Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Bientôt plus d’accidents sur la route 6 ?

Une “synagogue de fortune” a été mise à la disposition des usagers de la route 6, l’autoroute qui relie le nord d’Israël au sud du pays. Par le passé, les chauffeurs orthodoxes qui désiraient prier à l’heure s’arrêtaient et le faisaient “à même la bande d’arrêt d’urgence”. La synagogue est mobile. Le rabbin, qui déplace cette structure sur différentes aires d’autoroute, y assure les offices religieux. Le directeur de la société d’exploitation de l’autoroute, Udi Savyon, a tout de suite accepté l’idée, portée par une pétition en ligne qu’ont signée des utilisateurs de “la 6”. Le directeur a déclaré être heureux de pouvoir contribuer modestement à la sécurité physique et spirituelle des usagers de l’autoroute dont il a la responsabilité. Il espère la création d’une seconde structure, la première opérant essentiellement sur le tronçon nord de l’autoroute. La synagogue “va permettre de protéger les automobilistes des dangers de la route” a déclaré le rabbin.

Source : JSS

Des citoyens israéliens qui ne peuvent pas se marier

En Israël, on se marie devant le représentant religieux de sa communauté (prêtre, rabbin ou imam). Et c’est tout ! Il n’y a pas de mariage civil. Ce qui soulève quelques problèmes pour des Israéliens ayant fait leur alyah (montée en Israël, émigration). D’après la loi juive, on est juif par sa mère ou suite à une conversion reconnue par un rabbin orthodoxe. Or le critère, plus souple, grâce auquel on peut obtenir automatiquement la citoyenneté israélienne, c’est d’avoir au moins un grand-parent juif. (Ce même critère retenu par les Nazis pour déterminer qui était juif.) Un tiers du million d’immigrés venant de l’ancienne URSS serait ainsi israélien sans être juif vis-à-vis de la loi juive. D’ailleurs, quand beaucoup d’entre eux auraient voulu se convertir, seul un petit nombre aurait été accepté par le Rabbinat orthodoxe. Et tel-avivre de citer le cas de Rita, dont la mère n’est pas juive, et de son fiancé Amit. Leur mariage, célébré par un rabbin réformiste, n’est pas reconnu par l’État d’Israël. Néanmoins, une brèche, dans laquelle beaucoup s’engouffrent, existe : Israël reconnaît les mariages civils célébrés à l’étranger. En 2010, il y eut ainsi, selon le Ministère israélien de l’Intérieur, 9 300 couples mariés à l’étranger (aux États-Unis et à Chypre pour la plupart).

Source : tel-avivre.com

La vie en Palestine en quelques chiffres

La plateforme des ONG françaises qui travaillent en Cisjordanie et à Gaza a sélectionné, compilé et publié environ 200 chiffres de première main sur la situation. Quelle est la densité de population à Gaza ? 4 279 ha/km2. L’aide internationale à la Palestine en 2012 ? 711 millions d’euros dont 227 millions (un tiers environ) viennent de l’Union Européenne et 48 millions de la France. La présence civile israélienne en Cisjordanie ? Environ 250 colonies ont été construites depuis 1972 : les 10 608 colons sont devenus 268 756 en 1993 et 520 000 en 2013. 80 % des colons vivent dans un périmètre de 25 km autour de Jérusalem.

Source : Blog Ouest-France

750 shekels d’amende ou 7 jours de prison ? Le dilemme du chewing-gum

Ceci est un message de la Cour de première instance de Jérusalem. Ne jetez pas votre chewing-gum, ni par la fenêtre sur la route, ni discrètement sur le trottoir. Cela peut vous coûter 750 shekels (environs 150 euro) ou 7 jours de prison. C’est ce à quoi a été condamnée Dana Cohen. Elle avait jeté son chewing-gum par la fenêtre le 25 août 2011, à Jérusalem, dans la rue Herzl, à midi. Dans son jugement, le magistrat a écrit : “Jeter dans le domaine public, à partir de son véhicule, des déchets comme un chewing-gum, est une infraction grave en Israël”. Pour ceux qui trouvent le jugement un peu sévère, il explique : “Ceci est un message de dissuasion contre l’infraction”.

Des caméras pour protéger les lieux saints des minorités

“A la lumière des menaces de vandalisme des lieux saints, nous nous sommes engagés dans une campagne d’installation de caméras de sécurité dans les lieux saints les plus en danger” a déclaré Yaqob Salameh, responsable du Bureau des minorités religieuses au Ministère de l’Intérieur. Ces deux dernières années, 14 mosquées et 4 monastères ont été vandalisés, d’après Tag Meir. Cette association lutte contre les price-tag, le “prix-à-payer” qu’infligent des extrémistes de la colonisation à ceux qu’ils considèrent comme leurs opposants. Coût de l’équipement des 40 sites : 15 millions de shekels (environ 3 millions d’euros).

Source : Israel Hayom

“Haredis et arabes doivent travailler plus”

Des experts se penchent sur l’avenir de l’économie israélienne et préconisent l’intégration sur le marché du travail des juifs haredis et des arabes israéliens. Parmi ces experts, Stanley Fischer, Président de la Banque d’Israël et Arnon Sofer, de l’Université de Haïfa. Dans un de ses livres, le professeur Sofer faisait l’hypothèse que les juifs religieux et les arabes constitueront la majorité de la population en 2030. Or, aujourd’hui, a souligné Fischer dans un discours, 60 % des hommes haredis et 80 % des femmes arabes ne travaillent pas. Selon lui, Israël est, de tous les pays de l’OCDE, celui dont la part d’adultes au travail dans la population active est la plus faible. Compte tenu de l’augmentation de ces populations (et de leur part dans la société israélienne), des emplois pourraient ne pas être pourvus dans l’avenir. En outre, la majorité des travailleurs de ces deux groupes sont employés en général à des tâches peu rémunérées et qui nécessitent de faibles niveaux de compétences. La seule solution, a déclaré Sofer, est de promouvoir activement l’enseignement supérieur dans les deux groupes. Bienheureux le pays qui a peur de ne pas pourvoir à tous ses emplois dans l’avenir.

Source : tel-avivre.com

Le Makhtesh Ramon, huitième merveille du monde ?

Les jardins suspendus de Babylone, la pyramide de Khéops ou encore le colosse de Rhodes : émerveillés par des prouesses architecturales ou artistiques, les Grecs avaient établi, dans l’Antiquité, la liste des sept merveilles du monde. La course à la huitième a été lancée, par le site Internet www.virtualtourist.com. Les listes modernes ne manquent pas. La chaîne d’information américaine CNN avait placé sur sa liste le Grand canyon, le Taj Mahal et le Golden gate bridge. Pendant les mois d’été, les internautes peuvent élire sur le site Internet la huitième merveille du monde dans une liste d’environ 300 sites touristiques, plages, curiosités géologiques, pyramides et autre musée du surf ou stade de baseball. La Makhtesh Ramon, le cratère du désert du Néguev en Israël, figure ainsi sur la liste. “Les États-Unis ont leur Grand canyon et le Canada ses nombreuses merveilles naturelles, mais Israël a le Makhtesh Ramon” a déclaré un représentant du tourisme en Israël.

Source : tel-avivre.com

Un monument découvert dans les profondeurs du lac de Tibériade

Une structure conique de 12 m de haut, 70 m de large et pesant 60 000 tonnes environ a été identifiée au fond du lac de Tibériade. Ce pourrait être une sépulture datant de l’âge du Bronze, selon l’équipe de chercheurs de l’Université de Tel-Aviv qui l’a découverte. En 2003, le monument avait été repéré grâce à des sonars. 10 ans plus tard, les recherches ont révélé qu’il s’agit d’une construction en pierre de basalte, artificielle. Le basalte, courant sur les hauteurs du Golan, ne l’est pas au fond du lac. L’archéologue Yitzhak Paz a déclaré que le monument ressemblait à d’anciens sites funéraires européens et qu’il pourrait avoir été lié à Beit Yerah, une implantation humaine majeure du début de l’âge du Bronze (il y a environ 6 000 ans) et située à 1,5 km au sud du monument. “La base de la structure – qui fut un jour sur la terre ferme – est en dessous du niveau le plus bas que nous connaissons du lac de Tibériade” a déclaré le professeur Shmuel Marco. Un programme d’investigation sur “les mouvements tectoniques passés, l’accumulation de sédiments et le changement de niveau de la mer à travers l’Histoire” est lancé pour déterminer comment la structure a fini au fond du lac de Galilée.

