Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Israéliens et Palestiniens pleurent la mort d’un rabbin

Des milliers de personnes ont assisté aux funérailles du rabbin Menachem Froman à Tekoa, une colonie juive dans le désert de Judée. Salué lors de ses obsèques comme un homme hors du commun, Froman pensait que les religions et l’amour de la Terre Sainte devaient rassembler les juifs et les musulmans au lieu de les diviser. Ce rabbin, habitant d’une colonie, n’avait pas hésité à rencontrer des dirigeants du Fatah et du Hamas. Une personnalité atypique que les rêveurs de paix regrettent déjà.

(Voir Terre Sainte nov. déc.2011)

Source : Israël infos

Israël-Syrie : les frontières s’ouvrent pour des pommes

Durant sept semaines, une des frontières les plus étanches du monde, celle qui sépare Israël et la Syrie dans le Golan annexé, a laissé passer des milliers de pommes. Depuis 2005, au mois de mars, la frontière s’entrouvre pour permettre aux pommes cultivées par les Druzes du plateau du Golan d’inonder les marchés syriens. Escortées par l’armée israélienne, les pommes parviennent au point de passage de Kuneitra, ville fantôme sur les hauteurs du Golan. Dans des camions de la Croix-Rouge immatriculés en Jordanie, sous surveillance des soldats de l’ONU, emballées dans des boîtes entièrement blanches rendant leur traçabilité impossible, 18 000 tonnes de pommes ont traversé le no man’s land et pris la route de Damas.

Source : le Monde

Les trajets mouvementés d’Obama

Au premier jour de sa visite en Israël, la limousine blindée de Barack Obama est tombée en panne. Le plein de la limousine présidentielle aurait été fait avec du diesel au lieu d’essence. La Cadillac, remodelée de fond en comble et surnommée “la Bête”, n’a pas résisté à cette erreur d’inattention. Il a fallu faire venir par avion une voiture de secours depuis la Jordanie. De plus le président a dû renoncer à se rendre à Bethléem en hélicoptère, du fait d’un vent fort en provenance d’Égypte. Il a été contraint de passer par le check-point et de longer le mur de séparation entre Israël et la Cisjordanie.

Source : Alvinet

Journée de la femme : les Désobéissantes enflamment Israël

Depuis trois ans, “Nous n’obéissons pas”, une association regroupant des femmes israéliennes, viole la loi en faisant sortir des Palestiniennes et leurs enfants de Cisjordanie pour les emmener passer une journée en Israël, loin de leur quotidien, celui de l’Occupation, du mari au chômage, d’un jeune en prison… Au programme : quelques heures à la plage, un tour dans un musée, une excursion au zoo… en fonction de la destination, Tel-Aviv ou Jérusalem. Tout a commencé en 2010, lorsque l’écrivain Ilana Hammerman se rend en Cisjordanie pour y rencontrer trois jeunes Palestiniennes qu’elle emmène clandestinement à Tel-Aviv pour une journée de détente. Quelques semaines plus tard, les lecteurs du quotidien Haaretz découvrent l’affaire dans un article intitulé “S’il y a un paradis”, signé Ilana Hammerman. Convoquée dans les locaux de la police pour y être interrogée, l’écrivain explique : “Il ne s’agit pas d’une provocation inconsidérée, mais de la nécessité de plus en plus pressante de soulever certaines questions essentielles afin d’ouvrir un débat public de fond au sein de la société israélienne”. Début 2012, des colons sont allés distribuer des tracts aux soldats de certains barrages. Sur ces tracts, les portraits des militantes, avec en légende : “Soldats ! Ne vous y trompez pas ! Les membres de cette organisation violent la loi et mettent en danger la sécurité de notre pays”.

Source : le Point

500 grammes de terre de Terre Sainte en vente en Espagne

Prélever de la Terre Sainte et la commercialiser : l’esprit d’entreprise fait assaut d’originalité en Catalogne du sud. La société, fondée par quatre jeunes entrepreneurs et baptisée “Cultive ta foi” commercialise de la Terre Sainte, prélevée dans la vallée de Jezréel en Galilée. Des coffrets contenant 500 grammes de terre et quatre enveloppes de graines de grenadier, de cyprès et de myrte à planter sont ainsi disponibles pour 49 euros. La société entame également une négociation avec les évêchés espagnols pour obtenir l’autorisation de tenir des points de vente dans des cathédrales.

Source : Israel Valley

Les sauterelles envahissent le sud d’Israël

Début mars, Israël a été confronté à une invasion de sauterelles en provenance d’Égypte qui menaçaient les récoltes du sud du pays. Ces insectes, décrits dans la Bible comme la huitième plaie d’Égypte, ont couvert près de 800 hectares de désert en une seule nuit. Les épandages aériens et terrestres d’insecticide sont venus à bout des essaims. Les autorités sanitaires estiment que les dégâts sont assez faibles.

Source : Israël Valley

Le marathon aux prises avec la politique et la religion

Le 1er mars, plus de 20 000 coureurs ont pris part à la 3e édition du Marathon International de Jérusalem, un événement désormais incontournable pour les sportifs israéliens. Aucun incident n’a été à déplorer, malgré des craintes bien réelles. Selon l’OLP, le tracé de la course était orienté politiquement : les coureurs passaient dans la
partie orientale de la ville, dont la communauté internationale ne reconnaît pas l’annexion par Israël en 1967. L’OLP appelait donc à boycotter l’événement. Les Palestiniens de la bande de Gaza ont été quant à eux privés du marathon prévu le 10 avril. L’UNRWA, agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, a pris la décision d’annuler la course suite au refus du Hamas, mouvement islamiste au pouvoir dans la bande Gaza, de laisser les femmes y participer aux côtés des hommes.

Source : Terra Santa

Coca-Cola casher

La formule secrète du Coca-Cola est, comme son nom l’indique, secrète. Sauf pour le rabbin Tobias Geffen à qui la composition du légendaire soda fut révélée afin que la boisson puisse recevoir le label casher. Une histoire étonnante,
rapportée récemment par le quotidien Haaretz. Né en 1870, Tobias Geffen est resté célèbre pour avoir publié en 1935 une décision rabbinique certifiant le caractère casher du Coca-Cola. Après que la composition du Coca-Cola lui fut révélée, et pour permettre la certification de la boisson tout au long de l’année, deux éléments furent remplacés : une graisse animale par un équivalent végétal, et un dérivé de graine impropre pour Pessah par un dérivé de sucre de canne.

Source : Israël Valley

La famille israélienne s’occidentalise

La famille israélienne évolue : moins d’enfants, davantage de mères célibataires, plus de concubinage, une grande dépendance de l’aide sociale… En une décennie, le nombre de familles à parent unique a augmenté de plus de 20 %. En 2011, on recensait 73 000 couples non mariés, soit 2,5 fois plus qu’en 2000. Mais on ne peut généraliser ces chiffres car d’importantes différences entre communautés subsistent. Par exemple, le nombre moyen d’enfants de moins de 18 ans est de 2,3 enfants dans une famille juive, contre 2,9 enfants dans une famille arabe.

Source : Israël Valley

Rue du Vatican à Jérusalem

L’Église catholique a construit une résidence pour de jeunes familles à Beit Hanina, une banlieue de Jérusalem-Est. En signe de gratitude et de respect pour la générosité des bienfaiteurs catholiques, les jeunes familles qui vivent dans cette résidence ont décidé d’entamer un processus long et compliqué pour demander à la municipalité que la rue qui longe la résidence soit appelée Rue du Vatican. Le 7 mars 2013, les employés de la municipalité sont venus mettre en place les panneaux où figure le nouveau nom de la rue.

Source : LPJ

Les partenariats avec les écoles de Terre Sainte feraient-ils des émules ?

Les initiatives envers les écoles chrétiennes de Terre Sainte se multiplient. Au début du mois de mars, sous la houlette du Réseau Barnabé, un voyage d’étude offrait à un groupe de chefs d’établissement et d’enseignants français la possibilité de nouer des partenariats avec des écoles locales. Douze visites d’écoles chrétiennes étaient prévues par le Réseau Barnabé à travers le diocèse du Patriarcat latin : de Tel Aviv à Ramallah en passant par Jérusalem. Une autre initiative, “les Veilleurs de la paix”, conduite par le père Frédéric Fagot, du diocèse de Vannes, émerge pour créer via les écoles des relations d’amitié, de bénévolat avec les chrétiens de Terre Sainte. Le père Frédéric Fagot, chevalier de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem explique : “Notre association a à cœur d’aider les chrétiens de Terre Sainte et de faire découvrir aux jeunes français les réalités profondes d’Israël et de la Palestine, au moyen de rencontres personnelles entre collégiens, lycéens et étudiants de 16 à 22 ans des deux pays.”

Source : LPJ

La top model Bar Refaeli mauvaise élève de Tsahal

L’armée israélienne a manifesté son mécontentement après que le ministère des Affaires Étrangères a choisi la top-model Bar Refaeli pour une campagne de promotion d’Israël. Elle reproche au mannequin de ne pas avoir accompli son service militaire. La top-model de 27 ans a été sollicitée pour participer à une campagne diplomatique pour “redorer l’image d’Israël à l’étranger”. Le porte-parole de l’armée, Yoav Mordechai, a, lui, envoyé une lettre de protestation au ministère des Affaires Étrangères : “Le choix d’une personne qui n’a pas effectué son service pour représenter officiellement Israël envoie le message selon lequel nous ignorons ou pardonnons à ceux qui échappent à leur engagement national”.

Source : Israël Valley

Le Technion et Al Quds collaborent

Âgé de 91 ans, le professeur émérite Josef Hagin de la faculté de Génie civil et Environnemental a récemment entrepris de coordonner un nouveau programme de recherche israélo-palestinien de deux ans, mené conjointement par le Technion (Institut Israélien de Technologie basé à Haïfa) et l’université Al Quds de Abu Dis. Dirigé par le “Centre Perès pour la Paix” – lequel promeut la coopération et le dialogue entre Israéliens, Palestiniens et les pays arabes voisins. Ce programme de recherche, financé grâce à un don de la multinationale pharmaceutique française SANOFI, aura pour effet non seulement d’améliorer la qualité et la sécurité d’utilisation des eaux usées, mais aussi d’enrichir la collaboration entre chercheurs et étudiants israéliens et palestiniens. “Ce genre de projets en commun favorise les bonnes relations professionnelles et personnelles, rapporte Hagin. Je me souviens que, au cours d’une précédente collaboration, notre groupe est allé dîner dans un restaurant israélien. Le patron s’est approché pour apprendre d’où nous venions. Un des partenaires palestiniens a dit : “Je suis Palestinien, voici mes amis de Jordanie et d’Israël.” Le restaurateur a failli s’évanouir ; il n’en croyait pas ses yeux !”

Source : Israël Valley

 

Dernière mise à jour: 30/12/2023 18:18

Marie-Armelle Beaulieu

Devenir léger

texte : Pietro Kaswalder _ Photos Rosario Pierri

Gezer et Ascalon, le grenier d’Israël

Les excursions du Studium Biblicum Franciscanum nous emmènent sur des sentiers délaissés des pèlerinages. Ils ne sont pas immédiatement liés à la vie de Jésus mais nous révèlent le riche passé de la Terre Sainte. En route vers Gezer et Ascalon, le grenier d’Israël.

Marie-Armelle Beaulieu

Le monde arabe “charmé” par le pape François

Preuve, s’il en est, que l’élection d’un nouveau pape a valeur universelle : les réactions se sont multipliées. Dans le monde arabe aussi, l’ouverture au dialogue manifestée par le pape François trouve de l’écho chez les musulmans et chez les chrétiens.

Julio de la Guardia

“Le nouveau pape est vraiment exceptionnel”

Ángel Kreiman est rabbin, argentin et vit dorénavant à Jérusalem. Il compte au nombre de ses amis, le “Père Jorge” comme il l’appelle et témoigne des liens qui l’unissent au Saint-Père.

Louise Couturaud

Quand les ex-dirigeants du Shin Beth sèment le trouble

À sa sortie en salle en Israël en janvier dernier, le film The Gatekeepers a fait salle comble. Le réalisateur, Dror Moreh, a donné la parole à six anciens dirigeants du Shin Beth, l’Agence israélienne de la lutte contre le terrorisme. Une parole dérangeante pour l’exécutif israélien.

Ami Ayalon : sans État palestinien pas de démocratie juive
Marie-Armelle Beaulieu

Ami Ayalon : sans État palestinien pas de démocratie juive

Ami Ayalon est un des six anciens directeurs de l’Agence de contre-espionnage israélien à avoir participé au documentaire The Gatekeepers. “La Terre Sainte” l’a rencontré et revient avec lui sur les propos qu’il a tenus.

Texte : Emma Mancini Photos : Lucia Ahmad/Cirque de Palestine

Les enfants du cirque

C’est une école du cirque pas tout à fait comme les autres. Autour des valeurs du cirque, esprit d’équipe, respect, complémentarité, elle veut faire passer un message politique. Mais aussi aider les enfants palestiniens à vivre des expériences positives fondatrices pour la construction de leur avenir.

Louise Couturaud

Le sanctuaire du Pater Noster dit Eléona

Après Sainte-Anne dans le numéro de mars-avril, Terre Sainte Magazine visite le second des quatre domaines nationaux français en Terre Sainte. Qu’on l’appelle l’Eléona, Domaine ou Carmel du Pater, il s’agit du même endroit situé au sommet du Mont des Oliviers. Un sanctuaire surprenant, déroutant même. On y découvre entremêlés des vestiges inachevés, un cloître encadrant une grotte, un jardin offrant une vue magnifique sur Jérusalem et un drapeau français flottant sur un domaine plus vaste qu’il n’y paraît…