Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Ambassadeur Evrony: ceux qui attaquent les lieux saints ne sont pas représentatifs des Israéliens

Edward Pentin
11 octobre 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Ambassadeur Evrony: ceux qui attaquent les lieux saints ne sont pas représentatifs des Israéliens
Son Excellence l'Ambassadeur Zion Evrony

Le nouvel ambassadeur d'Israël auprès du Saint-Siège a déclaré que son pays faisait tout son possible pour garantir la liberté de culte. Il a aussi déclaré que ceux qui ont attaqué les Lieux Saints de l'Église et ses religieux seront poursuivis et punis quand ils seront attrapés. Dr Zion Evrony donne son point de vue sur le sujet - parmi d’autres - dans cette interview avec Terrasanta.net.


(Rome / EP) – Le nouvel ambassadeur d’Israël auprès du Saint-Siège a déclaré que son pays faisait tout son possible pour garantir la liberté de culte. Il a aussi déclaré que ceux qui ont attaqué les Lieux Saints de l’Église et ses religieux seront poursuivis et punis quand ils seront attrapés. Dr Zion Evrony, qui a présenté ses lettres de créance au Pape Benoît XVI le mois dernier, nous donne son point de vue sur le sujet – parmi d’autres – dans cette interview réalisée par email le 10 octobre avec Terrasanta.net. M. Evrony est un diplomate expérimenté qui a été ambassadeur d’Israël en Irlande et consul général à Houston. Né en Iran en 1949, il a été conseiller spécial au Ministère des affaires étrangères israélien. Il a aussi contribué au Policy Research Center comme spécialiste sur l’Iran. Marié et père de trois enfants, il a pris ses fonctions à Rome le 1er Août. Il remplace l’ambassadeur Mordechay Lewy

Quelles seront vos priorités dans votre nouveau rôle?

Je crois que c’est une position difficile. C’est beaucoup plus qu’une mission diplomatique ordinaire. Un de mes objectifs est de développer une meilleure compréhension du contexte unique d’Israël et des menaces de sécurité auquel il fait face. Un autre objectif est d’améliorer nos relations avec le Saint-Siège pour approfondir la coopération dans les domaines culturel et universitaire. Mais aussi pour approfondir la lutte contre l’antisémitisme et la négation de la Shoah. En outre, nous pouvons collaborer pour la promotion des pèlerinages sur les lieux saints en Israël. Enfin, avec les moyens qui me sont donnés, je vais travailler pour faire aboutir les négociations sur la convention financière.

Êtes-vous optimiste sur le règlement des problèmes en suspens autour de l’Accord fondamental? Quels sont les obstacles qui demeurent?

Près de 20 ans après la signature de l’Accord fondamental entre Israël et le Saint-Siège, il semble que les négociations de la convention de financement sont sur le point d’aboutir. Nous avons récemment pu résoudre et surmonter certains obstacles importants. Mais il y a encore du travail à faire avant que nous puissions enfin la signer. Une fois que l’accord sera signé, nous aurons l’occasion de célébrer, mais aussi de réfléchir aux moyens de renforcer et d’élargir nos relations. Je suis en communication constante avec le siège du Ministère des affaires étrangères sur cette question.

Quelle expérience particulière acquise lors de vos missions passées dans la diplomatie israélienne pensez vous pouvoir utiliser aujourd’hui ?

Chaque mission est unique à sa manière et enrichit l’expérience personnelle. Avoir été ambassadeur dans un pays catholique comme l’Irlande contribue certainement à mieux comprendre certaines questions délicates. Dans ma mission actuelle, je crois aussi que les médias catholiques sont très importants et j’espère travailler étroitement avec eux.

Quelles mesures va prendre Israël pour empêcher de nouveaux actes de vandalisme des biens de l’Église et pour arrêter les responsables?

Ces actes de vandalisme ont été commis par quelques délinquants. Leurs actes ont été largement condamnés par les dirigeants politiques et religieux israéliens. Nous, en tant qu’Ambassade d’Israël auprès du Saint-Siège, avons également publié une condamnation. La liberté de religion et la liberté de culte sont parmi les principes les plus élémentaires de l’État d’Israël. C’est aussi une valeur juive essentielle. Nous faisons tout notre possible pour garantir ces droits. Les responsables de tels actes d’intolérance sont quelques voyous irresponsables. Ils ne représentent pas la majorité des Israéliens. Et nous devrions voir le tableau de plus loin. C’est un problème auquel la police israélienne et les autres responsables de l’application des lois sont confrontés. Ces actes d’intolérance seront toujours condamnés. Les responsables, quand ils sont pris, seront toujours poursuivis et punis.

Étant donné que vous êtes né en Iran, quelles perspectives pouvez-vous donner de la situation là-bas ? Et allez-vous travailler avec le Saint-Siège d’une façon ou d’une autre pour essayer de résoudre les tensions entre l’Iran et Israël?

Être né en Iran me donne une meilleure compréhension du pays. L’Iran a une histoire et une culture riches. Israël n’a pas de problème avec le peuple iranien, mais avec le régime dictatorial actuel.

L’Iran continue à développer son programme nucléaire en dépit de toutes les sanctions économiques et les résolutions de l’ONU. C’est la plus grande menace pour la stabilité et la paix, au Moyen-Orient et dans le monde. Le régime le plus dangereux au monde ne devrait pas être autorisé à développer l’arme la plus dangereuse. Il doit être arrêté. Des sanctions beaucoup plus fortes sont nécessaires et des lignes rouges doivent être tracées. Lorsque les dirigeants iraniens appellent à la destruction et l’anéantissement d’Israël, nous espérons une ferme condamnation de la communauté internationale.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don