Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

 » Mon plus grand projet personnel? Voir mes enfants grandir « 

Marie Marine Le Vaillant
5 juin 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
 » Mon plus grand projet personnel? Voir mes enfants grandir « 
Ayoub, 27 ans, Bethléem.

Ayoub a 27 ans, il travaille en tant que chauffeur de taxi dans la ville de Bethléem. Son métier, il l’adore car il lui permet de rencontrer de nouvelles personnes, et qu’aucun jour ne ressemble au précédent. Marié et papa de deux petits garçons, il trouve son quotidien idéal pour le moment, mais espère toutefois voir changer la situation de son pays dans les années à venir.


Ayoub a 27 ans, il travaille en tant que chauffeur de taxi dans la ville de Bethléem. Son métier, il l’adore car il lui permet de rencontrer de nouvelles personnes, et qu’aucun jour ne ressemble au précédent. Marié et papa de deux petits garçons, il trouve son quotidien idéal pour le moment, mais espère toutefois voir changer la situation de son pays dans les années à venir.

Ayoub, quels sont tes hobbies ? Comment aimes-tu occuper ton temps libre ?

Depuis que je suis devenu père, j’ai arrêté d’avoir des activités sportives régulières car je consacre un maximum de mon temps libre à mes fils. Dès que je parviens à obtenir une semaine de vacances, j’adore les emmener en Jordanie où vit la famille de mon père. C’est un pays magnifique. J’aime aussi beaucoup la ville de Bethléem où je réside. Il y a une vraie vie de quartier. Le matin comme le soir, on ne peut pas sortir dans la rue sans croiser dix personnes que l’on connaît, et qui nous invitent toujours à boire un café ou simplement à passer du temps ensemble. Je ne m’ennuie jamais ici.

D’où viennent tes amis ? Te ressemblent-ils ?

Mes amis d’enfance viennent de Bethléem. Chrétiens ou musulmans, beaucoup de gens font la différence en raison des problèmes qu’ont connus les deux communautés de la ville au cours des vingt dernières années. Personnellement, cette différence, je ne l’ai jamais ressentie. Nous avons grandi ensemble, nous sommes issus de la même culture locale. Par mon métier, j’ai également été amené à apprendre l’hébreu afin de pouvoir communiquer plus facilement avec mes clients. J’ai de plus en plus d’amis juifs à travers le pays. Je sens plus de différence culturelle avec eux qu’avec mes amis d’enfance mais nous avons tout de même des dizaines de points communs. Enfin, toujours à travers mon métier, je me suis fait beaucoup d’amis internationaux avec lesquels j’ai gardé contact depuis plusieurs années. Nous nous voyons plus rarement mais ce sont certainement ceux qui m’apportent le plus humainement.

T’intéresses-tu à l’actualité ? Si oui, quels sujets te préoccupent en ce moment ?

Je suis l’actualité de près… mais pas à travers les médias ! Je ne me fie qu’à ce que je vois et à ce que j’entends dans la bouche des gens. Que ce soit à Bethléem ou sur les routes d’Israël où je récupère mes clients, tout le monde parle sans cesse de la situation de l’État juif et des Territoires palestiniens. Toute la journée, je suis amené à entendre plusieurs « sons de cloche » des divers événements récents. Ainsi je peux me forger ma propre opinion. A mon avis, c’est bien plus efficace de parler avec les gens que de rester assis devant sa télévision.

Parles-nous des membres de ta famille. Que partages-tu avec eux ?

Nous ne sommes pas très nombreux… Seulement 4 frères et 5 sœurs ! Je vis dans la même maison que mes parents, avec ma femme et mes fils. Nous partageons tout. Les soucis du quotidien comme les bonheurs de la vie. Dans la société arabe, la famille c’est sacré !

As-tu une religion ? Si oui, quelle place occupe-t-elle dans ta vie quotidienne ?

Je suis de confession musulmane mais pour être honnête, je ne suis pas très pratiquant… Je n’en dirais pas plus, au cas où ma mère tomberait sur l’interview.

Quels sont tes projets sur le plan personnel et professionnel ?

Tout d’abord, j’adore mon métier et je souhaite continuer à l’exercer. Je voudrais organiser plus de tours en Cisjordanie pour les touristes durant les prochaines années, c’est ce que je préfère. Je prévois également depuis quelques temps d’apprendre une quatrième langue (Ayoub parle arabe, anglais et hébreu), et je pense de plus en plus à l’espagnol, il ne me reste plus qu’à trouver un professeur, et du temps. Sinon dans 5 mois, je vais à nouveau être papa. C’est une aventure formidable et mon plus grand projet personnel est de voir mes enfants bien grandir, et s’épanouir.

Pour finir et en quelques mots, que souhaites-tu à ton pays ?

Ce que je souhaite à mon pays se résume en deux mots : paix et liberté. Sans l’un, l’autre est impossible. Je pense que si Israël accorde un peu plus de liberté aux palestiniens, alors, cela apaisera un peu la situation, ce qui permettra d’accorder encore un peu plus de liberté. Et ainsi de suite. Il faut y aller petit à petit.

Fiche d’identité

Ayoub a 27 ans. Une partie de sa famille est originaire de Jordanie mais lui est né à Bethléem et y réside toujours. Il exerce la profession de chauffeur de taxi. Malgré son travail très chronophage, il trouve le temps de s’occuper de ses deux fils de deux et cinq ans.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don