Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

En 2013, les condamnations à mort ont augmenté en Irak

Terrasanta.net
3 janvier 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

L’application de la peine de mort a considérablement augmenté en Irak en 2013. Cela a été révélé par l'organisation américaine Human Rights Watch, qui fait état d’au moins 169 personnes exécutées dans l’année. Il s’agit du nombre le plus élevé qui ait été enregistré depuis l'invasion américaine de 2003.


(Milan / c.g.) – L’application de la peine de mort a considérablement augmenté en Irak en 2013. Cela a été révélé par l’organisation américaine Human Rights Watch, qui fait état d’au moins 169 personnes exécutées dans l’année. Il s’agit du nombre le plus élevé qui ait été enregistré depuis l’invasion américaine de 2003, un niveau qui place l’Irak en troisième position au classement mondial du nombre de condamnations à mort, après la Chine et l’Iran. En Irak, la peine de mort est pratiquée par pendaison, souvent avec des exécutions de groupes. Sept personnes ont été pendues en décembre, sur les 169 exécutées dans l’année. Une forte hausse par rapport aux 129 exécutions de 2012.

Malgré les protestations internationales, les autorités irakiennes affirment que l’application de la peine de mort est prévue par la loi islamique ; elle aurait un effet dissuasif pour les crimes graves, en particulier pour les responsables des attaques terroristes, qui, cette année Irak, ont été les plus nombreuses depuis 2008.

« D’autre part, ce qui est frappant, c’est le fait qu’en raison des limites du système juridique, des enquêtes inadéquates, de la corruption et du manque de professionnalisme des mêmes responsables irakiens, le pays prend le risque élevé de déclarer coupable des innocents… » observe Erin Evers, chercheur de Human Rights Watch pour l’Irak.

En termes de peine de mort, la situation en Iran est encore pire, où, selon la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran (une organisation qui depuis 2008 surveille la situation des droits humains dans le pays), de janvier à octobre 2013, il y eut 402 exécutions, soit près de trois fois plus qu’en Irak, dont 125 ont eu lieu dans le mois d’août, lorsque le nouveau président « modéré », Hassan Rohani, a pris ses fonctions. Parmi les pays du Moyen-Orient les plus sévères en application de la peine de mort, on compte également l’Arabie Saoudite, où se sont tenues plus de 70 exécutions en 2013.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don