Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le pape François exprime sa solidarité au patriarche copte Tawadros II

Terrasanta.net
14 mai 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le pape  François exprime sa solidarité au patriarche copte Tawadros II
Le patriarche copte Tawadros II et le pape François se sont officiellement rencontrés le 10 mai au Vatican.

Le pape François a exprimé sa solidarité avec l'Église orthodoxe copte d'Égypte vendredi 10 mai lors d'une rencontre historique avec le patriarche d'Alexandrie Tawadros II. Faisant mémoire de la Déclaration christologique commune signée en 1973 au Vatican par Shenouda III et le pape Paul VI, Tawadros a proposé de renforcer la communion fraternelle.


(Rome/e.p.-g.s) .-  Vendredi 10 mai, lors d’une rencontre historique avec le chef de l’Église copte orthodoxe égyptienne, Tawadros II, patriarche du Siège de Saint-Marc, le pape François a exprimé sa solidarité à l’Église copte.
Le pape François a parlé des liens étroits qui unissent les Églises orthodoxe et catholique coptes et a rendu hommage aux martyrs coptes et aux autres martyrs qui ont « rendu témoignage à l’Évangile de génération en génération, souvent dans des situations de grande adversité. »

«Si un membre souffre, tous souffrent ensemble, si un membre est honoré, tous se réjouissent ensemble», a déclaré le pape François, citant la première lettre de saint Paul aux Corinthiens. Le Saint-Père a parlé d’ « un œcuménisme de la souffrance», dans lequel le partage des épreuves quotidiennes « peut devenir un instrument efficace d’unité. » Cette souffrance partagée, a-t-il ajouté, « ne peut s’épanouir que par le pardon et la réconciliation, avec l’aide de Dieu. »

Les chrétiens d’Égypte, qui doivent vivre en supportant une discrimination latente depuis des siècles, ont fait face à l’augmentation des attaques de groupes islamistes depuis la chute du régime de Moubarak en 2011 et l’élection du président islamiste Mohammed Morsi en 2012. Le mois dernier, la cathédrale Saint-Marc du Caire – le siège de l’Église copte orthodoxe – a été attaquée par des islamistes et des forces de sécurité, ce qui a provoqué la mort de deux chrétiens. Attentats à la bombe, conversions forcées de chrétiens et d’autres exemples de violence sectaire sont également en progression.

Mais le pape a réduit ses déclarations sur la situation politique en Égypte au minimum, pour ne pas ajouter de tensions dans ce pays nord-africain. Cette évocation discrète a peut-être aussi eu pour but d’éviter la controverse d’il y a deux ans avec l’université Al Azhar, une des plus importantes institutions religieuses et académiques de l’Islam sunnite, après la condamnation par Benoît XVI de l’attentat à la bombe du 1er janvier 2011 contre une église à Alexandrie.

Le pape François est seulement le deuxième pape à recevoir la visite du responsable de la communauté copte orthodoxe au Vatican depuis plus de 1500 ans. Tawadros II, élu en novembre dernier comme successeur du Pape Shenouda III, était en visite au Vatican principalement pour marquer le 40e anniversaire de la rencontre entre Shenouda III et le Pape Paul VI au Vatican en 1973.

Cette visite avait abouti à une déclaration christologique commune et avait mis un point final à des siècles de tensions entre les deux Églises, principalement basées sur les divergences d’ordre théologique.

Dans son discours, le pape François a déclaré que ce texte était un «jalon sur le chemin œcuménique» et que la Commission pour le dialogue théologique qui était née de ce document avait déjà « donné de bons résultats et avait préparé le terrain pour un dialogue élargi» entre les deux Églises qui « continue de porter ses fruits jusqu’aujourd’hui. »

Le Saint Père a aussi rappelé la rencontre entre le bienheureux Jean-Paul II et le pape Shenouda au Caire en l’an 2000 et a remercié le pape Tawadros II pour les gestes de charité fraternelle qu’il a manifestés au nouveau patriarche copte catholique, Ibrahim Isaac Sidrak,  et à son prédécesseur Antonio Naguib, qui avait renoncé à ses fonctions l’an dernier pour des raisons de santé. 

Le pape François a également souligné l’initiative du patriarche copte de créer un Conseil national des Églises, en ces termes: « Permettez-moi de vous assurer, Sainteté, que vos efforts en faveur de la communion entre ceux qui croient au Christ, et votre intérêt vigilant pour le sort de votre pays et pour le rôle des communautés chrétiennes dans la société égyptienne, trouvent un écho dans le cœur du successeur de Pierre et de toute la communauté catholique ».

Le patriarche Tawadros II, dans son discours au pape François au cours de l’audience publique, a exprimé son souhait que cette « visite d’amour et de fraternité soit la première d’une longue série entre nos deux grandes Églises. Par conséquent, je propose que tous les 10 mai, ait lieu une célébration de l’amour fraternel entre l’Église catholique et l’Église copte orthodoxe. »  Tawadros II a également exprimé son désir de recevoir bientôt le pape François en Égypte.

Après la fin de la réunion, Tawadros II et François se sont dirigés vers la chapelle Redemptoris Mater pour y prier ensemble. Ensuite, la délégation copte a rencontré des représentants du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens et d’autres dicastères de la Curie romaine. Le pape Tawadros II a également voulu prier sur les tombes des apôtres Pierre et Paul.

Dans les prochains jours, le patriarche copte se rendra à Turin et a Milan pour y visiter des communautés coptes locales.

 

Sur Blogcopte.fr

Discours du pape François lors de sa rencontre avec le Pape Tawadros II

Discours du pape Tawadros II lors de sa rencontre avec le Pape Francois

 

 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici