeger. La Rote romaine est l’un des plus hauts organes judiciaires ecclésiastiques. Les juges qui siègent à ce Tribunal sont les prélats auditeurs, principalement chargés de traiter les cas en appel, notamment en ce qui concerne les nullités de mariage.

Le quotidien israélien Haaretz a consacré un article important à ce franciscain israélien à l’occasion de cette prise de fonction, insistant notamment sur son parcours et son attachement à son pays et à son peuple.

Source : Marie Malzac pour le patriarcat latin

la Terre Sainte publie de temps à autre des articles signés du père David

Israël : le salaire moyen atteint 9 0 shekels

Le salaire moyen au mois de mars 2011 était de 8,996 shekels, a indiqué lundi le Bureau central des statistiques, qui précise qu’il s’agit d’une augmentation de 0,4 % par rapport aux données enregistrées à la fin du mois de décembre 2010.

Source : Guysen

La vache laitière israélienne est une des plus productives du monde

Selon les données publiées ce lundi, à l’occasion de la fête de Shavouot, par le Bureau central des statistiques, la vache israélienne est une de celles qui ont le plus de rendement. La production moyenne de lait atteignait en 2010, pour chaque vache laitière, plus de 10 0 litres. Le Bureau précise également que les foyers israéliens dépensent en moyenne 53 shekels par mois de produits laitiers.

Source : Guysen

Jérusalem 2011 : plus de touristes, plus de commerces et moins de laïcs

A l’occasion du Jour de Jérusalem qui commémore le 44e anniversaire de la réunification de la ville lors de la guerre des Six jours de 1967, la municipalité a publié quelques données.

Jérusalem est la ville la plus peuplée d’Israël avec 789 0 habitants (64 % de Juifs et 36 % d’Arabes). Au niveau de la population juive, 31 % se déclarent « traditionnels », 29 % sont ultra-orthodoxes, 20 % se disent religieux et seulement 20 % sont des laïcs (non-observant). Ces dix dernières  années on constate une augmentation du nombre des Juifs religieux et une baisse significative des laïcs.

En moyenne, une Jérusalémite accouchera de 4 enfants. 22 4 bébés sont nés l’an dernier à Jérusalem. Le taux de natalité est en augmentation dans le secteur juif et en baisse dans le secteur arabe. Notons que 64 % des enfants et adolescents étudient dans des écoles ultra-orthodoxes.

En 2010, quelque 18 626 habitants juifs ont quitté la ville (dont 14 0 avaient moins de 35 ans). Les raisons principales de cette émigration sont le manque de logement à prix raisonnable et l’insuffisance de l’emploi malgré les efforts de la municipalité dans ce sens.

La Ville Sainte est de loin la plus touristique du pays avec, en 2010, pas moins de 2 788 0 visiteurs étrangers soit une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente. Record dans l’histoire.

Jérusalem qui reste la ville la plus pauvre d’Israël connaît pourtant un développement économique remarquable. Par rapport à 29, on enregistre 30 % de plus de nouveaux commerces ou de petites et moyennes entreprises. Malgré ces bons chiffres, seulement 46 % des habitants de la ville en âge de travailler ont une activité lucrative.

Enfin, le mot « Jérusalem » a 67 1 0 entrées dans Google…

Source : Un écho d’Israël

Engouement binational

Il doit s’agir très certainement d’un record du monde détenu par les citoyens israéliens : Plus d’un million d’entre eux (sur 7 746 0 habitants) détiennent un passeport autre que celui de l’État hébreu,

Un sondage effectué par le Centre Menachem Begin Heritage montre que 59 % “des Israéliens se sont adressés ou ont l’intention de s’adresser à une ambassade étrangère pour postuler à la citoyenneté et obtenir un passeport ou pour se renseigner à ce sujet”.

Une autre étude constate que plus de 1 0 Israéliens sont déjà titulaires d’un passeport allemand, et ce chiffre grossit de plus de 7 0 chaque année en suivant une courbe d’accélération. Selon les autorités allemandes, plus de 70 0 passeports ont été accordés depuis 20. En plus de passeports vers l’Allemagne, plus d’un million d’Israéliens ont d’autres passeports étrangers.

Source : Israël Valley

Envolée du commerce extérieur palestinien

Depuis quelques mois, le commerce extérieur de l’Autorité palestinienne connaît une vive croissance. En mars dernier, les exportations des territoires palestiniens ont fait un bond de 20,7% et les importations de 28,8%. Le dynamisme du commerce extérieur palestinien reflète l’amélioration de la situation économique dans les Territoires palestiniens. De même, la levée partielle des restrictions imposées par les autorités israéliennes à la liberté de circulation en Cisjordanie, commence à donner ses fruits. Selon les chiffres que vient de publier l’Institut palestinien de la Statistique, Israël reste le premier partenaire commercial de l’Autorité palestinienne.

