Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

L’attente, la foi et la plénitude du sens dans les voeux de Noël du Custode de Terre sainte

Terrasanta.net
21 décembre 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
L’attente, la foi et la plénitude du sens dans les voeux de Noël du Custode de Terre sainte
Le Custode de Terre Sainte, frère Pierbattista Pizzaballa.

"Même dans notre Moyen-Orient assoiffé de justice et de dignité, de vérité et d’amour, le Christ veut se laisser trouver" écrit le Custode de Terre Sainte dans son message de souhaits pour Noel.


(g.s.) – « Même dans notre Moyen-Orient assoiffé de justice et de dignité, de vérité et d’amour, le Christ veut se laisser trouver. Ne nous attardons pas aux vaines attentes, ne nous laissons pas entraîner par les Hérode d’aujourd’hui, mais inspirons-nous de la qualité d’attente des Mages. Ne nous arrêtons pas à scruter les signes et les prodiges des sages de Jérusalem de tous les temps, mais ouvrons-nous à l’émerveillement qui nous prépare et rend capables d’accueillir le Christ comme les bergers de Bethléem. N’écoutons pas les craintes du monde, mais le chœur des anges qui annoncent le salut», tels sont les mots du frère Pierbattista Pizzaballa, dans son message de vœux pour ce Noel 2014.

Le texte commence par un verset de l’Évangile selon saint Luc: «  Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ » (3,15).

« Notre vie de foi – médite le Custode – est une vie d’attente : nous savons dans nos cœurs que le Messie, né à Bethléem, est la réponse de Dieu à toutes nos attentes. Cependant, nous sentons que, malgré les efforts et les idéaux, notre foi est fragile, et que nous sommes comme en cage à cause du péché ».

« Nous devons nous laisser convertir – poursuit frère Pizzaballa – par le temps de l’attente, en lui offrant nos rêves et nos fatigues, le courage et la sérénité dans le concret des jours. Parce que nous savons que le Christ, né à Bethléem, est la réponse de Dieu. Lui seul peut étancher notre soif et notre besoin de sens ».

Puis il ajoute avec réalisme : « Nous n’allons pas changer le destin du monde. Nous n’allons pas résoudre les problèmes de nos peuples déchirés et divisés. Mais personne ne pourra nous empêcher de les aimer et de travailler pour la justice dans notre petit contexte. Personne ne peut nous voler la dignité qui nous a été donnée. Personne ne peut nous enlever l’amour et l’espoir répandus dans nos cœurs et qui ne nous déçoivent jamais (cf. Rom 5, 5) ».

———-

Le texte intégral du message du père Custode est disponible sur le site institutionnel de la Custodie de Terre Sainte.

Découvrez le magazine papier
La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici