Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Habent papam: Tawadros II (Théodore) choisi comme successeur de Chénouda III

Mamdouh Chehab ofm
4 novembre 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Habent papam:  Tawadros II (Théodore) choisi comme successeur de Chénouda III
Anba Tawadros II ©Blogcopte

Ce dimanche 4 novembre, l'Eglise copte orthoxe a élu son 118e pape en la personne de Anba Tawadros (Théodore) II. L'élection s'est déroulée à l'issue de l'eucharistie dominicale. Selon le cérémonial copte c'était à un enfant de choisir dans une urne de verre un nom parni les trois candidats restant en lice. Un moment d'une intensité particulière pour une Église qui revendique 18 millions de fidèles.


(Le Caire/m.d) – Au terme d’une eucharistie célébrée ce dimanche 04 novembre en la cathédrale copte-orthodoxe au quartier d’Abbassiyyah (Le Caire), l’Eglise copte orthodoxe a procédé au tirage au sort canonique pour choisir son nouveau Patriarche.

Le jour de ses 60 ans, Anba Tawadros, évêque auxiliaire du diocèse d’al-Behêra, a été élu 118e patriarche.

Une foule nombreuse de 15000 fidèles, en présence des plus hautes autorités religieuses et officielles, assista à la liturgie que concélébraient tous les membres du Saint Synode.

Après que le célébrant principal Anba Pachomius accomplit le geste liturgique marquant la fin de la célébration et qui consiste à lancer un peu d’eau derrière ses épaules, le locum tenens, pape par intérim, apporta l’urne de verre qui trônait sur l’autel contenant les noms des trois candidats vers l’estrade préparée pour que l’assistance puisse voire le déroulement de l’élection du Patriarche.

Anba  Pachomius, après une première bénédiction, invita à se présenter les douze enfants présélectionnés pour accomplir, selon la tradition copte, le tirage au sort.  Leurs noms inscrits sur un papier, c’est l’un d’entre eux qui tira le papier nommant Bishoy Guirguis Mos’ad.

Le locum tenens proclama le passage des Actes des Apôtres rappelant l’élection de Matthias par un tirage à sort (Act I, 24-26). Les observateurs notèrent que pendant la lecture la voix du Prélat tremblait. Le chœur chanta 41 fois Kyrie eleison. Anba Pachomius  banda les yeux du garçon avec un foulard bleu sur lequel on pouvait lire en arabe : “tirage au sort de l’élection du 118ème pape”. Pachomius tenant des ciseaux dans sa main fit trois signes de croix au-dessus de l’urne. Il demanda à l’assemblée de valider la procédure. À chaque question, l’assemblée répondait par des applaudissements. Pachomius demanda ensuite une minute de silence,  invitant l’assemblée à se tourner vers le Seigneur  afin qu’il donne le patriarche qu’il a choisi dans sa providence. Ensuite, il guida la main de l’enfant Bishoy vers l’urne. Un moment  historique vécu avec une attention intense par tous les Coptes d’Egypte et au-delà, l’événement étant retransmis en direct à la télévision et sur internet. La boule de plastique choisie par le garçon contenait le nom d’Anbâ Tawadros. Un nom qu’Anba Pachomius montra à la foule qui l’acclama.

La cérémonie s’acheva  avec la prière du Notre Père et une bénédiction. Le rite prévoit la signature du procès verbal par les membres du Synode, des membres des conseils communautaires, du comité de l’élection et de l’Assistant du Président de la République.

De nombreux coptes interprètent certains éléments de la cérémonie comme providentiels.

Anba Tawadros est né le 4 novembre 1952, et fête donc ce même jour ses 60 ans.

Il  devint moine au monastère “Anba Bishoy” or l’enfant tiré au sort pour le tirer au sort  s’appelle “Bishoy”. Le nom copte de “Pishoy” signifie : grandeur.

Y a-t-il un degré plus “grand” dans l’église copte que celui du 118ème successeur de St Marc ?

Ad multos annos !!!