Source : terresainte.net

Un smartphone pour aveugles, développé en Israël

Depuis la mi-juin, les aveugles et malvoyants peuvent disposer aux États-Unis d’un smartphone conçu spécialement pour eux. Il se fonde sur une technologie développée en Israël : le projet Ray. Ce smartphone leur permet non seulement de téléphoner, mais aussi d’envoyer des messages, de naviguer sur le net, de reconnaître les couleurs, et d’accéder à plus de 100 000 livres et magazines audio. Les utilisateurs naviguent sur leur smartphone à l’aide de deux facultés : la parole et le toucher. Lorsque l’on touche “Contacts”, le téléphone affiche le mot et l’application de contacts s’ouvre. Il faut ensuite dire le nom du contact souhaité puis lever le doigt et le téléphone compose le numéro.

Israël s’aligne sur l’Europe et les États-Unis pour le passage à l’heure d’hiver

En Israël, le passage à l’heure d’hiver se fera en même temps qu’en Europe et aux États-Unis. Cette décision, prise fin juin dernier, contredit les habitudes de ces dernières années et souligne la sortie des partis ultra-orthodoxes du Gouvernement. En 2005, ils avaient réussi à faire passer une loi instituant le passage à l’heure d’hiver une semaine avant Kippour. Ils expliquaient que l’arrivée précoce de la nuit facilitait le jeûne de Kippour, observé du soir au soir. Or la date de Kippour varie selon les années. Certaines années, le passage à l’heure d’hiver se faisait dès la mi-septembre et les Israéliens perdaient une heure de soleil dès la rentrée !

Source : AFP

Des Ferrari à Jérusalem

Dans certaines rues de Jérusalem, il y avait autant d’animation que le jour de Kippour les 13 et 14 juin derniers. Ce n’est pas peu dire : elles étaient désertes. Une partie de la ville était bloquée pour laisser le champ libre aux Ferrari et autres Formule 1 qui ont fait des tours dans la ville. Israël souhaite développer son tourisme, et l’image d’un pays sûr est indispensable. Quoi qu’il en soit, un événement de cette ampleur mêlant juifs et arabes et se déroulant dans une ambiance détendue, c’est assez rare pour être souligné.

Source : terresainte.net

Dernière mise à jour: 31/12/2023 00:50

Archiprêtre Alexandre Winogradsky Patriarcat Grec-Orthodoxe de Jérusalem

Le temps des retours

À peine le Ramadan s’achève-t-il que Jérusalem revêt de nouveau ses habits de fête. C’est au tour des juifs à vivre leurs fêtes les plus importantes de l’année. Mais les chrétiens sont-ils si étrangers à ce concert de prières ?

Sofia Sainz de Aja

Bienvenus! Mais ne vous installez pas !

Les quelque 2000 soudanais encore présents en Israël vivent un tournant décisif. Arrivés dans le pays en tant que réfugiés, il pourraient le quitter volontairement puisque le Soudan du Sud a proclamé son indépendance.

Le visage le plus familier d’Hébron
Sofia Sainz de Aja

Le visage le plus familier d’Hébron

Quand les groupes de pèlerins se rendaient à Hébron, après avoir accompli leur pèlerinage sur la Tombe des Patriarches et au Chêne de Mambré, ils allaient à la découverte de l’artisanat du verre soufflé. Visite.

Marie-Armelle Beaulieu

Pour une bonne nouvelle

texte : Pietro Kaswalder, Photos Rosario Pierri

Massada, l’ultime rempart des Zélotes

La mer Morte s’étend sur 80 km dans le prolongement de la dépression du Jourdain, entre le désert de Juda et la montagne de Moab. La rive occidentale, en grande partie formée d’escarpements et de côtes inaccessibles, est l’unique route praticable menant de Jéricho à la mer Rouge.

Marie-Armelle Beaulieu

Le caté grandeur nature

Quelques couples de parents français expatriés à Jérusalem ont désiré que leurs enfants soient éveillés à la foi. Quand le caté est enseigné dans les pas de Jésus.

Marie-Armelle Beaulieu

i24News la nouvelle chaîne d’info en direct d’Israël

Depuis le 19 juillet, le paysage audiovisuel s’est enrichi d’une nouvelle chaîne d’information en continu émettant depuis Jaffa-Tel Aviv. i24News ambitionne de rivaliser avec France 24 et Al Jazeera pour renouveler le point de vue sur le Moyen Orient.