Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Gros Plan

Rédaction
30 novembre 2011
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Mariage civil

Le Forum pour le mariage libre en Israël a déposé une pétition devant la Cour suprême contre le gouvernement israélien, appelant à la mise en place d’une procédure de mariage civil. La pétition accuse le gouvernement de violer les droits fondamentaux de milliers d’Israéliens « sans religion » en les empêchant de pouvoir se marier. Leur idée directrice est que l’État est légalement obligé de permettre le mariage civil aux personnes qui n’ont pas accès au mariage religieux. Ces citoyens « sans religion » se trouvent privés du droit constitutionnel de se marier, de même que les convertis non orthodoxes et les couples « mixtes » dont chaque partie est d’une faction religieuse différente.

Source Guysen

État et religion

L’institut de sondage Smith a mené une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 800 personnes. Pour 56 % de la population israélienne, État et religion devraient être séparés, tandis que 28 % se déclarent fermement contre cette séparation. L’analyse montre que 85 % des Juifs religieux s’opposent à cette séparation, tandis que 80 % des Israéliens laïcs y sont favorables. À la question « êtes-vous pour ou contre que l’État d’Israël instaure la liberté de religion et de conscience – à savoir, donner aux laïcs et aux Juifs la liberté d’agir en concordance avec leur vision du monde ? », 87 % des interrogés ont répondu ‘oui’. Seule la communauté haredi (juive orthodoxe) s’est exprimée majoritairement défavorable, avec 51 % de ‘non’. Les réponses traduisent ainsi un appel à plus de liberté dans le choix et l’exercice de la religion.

Source Guysen

Ces Israéliens qui ne veulent plus être juifs

A la mi octobre, l’écrivain israélien Yoram Kaniuk a obtenu de figurer « sans religion » dans les registres administratifs israéliens. L’événement est d’une portée considérable, dans un pays où la séparation du culte et de l’État est plus facile à réclamer qu’à instituer. Dans sa requête, formulée en 2010, il affirmait refuser d’appartenir « à ce qu’on appelle la religion juive en Israël », la comparant avec l’islam de l’Iran.

Le juge Gideon Ginat a rendu sa décision en expliquant que « la liberté de religion est une liberté dérivée du droit à la dignité humaine ». Le tribunal a par ailleurs indiqué que tout citoyen israélien peut se définir comme « libre de religion », alors que la religion fait d’habitude office de nationalité sur les registres d’état civil du pays. 200 Israéliens réunis pour fêter cette victoire sur un toit de Jérusalem se sont empressés de lui emboîter le pas, signant à leur tour des requêtes similaires espérant que la décision du tribunal fera jurisprudence.

Source Haaretz

Les Israéliens fans de puzzles

Avec plus de 1,2 million de puzzles vendus chaque année, les Israéliens sont parmi les plus grands amateurs de puzzles au monde. Inventé au XVIIIe siècle par l’anglais John Spilsbury qui après avoir coupé une carte du monde afin d’enseigner la géographie aux enfants, avait collé chacun des morceaux sur des pièces de bois, le puzzle n’a cessé d’évoluer et de se moderniser. Il y aurait une moyenne de 2 puzzles par personne dans les foyers israéliens : « un taux qui est parmi les plus élevé au monde ». Quand 1,2 million de puzzles sont vendus en Israël, quelque 3 millions de puzzles sont vendus aux États-Unis où la population est 44 fois plus grande qu’Israël (chiffre du site Puzzle History). De 2004 à 2010, un concours national de puzzle avait lieu chaque année. Si l’événement n’a pu avoir lieu en 2011, les amoureux du casse-tête misent sur l’organisation d’un concours international à Jérusalem en 2012.

Source Un écho d’Israël

Taybeh festival

Tous les ans au premier week-end d’octobre, l’Oktoberfest de Taybeh rassemble des milliers de participants venant de tout le pays. L’occasion pour chacun de découvrir ce dynamique village chrétien palestinien de 1 300 habitants situé à 35 km au Nord-Est de Jérusalem et de connaître leurs produits locaux vendus dans le monde entier. Au son des musiques traditionnelles et des danses folkloriques, les participants du festival pouvaient déguster la célèbre bière de Taybeh (100 000 litres en 2 jours) vendue dans le monde entier, mais aussi découvrir tous les autres produits locaux : miel, huile d’olive, bougie, broderie, lampe à huile, savon…

Source LPJ

Désertion de médecins

Des centaines de médecins internes israéliens ont démissionné collectivement. Les hôpitaux ont annulé les opérations non urgentes, des patients ont été renvoyés et certains ont dû attendre des heures avant de recevoir des soins. Les médecins, qui disent être surchargés et sous-payés, ont indiqué ne pas avoir reçu de proposition concrète du gouvernement de Benjamin Netanyahu pour mettre un terme à leur mouvement de contestation. Leur colère est un nouveau signe du mécontentement des Israéliens, après les nombreuses manifestations contre les inégalités sociales et le coût de la vie qui ont eu lieu cet été dans le pays.

Source Un écho d’Israël

De l’eau douce au fond de la mer Morte

L’agitation de l’eau à la surface de la mer Morte laisse présager depuis des années que quelque chose se cache dans ses profondeurs. Cette année, des plongeurs israéliens et allemands ont bravé ces eaux chargées de sel et ont fait une découverte édifiante : des sources d’eau douce jaillissent, à plus de 30 mètres de profondeur dans des cratères de 15 mètres de largeur et 20 mètres de profondeur ! Les formes de vie qu’ils ont trouvées à proximité des panaches sous-marins sont exceptionnelles d’un point de vue biologique, notamment des couches de bactéries et des biofilms, dont l’existence était complètement insoupçonnée dans la mer Morte.

Source Slate

Le fisc israélien cherche des sous

Mauvaise nouvelle pour les juifs de France : le fisc israélien pourrait transmettre à la France la liste des Français qui ont investi dans l’immobilier en Israël. Cette nouvelle va faire l’effet d’une bombe parmi les milliers de Juifs de France qui ont acheté des appartements en Israël au cours des dernières années. En effet, les investisseurs français qui ont placé leurs économies dans l’immobilier à Tel Aviv, à Jérusalem, à Ashdod ou à Netanya, sont devenus la cible du fisc israélien. En échange des noms des Français qui ont investi en Israël, l’Administration fiscale française pourrait transmettre à Israël les noms des Israéliens détenant des comptes bancaires en Suisse.

Source : Israël Valley

La Grenade

Un fruit biblique riche en symboles, largement représenté au long des siècles par l’art juif, l’architecture et la décoration. Sa couleur profonde et sa coupe en couronne ont donné à ce fruit majestueux une vocation royale. En Israël, le fruit fait son apparition début septembre avant de disparaître fin novembre, et occupe une place d’honneur à l’occasion de la fête de la nouvelle année, Rosh Hashana. Les plus jeunes et les plus courageux s’attachent à compter les graines contenues dans le fruit qui selon la tradition juive sont au nombre de 613, correspondant précisément au nombre des commandements divins, positifs ou négatifs.

Source Un écho d’Israël

Une application pour faire ses courses au meilleur prix

Les Israéliens rêvent de loyers moins chers… à défaut, ils auront des vêtements à des prix abordables et surtout à proximité de chez eux. L’entreprise Towntouch a développé une nouvelle application pour Smartphones, vendue sous le slogan « Prenez contact avec la ville à votre façon ». Celle-ci localise son utilisateur et indique les promotions dans les magasins de prêt à porter les plus proches. Des extensions du programme permettent également de calculer le temps nécessaire pour se rendre au point de vente ainsi que l’itinéraire conseillé. À l’heure actuelle, des centaines de magasins à travers tout le pays se sont déjà déclarés partenaires de Towntouch.

Source : Israël Valley

Budget de Tsahal amputé

Selon le comité chargé d’évaluer une possible diminution du budget de Tsahal, 3 milliards de shekels devront être soustrait des dépenses annuelles de l’armée afin d’être investis dans le social. Cela provoquera le ralentissement du développement des systèmes de missiles et diminuera grandement le nombre d’exercices militaires ainsi que les stocks de munitions et d’équipement. Les représentants des infrastructures de sécurité sont inquiets et clament que les leaders des mouvements sociaux n’ont pas exigé que leurs demandes soient accordées au détriment de la sécurité nationale. Ils n’avaient probablement pas réalisé que c’était “une question de vie ou de mort”, assurent-ils.

Source : Israël Valley

Chine et Israël

Se rendant pour la première fois en Israël à la fin août pour y rencontrer les dirigeants de l’État hébreu, le chef d’état-major de l’Armée de Libération du Peuple chinois a montré son regain d’intérêt pour Israël. Cette évolution peut s’expliquer par le fait qu’en tempérant son soutien traditionnel à des pays arabes comme la Syrie et l’Égypte en plein bouleversement et où l’avenir semble plus incertain que jamais, Beijing escompte jouer un rôle plus actif dans les dossiers régionaux et aussi dans le processus de paix israélo-palestinien pourtant à présent dans l’impasse.

