Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Un site chrétien propose d' »adopter un terroriste par la prière »

Terresainte.net
16 septembre 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Un site chrétien propose d' »adopter un terroriste par la prière »
Capture d'écran de la page d'accueil du site

« Adopter un terroriste par la prière». Tel est le but proposé par un site chrétien. L’idée est simple : s’engager à prier pour les bourreaux, conformément à la demande de l’Evangile. « Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs ! » (Mt. 5, 44)


(Jérusalem/n.k.) « Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs ! » (Mt. 5, 44). Cet appel du Christ est dur, et difficilement compréhensible pour la seule raison humaine. Et pour cause, les phrases qui précèdent ce passage sont un rappel de ce à quoi nous sommes naturellement habitués : « Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil et dent pour dent ».

L’appel à l’amour des ennemis, un site chrétien tenu par des américains a voulu le mettre en œuvre. L’enjeu est de taille : il s’agit de prier pour ceux qui s’attirent le plus de foudre : les terroristes.

Le site se nomme astucieusement « Adopt a Terrorist For Prayer » (adopte un terroriste par la prière). Ce parrainage spirituel a été lancé en 2009, période où les Etats-Unis étaient encore engagés en Afghanistan et en Irak. Période où Oussama ben Laden était également encore en vie.

À la faveur des récents développements au Proche-Orient, il réapparait sur facebook.

Cette idée du parrainage spirituel est assez répandue. On a par exemple vu un site proposer aux catholiques d’adopter un cardinal au moment du conclave de 2013 qui devait voir l’élection du Pape François.

Le principe  de cette action est simple. Le site propose de choisir un terroriste parmi une liste d’au moins 160 meurtriers. La liste se base sur les fichiers de recherche du FBI. Pour chaque terroriste est fourni un portrait, une courte biographie ainsi que son « rôle » sur la scène du terrorisme mondial. Certains d’entres eux ont plus de « parrains spirituels » que d’autres (ainsi des grands leaders d’Al-Qaeda, du Hezbollah, du Hamas…), une bonne part a déjà été incarcérée.

Après avoir ainsi « adopté » un terroriste, le parrain s’engage à prier régulièrement pour lui. Le site qui supporte cette association donne des conseils sur la manière de prier. Par exemple, pour que le cœur des terroristes puisse se convertir : « Père, conduis untel à la pénitence pour son rejet du Christ et la guerre qu’il mène à Ses enfants ».

Citant l’Evangile (« Quant tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret » Mt. 6, 6), les responsables de cette chaîne de prières insistent sur le caractère privé et secret de l’intercession. Pas de manifestations publiques, uniquement la prière confiante et fidèle dans le secret du cœur. Mais on peut tout de même partager les pages sur facebook….

La prière pour les persécuteurs semble être plus que jamais d’actualité, au moment où des milliers de chrétiens et de minorités sont martyrisées en Syrie ou en Irak. Dans l’esprit de cette association, de nombreux chrétiens se sont récemment engagés à prier pour ceux qui tuent, qui persécutent. Ainsi, dans le monde francophone, a-t-on vu s’organiser le 22 août dernier une journée de jeûne et de prière, à l’intention des meurtriers, à l’initiative des Cahiers Libres, Les Alternatives Catholiques et la Tribune De Terre Sainte.

« Le terrorisme inspire la peur. Conformément à l’enseignement du Christ, la réponse à la peur est l’amour » rappelle le porte-parole de ce parrainage spirituel. Alors malgré la difficulté du geste, prier pour ceux qui nous persécutent apparaît aujourd’hui comme un signe d’espérance et d’amour. Le « sel de la terre » en quelque sorte…

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

Les plus lus
La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici