Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

2014 « annus horribilis » pour la persécution des chrétiens

Terresainte.net
13 janvier 2015
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
2014 « annus horribilis » pour la persécution des chrétiens
La carte des chrétiens persécutés à travers le monde ©PortesOuvertesFrance

L’ONG Portes Ouvertes France a révélé la semaine dernière son Index mondial de la persécution des chrétiens dans le monde. Sans surprise, le Moyen-Orient est fortement touché. L’Afrique connaît elle aussi une inquiétante augmentation des persécutions dirigées contre les chrétiens. Principal facteur de violence, l’islamisme, qui touche la majeure partie des pays recensés.


(Jérusalem/n.k.) – Il fallait s’attendre à de mauvais chiffres. Ceux-là sont plus qu’inquiétants.

La semaine dernière, l’ONG protestante Portes Ouvertes France a publié son traditionnel « Index mondial de la persécution des chrétiens ».

Classant les pays selon un code couleur, l’Index recense une cinquantaine de pays où les chrétiens sont persécutés. Le degré de violence va de « persécutions sévères » à une « persécution absolue ».

Sans grande surprise, le Moyen-Orient reste la zone la plus touchée au monde pour la violence contre les chrétiens.

A l’exception de quelques pays du Proche-Orient (Liban et Israël) où les chrétiens vivent dans un calme relatif, la quasi-totalité du Moyen-Orient est touchée. En première ligne, l’Irak, qui arrive dans le trio des pays où les chrétiens sont les plus persécutés. Suivent, la Syrie (en quatrième place), l’Afghanistan (cinquième place), l’Iran, le Pakistan, l’Arabie Saoudite et le Yémen.

Par persécution, l’Agence Portes Ouvertes entend soit les violences physiques ou morales attentées contre les chrétiens, soit les menaces pesant sur les convertis.

Si le Moyen-Orient concentre le plus gros foyer d’actes anti-chrétiens, l’Afrique est de plus en plus touchée par ce mal, en particulier l’Afrique du Nord. La Lybie, le Soudan, l’Erythrée et le Nigéria sont ainsi particulièrement touchés par les attaques contre le christianisme. C’est sans comparaison avec la Somalie, qui finit tristement deuxième pays où les chrétiens sont les plus persécutés au monde.

Ces résultats sont inquiétants. En effet, les chiffres donnés par l’ONG protestante sont en constante augmentation depuis plusieurs années. En 2012, on comptait 1201 chrétiens assassinés pour leur foi. En 2013, ils étaient 2123, et 4344 en 2014. Soit une multiplication par quatre en deux ans.

Dans ces chiffres, il faut bien sûr prendre en compte le développement de Daesh en Irak et en Syrie, obligeant des milliers de chrétiens à fuir leur pays. A titre d’exemple, on estime que 40% des chrétiens syriens (sur 1,8 million) ont préféré se réfugier à l’étranger plutôt que d’avoir à se convertir. En Irak, l’Etat islamique a obligé 140 000 chrétiens à quitter la plaine de Ninive pour gagner le Kurdistan irakien.

La situation des chrétiens d’Orient est de loin la plus préoccupante, le risque étant que les familles qui fuient ne reviennent jamais. A plusieurs reprises, le Pape François a appelé à la protection de la minorité chrétienne. Récemment encore, il a redit qu’un« Moyen-Orient sans chrétiens serait un Moyen-Orient défiguré et mutilé ».

Adressant une longue lettre aux populations d’Irak et de Syrie persécutées par l’Etat Islamique (voir notre article Le Pape console et encourage les chrétiens du Moyen-Orient avec une lettre de Noël), le Souverain Pontife les a appelé à garder confiance : « Je prie pour que vous puissiez vivre la communion fraternelle à l’exemple de la première communauté de Jérusalem. L’unité voulue par notre Seigneur est plus que jamais nécessaire en ces moments difficiles ; c’est un don de Dieu qui interpelle notre liberté et attend notre réponse. Que la Parole de Dieu, les Sacrements, la prière et la fraternité nourrissent et renouvellent continuellement vos communautés ».

L’Index des persécutions identifie l’ « extrémisme islamique » comme étant le premier facteur de persécutions. Sur le territoire de Daesh, cette « chasse » aux chrétiens s’est manifestée par la suppression de tous les symboles rappelant le christianisme, et par une pression intense pour la conversion à l’Islam, allant souvent jusqu’au martyr. Nombreux ont été les chrétiens qui ont refusé d’apostasier.

Les chrétiens, dans le reste du monde, peuvent également être victimes d’un régime politique hostile au christianisme. C’est le cas notamment de la Corée du Nord, pays classé par l’ONG protestante comme étant le plus persécuteur de chrétiens au monde.

Nul ne sait si l’année 2015 qui s’ouvre sera signe d’amélioration pour les minorités chrétiennes attaquées, particulièrement au Moyen-Orient. La lettre que le Pape leur a envoyé les assure au moins que l’Eglise est unie avec eux et continuera à les soutenir dans la prière : « Bien-aimés, même si vous êtes peu numériquement, vous êtes protagonistes de la vie de l’Église et des pays dans lesquels vous vivez. Toute l’Église vous est proche et vous soutient, avec grande affection et estime pour vos communautés et votre mission. Nous continuerons à vous aider par la prière et avec les autres moyens disponibles ».

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici