Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le patriarche copte Tawadros II bientôt à Rome pour visiter le pape François

Carlo Giorgi
25 avril 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le patriarche copte Tawadros II bientôt à Rome pour visiter le pape François
Le pape copte Tawadros II.

Le patriarche copte d’Alexandrie d’Egypte Tawadros II devrait rencontrer le pape François en mai, au Vatican. La nouvelle n’a pas encore été annoncée officiellement par le Saint-Siège. Mais en Egypte on parle ouvertement d’une date : le 11 mai. Nous avons demandé sa réaction à l’évêque copte catholique de Louxor, monseigneur Youhannes Ezzat Zakaria Badir.


(Milano) – A Rome devrait avoir lieu très prochainement une nouvelle accolade œcuménique entre Orient et Occident chrétien. En mai, au Vatican, Tawadros II, patriarche d’Alexandrie d’Egypte et pape de l’Eglise copte orthodoxe (qui rassemble environ huit millions de chrétiens en Egypte et un nombre indéterminé de fidèles émigrés à l’étranger) rencontrera François, évêque de Rome et pape de l’Eglise catholique.

Pour Tawadros ce sera le premier voyage apostolique hors des frontières égyptiennes. Un événement d’une grande valeur symbolique dans une période d’incertitude pour la minorité chrétienne d’Egypte. Un événement salué dans la joie par le petite communauté copte catholique du pays : « La visite du pape Tawadros au Saint Père, au siège apostolique de Rome, est un événement d’importance d’abord d’un point de vue oecuménique – explique monseigneur Youhannes Ezzat Zakaria Badir, évêque copte catholique de Louxor, à qui nous avons demandé une réaction. Cette rencontre donnera une grande impulsion de charité fraternelle à tous les responsables de notre Eglise, une invitation à un rapprochement spirituel, à renforcer le dialogue et à fortifier la collaboration. »

« Si l’on observe la situation politique en Egypte – poursuit le prélat -, on voit un manque de la stabilité et de calme, alors que dans tout le pays on se lance dans des manifestations et autres protestations. Le peuple égyptien, composé de musulmans et de chrétiens, souffre de l’insécurité, de la montée du chômage et du coût de la vie, du manque de nourriture… Au milieu de tout cela, l’Egypte a eu le don de l’élection d’un nouveau patriarche copte orthodoxe. Tawadros II a aussitôt fait preuve dans ses discours et dans ses actes, de sagesse spirituelle, de simplicité de cœur, d’humilité d’esprit, et d’un esprit d’amour et de fraternité envers tous. »

Le pape copte s’est démarqué par sa grande attention envers les catholiques et les protestants égyptiens. « Immédiatement après l’inauguration de son pontificat, Tawadros a demandé à rendre visite au cardinal Antonios Naguib qui était patriarche de l’Église copte catholique et malade depuis longtemps – raconte monseigneur Zakaria -. Le 19 Février, sous l’impulsion de Tawadros est né au Caire le Conseil national des Eglises chrétiennes. Un organisme par lequel les chrétiens égyptiens peuvent s’entraider. Ce qui prouve que le soutien mutuel renforce chacun, en particulier en ces jours difficiles où l’intégrisme islamique faire grandir les divisions, la discrimination et le rejet des autres. »

Le 12 Mars, à l’occasion de la célébration d’intronisation du nouveau patriarche copte catholique Ibrahim Isaac Sidrak, le pape Tawadros a initié un geste historique: il a voulu prendre part à la célébration en disant une homélie sur la vocation et la mission du patriarche, en donnant une croix pectorale et une icône au nouveau patriarche catholique. « Sa présence à cette célébration – affirme monseigneur Zakaria – fut un événement œcuménique entre les différentes Églises chrétiennes d’Egypte d’importance historique, un geste sans précédent. Pour cela – raconte l’évêque catholique de Louxor – lorsque Tawadros, lors d’une rencontre avec le nonce apostolique en Égypte, Mgr Jean-Paul Gobel, a exprimé son désir d’aller à Rome pour rencontrer le pape François, pour nous, ce n’était pas une surprise, mais une confirmation de ce qu’il désire fermement, de son appel à préparer la voie à l’unité des Eglises. »

Il faut noter que le prédécesseur de Tawadros, le pape Shenouda III, a rencontré le pape Paul VI au Vatican, il y a tout juste quarante ans, en mai 1973. A cette occasion, le pape et le patriarche copte orthodoxe avaient signé une importante déclaration christologique commune, lançant un dialogue œcuménique entre les deux Eglises.

La date exacte de la rencontre entre François et Tawadros n’est pas encore officielle, mais selon des sources de l’Eglise copte orthodoxe, elle pourrait avoir lieu le 11 mai, quelques jours après la Pâque orthodoxe, célébrée par le pape Tawadros au Caire (5 mai).

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici