Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La guerre électronique bat son plein

Terresainte.net
15 janvier 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La guerre électronique bat son plein
La guerre par clavier interposés

Depuis deux semaines, de nombreux sites internet israéliens ou juifs sont victimes d’attaques de grandes envergures. Soit ils sont empêchés de fonctionner, soit les pirates informatiques s’emparent de données confidentielles contenues dans leurs bases de données.


(Jérusalem/m.a.b.) – Depuis deux semaines, de nombreux sites internet israéliens ou juifs sont victimes d’attaques de grandes envergures. Soit ils sont empêchés de fonctionner, soit les pirates informatiques s’emparent de données confidentielles contenues dans leurs bases de données.

La guerre électronique bat son plein. La première salve a été lancée début janvier par une équipe de hackers se définissant comme « le plus grand groupe de hackers wahhabites d’Arabie saoudite ». Ils ont diffusé sur la toile les noms et coordonnés bancaires de 20000 détenteurs de carte de crédit en Israël. Même si la plupart des coordonnées étaient inexactes ou périmées, cela a inquiété de nombreux usagers. Les fichiers listant les clients ciblés auraient de plus contenu un virus, a-t-on entendu dire. La réponse ne s’est pas fait attendre tellement longtemps. Un pirate israélien a publié la semaine dernière les coordonnées de 217 cartes de crédit saoudiennes.  Il se fait appeler Omer Cohen d’Israël  et a laissé un petit message à ses « collègues »: « Hé, les Saoudiens, voici vos cartes de crédit, uniquement pour vous!!!! »

Les attaques du pirate OxOmar, le pseudonyme des « saoudiens », ont donc repris de plus belle attaquant ce lundi simultanément les sites de la compagnie aérienne El Al, de la bourse israélienne, d’une caisse de compagnie d’allocation de santé.

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Dany Ayalon a qualifié ces attaques de « terrorisme » et menacé d’en « frapper » les auteurs dans le cyberespace.

Un porte-parole du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, Sami Abou Zouhri, a quant à lui encouragé cette « nouvelle forme de résistance arabe et islamique contre l’occupation israélienne ».

En fin de matinée, le site de El Al était de nouveau opérationnel, tandis que si le site intyernet de la bourse a un temps était hors d’usage et est à l’heure actuel débordée apr le nombre de connexions, la bourse de Tel Aviv, elle, n’a à aucun moment interrompu ses échanges.

Mais les autorités israéliennes et de nombreuses compagnie israéliennes sont dorénavant sur le qui-vive et cherchent à rehausser leur niveau de sécurité.

Il y a quelques années, le site du patriarcat latin avait été attaqué, de même le site de la Custodie. Le plus souvent des attaques sans grande importance. En lieu et place de la page d’accueil, on trouvait une page à la gare d’un islam radical. Mais du moins les techniciens sont-ils venus rapidement à bout de ces  désagréments demeurés heureusement passagers.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don