Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Moyen-Orient et Méditerranée vers la désertification

Terrasanta.net
4 mars 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Moyen-Orient et Méditerranée vers la désertification
Sur ce plan de l'année 2009, les effets de la sécheresse sur la rive nord de la mer Morte. (photo: Abir Sultan/Flash90)

Ces dernières années, le Moyen-Orient a subi, météorologiquement parlant, la saison la plus sèche de ces neuf derniers siècles. Ces données ont été mises au jour dans un article scientifique publié par des chercheurs de la NASA - l'agence spatiale américaine - dans le Journal of Geophysical Research - Atmospheres publié par l’Union géophysique américaine.


(G.S.) – Ces dernières années, le Moyen-Orient a subi, météorologiquement parlant, les saisons les plus sèches de ces neuf derniers siècles. Ces données ont été mises au jour dans un article scientifique publié par des chercheurs de la NASA – l’agence spatiale américaine – dans le Journal of Geophysical Research Atmospheres publié par l’Union géophysique américaine.

Les données disponibles entre l’an 1100 et l’année 2012 ont été passées au peigne fin et il a été possible de constater que la sécheresse qui a sévi entre juin et août – chaque année depuis 1998 dans les pays tels que Chypre, Israël/Palestine, la Jordanie, le Liban, la Syrie et la Turquie – est cinquante fois plus aride que les sécheresses enregistrées au cours de ces cinq cents dernières années ; et de dix à vingt fois plus sèche que la pire sécheresse de ces neuf siècles.

Les chercheurs sont parvenus à cette conclusion en comparant les données obtenues à partir de l’étude des anneaux de croissance qui se trouvent sur les troncs d’arbres : un anneau mince correspond à un printemps et un été avec une extrême pénurie de précipitations, tandis qu’un large anneau marque une saison pluvieuse.

Les chercheurs ont également constaté qu’en présence d’une sécheresse en Méditerranée orientale il en va de même en Occident. A l’inverse, lorsque les pays d’Europe du Sud (Espagne, Italie, Grèce en particulier) sont secs, il pleut plus sur la côte de l’Afrique du Nord.

Selon les auteurs de l’essai, il est possible de reconnaître une relation de cause à effet entre les activités humaines dans la région et l’augmentation de la sécheresse. Les chercheurs évoquent l’effet de serre produit par les gaz polluants : selon certaines projections, au cours des prochaines décennies, il serait en partie responsable d’une tendance à la désertification dans le bassin méditerranéen.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici