Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Un frère de la Custodie de nouveau aux mains de bandes armées en Syrie

Terresainte.net
6 juillet 2015
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Un frère de la Custodie de nouveau aux mains de bandes armées en Syrie
Frère Azziz ©CTS

De mauvaises nouvelles nous parviennent de Yacoubieh en Syrie, samedi dernier le père Dhiya Azziz, frère franciscain de la Custodie de Terre Sainte et pasteur de Yacoubieh a été enlevé. Nous ne savons pas actuellement où il se trouve et qui l'a enlevé. Le père Dhiya s'était volontairement mis à disposition de la communauté de Yacoubieh dans la région de l'Oronte (province d'Idlib, district de Jisr al-Chougour); une région devenue particulièrement dangereuse en raison du contrôle de Jabhat al-Nusra, le bras armé d'Al Qaïda en Syrie.


(Cg) – De mauvaises nouvelles nous parviennent de Yacoubieh en Syrie, samedi dernier le père Dhiya Azziz, frère franciscain de la Custodie de Terre Sainte et pasteur de Yacoubieh a été enlevé. « Dans l’après-midi du samedi 4 juillet, nous avons perdu le contact avec le père Dhiya Azziz – renseigne le communiqué publié par la Custodie de Terre Sainte -, franciscain de nationalité irakienne, pasteur à Yacoubieh dans la province d’Idlib, district de Jisr al Chougour, en Syrie. Ce samedi, des militants d’une milice non identifiée sont venus le chercher pour une brève rencontre avec l’émir du lieu. Depuis, nous avons perdu toute trace de lui et nous ne sommes pas en mesure de dire où il se trouve. Les miliciens sont retournés dans la paroisse afin de récupérer les médicaments dont le frère Dhiya a besoin et c’est un signe de bon augure quant à ses conditions. Les miliciens, dont nous ne pouvons pas évaluer la fiabilité, ont déclaré que le père Dhiya rentrait regagnerait sa paroisse dans quelques jours. Nous faisons tout notre possible pour localiser le lieu de sa détention et obtenir sa libération. Nous le confions à la prière de tous « .

En juillet 2014, le père Azziz avait échappé providentiellement au bombardement du couvent dans lequel il résidait. Il n’avait été que partiellement blessé quand sa chambre avait été complètement détruite. (lire l’article et voir les photos)

Le père Azziz a fait le choix en accord avec ses supérieurs de rester sur place. Au quotidien, lui comme les 13 autres franciscains toujours présents en Syrie et tous les prêtres religieux et religieuses qui se dévouent au quotidien pour leur peuple, leurs voisins, leurs amis chrétiens ou musulmans fournissent un travail édifiant.

Le père Dhiya Azziz est né à Mossoul, l’antique Ninive en Irak, il y a 41 ans. Après des études à l’Institut de médecine de sa ville, il a embrassé la vie religieuse et après son noviciat à Ain Karem, en Israël, a fait sa première profession religieuse le 1er avril 2002. En 2003, il a déménagé en Egypte où il est resté pendant plusieurs années. En 2010, il est retourné auprès de la Custodie et a été envoyé à Amman, en Jordanie. Il fut ensuite transféré en Syrie à Lattaquié. Il s’était ensuite volontairement mis à la disposition de la communauté de Yacoubieh dans la région de l’Oronte (province d’Idlib, district de Jisr al-Chougour); une région devenue particulièrement dangereuse en raison du contrôle de Jabhat al-Nusra, le bras armé d’Al Qaïda en Syrie.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici