Terresainte.net | Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Grève des écoles chrétiennes : « Nous ne céderons pas, nous voulons tous nos droits »

Terresainte.net
1 septembre 2015
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Grève des écoles chrétiennes : « Nous ne céderons pas, nous voulons tous nos droits »
Porte close ce matin 1er septembre à l'école franciscaine de Ramleh pour cause de grève.

Aujourd'hui 1er septembre, c'est la rentrée scolaire pour toutes les écoles en Israël, sauf pour les 33 000 étudiants des écoles chrétiennes, citoyens de l'Etat hébreu.  En mai dernier, les écoles chrétiennes d'Israël menaçaient de faire grève à la rentrée. Après de mois de discussions infructueuses, la menace est devenue réalité.


(Jérusalem/n.h) – En ce jour de rentrée scolaire pour les élèves des écoles d’Israël, les 33 000 étudiants des écoles chrétiennes de l’Etat hébreu n’ont pas pris le chemin de l’école.

Aujourd’hui 1er septembre, c’est la rentrée scolaire pour toutes les écoles en Israël, sauf pour les 33 000 étudiants des écoles chrétiennes, citoyens de l’Etat hébreu.  En mai dernier, les écoles chrétiennes d’Israël manifestaient leur mécontentement et menaçaient de faire grève à la rentrée (voir notre article Les écoles chrétiennes en Israël se rebiffent contre l’État). Elles estiment en effet  faire l’objet de discriminations croissantes se traduisant par la réduction drastique des subventions attribuées aux établissements « reconnus mais non officiels ».

Ces écoles reçoivent moins de 60% de leur budget de l’Etat. Une diminution qui s’est installée au fil des années obligeant les écoles à augmenter d’autant les frais de scolarité pour les parents. Or une partie d’entre eux vit dans une situation financière difficile.  

Après un an de pourparlers avec le ministère de l’Éducation, la décision a été prise hier par le directeur du Bureau des écoles chrétiennes Abdel Masih Fahim, ofm d’exécuter la menace. Selon le communiqué publié par la direction des écoles chrétiennes, la grève est illimitée. Le document souligne que le ministère de l’Education a non seulement réduit les subventions mais il a également limité la possibilité de demander une contribution plus élevée aux parents, des mesures funestes pour les écoles.

Le ministère de l’Education a proposé deux solutions diamétralement opposées. Les écoles pouvaient devenir des écoles publiques comme toutes les écoles juives, mais perdre leur identité chrétienne, ou  des écoles spéciales, ce qui leur permettait d’augmenter les frais de scolarité. Propositions catégoriquement rejetées par le Bureau des écoles chrétiennes qui demande à recevoir le même traitement que les écoles religieuses juives recevant 100% de subventions.

La semaine dernière, le Président Reuven Rivlin avait invité les représentants des Eglises et des écoles à sa résidence, avec le ministre de l’Éducation Naftali Bennett. Malgré les déclarations positives de ce dernier, les négociations sont restées au point mort. Selon le communiqué, les montants proposés par le gouvernement étaient loin ​​du minimum requis. 

« Nous ne céderons pas, nous voulons tous nos droits », déclare le communiqué défendant que les arabes israéliens doivent jouir des mêmes droits que les enfants juifs israéliens. Ce matin à Haïfa, une manifestation spontanée a eu lieu devant le ministère de l’Education. Les 47 écoles chrétiennes du pays espèrent l’intervention du Vatican lors de la rencontre entre le Président Rivlin et le Pape la semaine prochaine à Rome.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don