Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une vidéo sur l’histoire d’Israël soulève la colère

Terresainte.net
10 octobre 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Une vidéo sur l’histoire d’Israël soulève la colère
Capture d'écran de la vidéo

Dépeignant les liens du peuple juif à la « Terre d'Israël », la dernière vidéo publiée par le ministère des Affaires étrangères d'Israël voulait être humoristique. Elle est qualifié de révisionniste et de raciste.


(Jérusalem/ n.h.) Aussitôt publiée, aussitôt critiquée pour révisionnisme, insultes et racisme. Pour les critiques, ce court métrage est de la « hasbara » – le concept hébreu pour « expliquer » ou « justifier », terme couramment utilisé lorsqu’il s’agit de prendre la défense d’Israël sur la scène internationale. On dirait « propagande » en français.

La vidéo montre la famille « Jacob et Rachel [de la] Terre d’Israël ». Un jeune couple sympa avec un bébé. Mais ils sont constamment envahis chez eux par des étrangers qui revendiquent la propriété de leur maison. Ce sont d’abord les Assyriens, présentés comme des hipsters barbus. Suivis par un émissaire de Nabuchodonosor, lui-même suivi par les Grecs, les Romains, les Croisés et les Ottomans.

La vidéo dépeint les non-juifs qui se sont succédés sur cette terre durant 3000 ans comme des barbares primitifs envahissant une propriété juive. Les Palestiniens quant à eux, n’entrent en scène qu’au dernier moment de la vidéo, après les Britanniques et la « reddition » du pays aux juifs. Ils sont représentés comme des nouveaux arrivants, frappant après la création de l’État d’Israël en 1948.

«La politique étrangère d’Israël est en train de perdre contact avec la réalité d’une manière déchirante», a déclaré le député de la Liste jointe Ahmad Tibi en réponse à la vidéo. « La tentative ridicule de déshériter les Palestiniens de leurs rapports et de leurs liens avec leur pays et leur patrie est méprisable et pitoyable. Nous ne sommes pas venus ici sur un bateau ou en avion. Nous sommes le sel de cette terre. »

Le ministre adjoint des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a précisé que la vidéo était destinée à « prendre des mesures préventives. » « La campagne palestinienne, agressive et fictive, visant à rompre les liens entre le peuple d’Israël et leur patrimoine historique […] reçoit une réponse basée sur l’histoire juive et le rapport millénaire entre le peuple juif et la terre d’Israël », a ajouté Hotovely.

«Nous savions que la vidéo était provocante et allait susciter la controverse », a déclaré un haut responsable du ministère des Affaires étrangères. « C’est une vidéo destinée à présenter une vérité qui est aujourd’hui toujours niée par beaucoup. » Noam Katz, le directeur adjoint de la Division des affaires publiques et des médias a ajouté: «Nous ne sommes pas de l’ONU. Nous racontons notre histoire sur nos liens avec la Terre d’Israël à travers les générations. »

La vidéo a été vue 800 000 fois et a été partagée plus de 12000 fois. Sur la page Facebook du Ministère où elle est publiée, il n’y a pas que les Palestiniens, qu’ils aient ou non la nationalité israélienne, pour contester cette vision historique. Certains israéliens juifs présentent leurs excuses pour les « outrances »et « l’ignorance » des équipes en place au Ministère.

L’ignorance portant autant sur l’histoire de cette terre, que sur le texte biblique sur lequel nombre d’Israéliens religieux prétendent se fonder, sans parler de l’histoire du peuple juif lui-même.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici