Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Selon les statistiques gouvernementales, le nombre de chrétiens en Israël s’accroit

Terrasanta.net
6 janvier 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Selon les statistiques gouvernementales, le nombre de chrétiens en Israël s’accroit
Rencontre entre le président israélien Shimon Peres et les autorités religieuses chrétiennes, le 30 décembre à Jérusalem. (Photo Mark Neyman/Gpo/Flash90 )

Face aux difficultés sociales, économiques et politiques qui affectent la région du Moyen-Orient et qui en conduisent beaucoup à émigrer, le nombre de chrétiens augmente en Israël. D’après le Bureau Central des Statistiques israélien, ils étaient 158 000 en 2012 et sont passés à 161 000 en 2013. Huit sur dix sont Palestiniens.


(Milan / g.s.) – Face aux difficultés sociales, économiques et politiques qui affectent la région du Moyen-Orient et qui en conduisent beaucoup à émigrer, le nombre de chrétiens augmente en Israël.

Les données relevées en 2013 et diffusées la veille de Noël par le Bureau Central des Statistiques d’Israël parlent de 161 000 chrétiens, pour la plupart arabes, et concentrés en Galilée. Le service du gouvernement en comptait 158 000 en 2012.

Les Palestiniens munis de passeports israéliens représentent 79,8 % de la communauté chrétienne. Les 20 % restant se composent principalement de personnes baptisées en provenance des pays de l’ancienne Union soviétique (immigrés dans les années 90 en même temps que les Juifs admissibles à la citoyenneté israélienne, en vertu de la Loi sur le retour) et un plus petit contingent de chrétiens de diverses nationalités.

9,5 % des arabes chrétiens palestiniens vivent dans le district de Jérusalem, tandis que 84 % sont dans le nord d’Israël, particulièrement concentrés dans les villes de Nazareth (qui compte 22 400 chrétiens) et Haïfa (14 600). Les chrétiens non arabes sont dispersés un peu partout, surtout à proximité des grandes villes : près de 39 % vivent à Tel Aviv, tandis que 34,4 % vivent à Haïfa et ses environs.

Il n’est pas surprenant qu’Israël tienne à se présenter comme une oasis du respect de la liberté religieuse dans une période aussi sombre pour le Moyen-Orient arabe. Le 30 décembre dernier, recevant une délégation de chefs des Églises chrétiennes pour les salutations de nouvelle année, le président Shimon Peres a souligné qu’«Israël a toujours été engagé, et continuera dans l’avenir, à assurer la liberté de religion et de conviction ». « Nous continuerons de veiller à ce que tout le monde ait accès aux lieux saints », déclara Peres, survolant les obstacles rencontrés par les chrétiens palestiniens de Cisjordanie et de Gaza s’ils voulaient visiter les lieux saints dans le territoire contrôlé par Israël.

Le chef d’État et le ministre de l’Intérieur Gideon Sa’ar – également présent lors de cette rencontre de fin d’année –  ainsi que des religieux et des membres du clergé, ont regretté les actes de vandalisme et les outrages qui se répètent en Israël au détriment de lieux de culte et de propriétés chrétiennes. Les deux hommes politiques ont condamné ces actes, et ont assuré vouloir les combattre.

Le patriarche grec orthodoxe Théophile III, parlant au nom des autres membres du clergé présents au palais présidentiel, a remercié Peres pour avoir clairement exprimé sa condamnation pour chacun des actes d’intolérance dont les chrétiens ont été victimes en Israël, et en particulier à Jérusalem.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don