Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Passé et présent s’embrassent

M.-A. Beaulieu
1 mai 2011
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

S’il y a une expérience particulièrement intense à vivre en Terre Sainte, et spécifiquement à Jérusalem, c’est celle de vivre au cœur de l’histoire. Certes on peut étudier l’histoire de cette terre ; des peuples et civilisations qui s’y succèdent, de ces guerres, de ces édifices et monuments que sais-je, comme on le ferait dans n’importe quel autre pays

Mais ce qui est bouleversant ici, c’est d’avoir le sentiment de mettre ses pas dans les traces toujours affleurantes de l’histoire, de la toucher d’en être un modeste témoin aujourd’hui voire un acteur.

Les murs de la Vieille Ville nous protègent de la même façon qu’ils ont protégé les habitants qui nous ont précédés, les lieux saints nous accueillent comme ils ont accueilli des générations de croyants et de pèlerins, nous célébrons ici et aujourd’hui, hic et nunc, les mêmes mystères de notre foi et nous voyons juifs et musulmans faire de même. Nos traditions ne varient pas au point que le temps semble parfois s’être suspendu. Pourtant rien n’est figé, nous sommes dans le temps de l’histoire.

Les articles de ce numéro parlent presque tous d’histoires du passé, proches ou lointaines, et pourtant toutes ont la saveur de l’actualité.

Qui veillera aux fontaines ottomanes, quel avenir pour les Samaritains qui depuis 3 0 ans prient sur le Mont Garizim, quand l’Église et la Synagogue se réconcilieront-elles dans nos esprits ? Que va devenir Jérusalem, saura-t-on toujours partager ses eaux ? La Nativité deviendra-t-elle un parc d’attractions pour touristes ?

Il est fascinant de voir qu’aucune décision prise n’est bonne si elle ne s’est pas laissé instruire par les siècles passés.

Qu’ils le veuillent ou non, pour le meilleur ou pour le pire, dans ce pays, passé et présent s’embrassent et ne sauraient vivre l’un sans l’autre.


Abonnez-vous au magazine

Découvrir les tarifs et s’abonner.

Cliquez ici