Source Israël Valley

Prix Nobel

Le Prix Nobel de chimie vient d’être attribué à l’Israélien Daniel Shechtman. Israël a depuis vu dix de ses citoyens couronnés, dont six au cours des dix dernières années. Le pays comptabilise ainsi quatre prix Nobel de chimie, trois Prix Nobel de la paix, deux d’économie et un de littérature. Les lauréats comptent neuf hommes et une seule femme, Ada Yonath. Israël est le deuxième pays avec le taux le plus élevé de prix Nobel par habitant, avec 1 prix Nobel pour 700 000 habitants. En première position vient l’Angleterre, avec 1 prix pour 540 000 habitants.

Source Israël Valley

Sanctions israéliennes contre le Qatar

Le ministère israélien des Affaires étrangères a pris un ensemble de mesures contre le Qatar. Ces actions sont considérées comme “une réponse” aux campagnes anti-israéliennes menées par l’Émirat. Le journal Maariv expliquait récemment que le Qatar est le premier soutien de l’OLP dans la course à la reconnaissance d’un État Palestinien… Mais qu’il entretien également des liens très étroits avec Al Qaïda et le Hamas.

Source JSS

Gilad Shalit et 477 prisonniers palestiniens sont libres

À l’heure où nous bouclons, Gilad Shalit, le jeune soldat israélien possédant également un passeport français a retrouvé la liberté après 5 ans et 4 mois passés dans les geôles du Hamas.
Pour obtenir sa liberté, Israël s’est engagé à libérer 1 027 prisonniers en deux temps. Les 477 premiers, dont 27 femmes, ont été libérés le même jour que Gilad – mardi 18 octobre – les autres devront patienter quelques semaines. Certains prisonniers palestiniens voient leur liberté conditionnée par leur bannissement et exil vers d’autres pays arabes.
Dans les deux camps, la joie a été grande et les télévisions ont retransmis en direct tout au long de la journée le déroulement des opérations et des festivités.
À noter que les premières paroles de Gilad, aujourd’hui âgé de 25 ans, ont été des paroles de paix. La plupart des Palestiniens eux n’avaient pas assez de mots pour exprimer leur soulagement, la joie de retrouver leur famille parfois après 20 ans de prison.
D’autres voix, des deux côtés, se sont fait entendre avec des message traduisant bien le niveau de haine réciproque.
L’heure ici et là est aux récits de captivité, aux joies des retrouvailles et c’est bien tout ce que la revue La Terre Sainte a envie de retenir pour le moment.

Dernière mise à jour: 31/12/2023 22:29

Marie-Armelle Beaulieu

Quelle fin d’année ?

Falestine histoire d’un nom
Marie-Armelle Beaulieu

Falestine histoire d’un nom

Parlera-t-on un jour de Palestine comme d’un Etat indépendant ? Mais depuis quand au juste mentionne-t-on Palestine ? La longue histoire d’un nom qui véhicule encore tant d’espoirs.

L’ éveil du sentiment national palestinien
Fanny Houvenaeghel

L’ éveil du sentiment national palestinien

Mahmoud Abbas n’a pas sorti de son chapeau la demande d’adhésion de la Palestine comme État membre des Nations Unies. Il y a presque deux siècles que les habitants de cette terre essaient d’être reconnus pour ce qu’ils sont : présents, en vie et fiers.

Si présenter sa candidature à l’ONU n’est pas une voie : alors quelle est-elle ?
Joseph Leneveu

Si présenter sa candidature à l’ONU n’est pas une voie : alors quelle est-elle ?

À la veille du dépôt de candidature pour l’adhésion de la Palestine à l’Assemblée des Nations Unies, Joseph Mathivet a rencontré sa Béatitude Mgr Michel Sabbah pour l’interroger sur la signification pour l’Église de cette démarche.

Les évêques de Terre Sainte intensifient leur prière

Le 13 septembre 2011, les évêques représentant 11 des 13 églises officielles de Jérusalem publiaient un communiqué d’une prudence tout ecclésiale pour soutenir une solution à deux États. Texte intégral.

Le Saint-Siège pour un Etat palestinien

Le Saint-Siège pour un Etat palestinien

Le 27 septembre, par la voix de son secrétaire pour les relations avec les États, le Saint-Siège a réitéré son désir de voir un État palestinien indépendant aux côtés d’un État israélien en sécurité, se fondant sur la résolution 181 émise par l’Assemblée des nations Unies en 1947.

Rabbi Menachem Froman, le rabbin qui cherche à comprendre les Palestiniens
Andrea Krogmann

Rabbi Menachem Froman, le rabbin qui cherche à comprendre les Palestiniens

C’est un rabbin orthodoxe aux idées pas très orthodoxes. C’est un colon israélien qui parle de vivre en Palestine. Le rabbin Menachem Froman, est, à 66 ans, un électron libre et, qui sait, un prophète ?