—-

Le 24 octobre dernier le grand quotidien égyptien El Ahram publiait une « Une lettre ouverte au futur successeur de Chénouda III »

Ecrite par Dr Mina Badî’ Abd el-Malik, professeur d’université à Alexandrie elle dresse les dix commandements au futur Patriarche copte.

Il faut mentionner que Dr Mina a mené  campagne au sein de l’Église copte d’Alexandrie pour que les évêques diocésains ne soient pas présentés comme candidats au trône patriarcal. Selon lui, c’est contre les anciens canons de l’Église qui a toujours opté pour que ce poste soit occupé par un moine et non par un évêque.  

Dix commandements pour le prochain pape

1) Munis-toi de la charité et de l’affection envers tous sans distinction. Tous les moines des monastères sont tes fils. Donc, évite d’éloigner aucun monastère de tes soins paternels, et faire de sorte  que ta charité touche tout le monde.

2) Intéresse-toi aux pauvres. Ne donne pas tant d’espace aux hommes d’affaires à cause de leurs richesses. A ceux-ci, limite ton attention à leur égard au niveau spirituel afin qu’ils n’aient aucune interférence ni directe ni indirecte sur tes décisions.

3) Orne-toi de la véritable mystique et de la pauvreté volontaire. Tu es avant tout un évêque. L’épiscopat implique la fatigue sans limites.

4) Que la vie de la prière soit ton programme de vie. A travers la prière, on peut résoudre beaucoup de problèmes.

5) Ne t’implique pas dans la politique qui n’engendre que des problèmes. L’homme de Dieu ne travaille pas dans la politique. Car la politique est basée sur la ruse, la tromperie et aussi le mensonge, alors que la religion est basée sur l’honnêteté, la transparence et la franchise dans les comportements et la simplicité caractérisée par le respect et la sagesse.

6) Que tes actes soient en harmonie avec les enseignements des Saintes Écritures. Car la Bible nous enseigne: Si le Seigneur ne construit pas la maison, en vain travaillent les ouvriers. Et si Dieu ne veille pas sur la cité, en vain, les gardiens veillent la nuit. Si nous croyons vraiment dans ces paroles évangéliques, alors pourquoi voir les gardes de corps entourer le Pape-Patriarche  et voir sa voiture protégée par des voitures blindées? Car auparavant, on voyait la voiture simple du Pape Kyrillos VI qui portait le drapeau d’Egypte ainsi que le drapeau de la Prédication de Saint Marc. Ta paternité ouverte à tous, sans exception, coptes et musulmans, pauvres et riches, jeunes et adultes et enfants, fera de sorte que le peuple égyptien t’entourera de son amour, de son assistance et de son attention. Alors, tu n’éprouveras aucune menace mais, au contraire, tu seras protégé par la main du Tout-Puissant.

7) Choisis avec soin tes assistants distingués par leurs bons conseils. Rejette complètement les semeurs des divisions, des groupements et des litiges, ou ceux qui vont essayer de s’approcher de toi pour des intérêts purement personnels. Ecarte-toi de l’entourage du pape.

8) Veille à ce que tu aies un disciple qui soit formé entre tes mains. Car le disciple du Pape est d’une importance capitale car il voit l’agir sage du Pape dans plusieurs affaires. De cette façon, il servira de trait d’union entre deux générations… C’est ce que nous avons noté avec clarté chez les disciples fidèles du Pape Kyrillos VI.

9) Aie à cœur de tenir des réunions avec le peuple de la Prédication de Saint Marc à travers les messes  et rencontres spirituelles dans toutes les églises et dans tous les diocèses.

10) Je souhaite, enfin, de ne pas ériger des sièges épiscopaux “généraux” qui n’ont aucun sens et aucun appui canonique.  Un moine élevé à la dignité d’higoumène (qommos) peut assister le Pape-Patriarche dans les affaires des instituts de théologie, services publiques et sociales, culture copte et recherche scientifique et dans le secteur des jeunes. De même l’évêque diocésain pourra être assisté par un moine élevé au degré d’higoumène dans l’administration des affaires du diocèse. De cette façon, on gardera, intact, dans l’église, son ordre déjà établi depuis vingt siècles.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici