Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une explosion à la frontière syrienne blesse trois soldats israéliens

Terresainte.net
18 mars 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Une explosion à la frontière syrienne blesse trois soldats israéliens
Patrouille israélienne sur le plateau du Golan en août 2013 © Gili Yaari /Fllash 90

Regain de tension sur le plateau du Golan. Trois militaires israéliens ont été blessés suite à l’explosion d’une bombe au passage de leur jeep sur la route frontalière.


(Jérusalem/MMLV) – Mardi 18 mars, une nouvelle explosion s’est produite dans le désert du Golan, près du village de Majdad a-Shams, à la frontière syrienne. Une Jeep de l’armée israélienne a été touchée par ce qui semblait être une bombe placée près de la clôture routière. Les trois soldats qui se trouvaient à l’intérieur ont été blessés, et ont été transportés à l’hôpital Rambam de Haïfa en hélicoptère. Les sources militaires n’ont pas encore donné de plus amples précisions.

Selon la chaine d’information i24news, « Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a averti mardi qu’Israël réagirait « avec force » à cette attaque. « Nous agirons avec force pour assurer la sécurité d’Israël », a affirmé M. Netanyahou, dont les propos tenus lors d’une réunion de son parti Likoud, ont été diffusés par la radio militaire. »

Les explosions de ce type se font de plus en plus fréquentes sur le plateau du Golan. La dernière a eu lieu vendredi à la frontière avec le Liban mais n’a fait aucun blessé, bien que trois soldats aient du être conduits à l’hôpital Ziv de Tzefat, afin de prévenir les risques de choc. Selon Tsahal, c’est le parti libanais chiite du Hezbollah qui serait responsable de cette attaque. Les militaires israéliens ont riposté en tirant à leur tour plusieurs projectiles en direction d’une infrastructure du mouvement.

Une autre tentative similaire s’était également produite le 18 février au centre du plateau du Golan, où ont atterri deux mortiers tirés depuis la Syrie. Cette attaque avait eu lieu quelques heures seulement après la visite du Premier Ministre, Benjamin Netanyahou, et du Ministre de la défense Moshe Yaalon dans l’une des bases de l’armée israélienne où sont traités des syriens victimes de la guerre civile. Le Hezbollah s’était en effet engagé à se venger des récentes frappes de l’armée de l’air israélienne contre des positions stratégiques entre le Liban et la Syrie.

Le plateau du Golan, annexée à la Syrie par Israël depuis 1967, est une zone stratégique, témoin d’une importante tension entre les forces de défense israéliennes et le Hezbollah. Tensions qui ont redoublé depuis le début de la guerre civile en Syrie, il y a maintenant trois ans.

 

—-

Mise à jour 19/03/2014

Suite à cette explosion, Benjamin Netanyahou a déclaré : « Nous réagirons avec force ».  Et dans la nuit de mardi à mercredi, des avions de l’armée israélienne ont bombardé la Syrie à quatre reprises. Une riposte qui vient confirmer le regain de tensions entre Israël et le Hezbollah à la frontière syrienne du Golan. 

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don