Source : J. Bendelac pour  israël Valley

À vos ordres ma Générale !

Une femme accède pour la première fois au rang de général de l’armée israélienne.«Conformément aux recommandations du chef d’état-major, le général Benny Gantz, la nomination de la colonelle Orna Barbivay a été approuvée par le ministre de la Défense Ehud Barak» indiquait un communiqué de l’armée. Âgée de 49 ans, Orna Barbivay est une des trois colonelles de l’armée israélienne. Elle commandait jusqu’ici le département des ressources humaines des forces terrestres.

Mariée et mère de trois enfants, elle est diplômée en sciences sociales, et a obtenu une maîtrise de gestion des affaires. Selon un porte-parole militaire, l’armée israélienne compte 21 généraux. La nouvelle promue remplacera dans ses fonctions le général Avi Zamir, qui doit quitter l’uniforme.

L’armée israélienne dispose de quelque 180 0 hommes, des appelés et 40 0 militaires de carrière, et peut rapidement mobiliser jusqu’à 45 réservistes. En Israël, le service militaire obligatoire est de trois ans pour les hommes et de 22 mois pour les femmes.

Source : Israël Valley

La Custodie sur Ipad

« Terra Sancta » : tel est le nom de la toute nouvelle application disponible sur iTunes et qui vous permettra (en quatre langues) d’avoir toujours à portée de main les informations sur ce qui se passe dans les Lieux Saints, les récits et les vidéo relatifs à la vie de la Custodie, les images des célébrations, des événements et des personnes qui gravitent autour de ces pierres chargées de mémoire. Cette application est la seconde produite par la Custodie qui a déjà mis à disposition “iBreviary”.

Dernière mise à jour: 30/12/2023 01:05

Rédaction

À la recherche des fontaines

Combien de pèlerins et de touristes, voire d’habitants de Jérusalem passent devant elles en les ignorant souverainement. Dans l’enceinte de la Vieille Ville on en a compté jusqu’à quinze : six sur l’esplanade du Temple devenue des mosquées, et neuf en dehors.

Marie-Armelle Beaulieu

Passé et présent s’embrassent

S’il y a une expérience particulièrement intense à vivre en Terre Sainte, et spécifiquement à Jérusalem, c’est celle de vivre au cœur de l’histoire.

Nouvelles de Terre Sainte – années 30
Rédaction

Nouvelles de Terre Sainte – années 30

Chapeau les femmes ! Le gouvernement a décidé de rendre obligatoire le port du chapeau européen pour toutes femmes musulmanes. Janvier 1929

Le Mont Garizim
Astrid Genet

Le Mont Garizim

« Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous affirmez que c’est à Jérusalem qu’il faut adorer » (Jn 4,20). Sans qu’elle soit citée nommément, cette phrase adressée à Jésus par la Samaritaine au puits de Jacob a familiarisé les chré-tiens avec cette montagne de Cisjordanie : le Garizim. Quelle est son histoire ? Quelles sont ses traditions ? Astrid Genet guide la visite.

Texte : Joseph Rouyer - Photos : Fadi Arouri

3000 ans de prière sur le mont Garizim

Le Mont Garizim n’est pas qu’un souvenir évangélique, un site archéologique riche d’histoire : il demeure le l’unique lieu saint de la communauté samaritaine.

Un Christ arabe ?
Falk van Gaver Écrivain

Un Christ arabe ?

Si la figure du Christ est présente dans l’islam, elle n’est pas celle du Jésus de l’Évangile. Cependant, une nouvelle figure du Christ est apparue dans la culture arabe contemporaine : celle du Christ poétique.

Frère Xavier :  un G.I. chez les Franciscains
Marie-Armelle Beaulieu

Frère Xavier : un G.I. chez les Franciscains

Les pèlerins de Tibériade passés par le couvent franciscain ces dernières années avaient peut-être rencontré frère Xavier. Ont-ils eu alors l’occasion d’entendre les récits de son débarquement sur les plages de Normandie le 7 juin 1944 ?

Pentecôte juive et Pentecôte chrétienne
Frédéric Manns ofm, Studium Biblicum Franciscanum

Pentecôte juive et Pentecôte chrétienne

La pâque chrétienne renvoie à la pâque juive. C’est à peu près admis. Et si la pentecôte chrétienne renvoyait à la Pentecôte juive ? Frère Frédéric Manns fulmine lorsque l’on oublie que les racines chrétiennes sont, demeurent, s’épanouissent dans l’étude du judaïsme.

Jean-Michel de Tarragon, Dominicain

Carte des environs de Jerusalem 1911