Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une tombe royale décorée de bateaux découverte en Egypte

Terresainte.net
10 novembre 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Une tombe royale décorée de bateaux découverte en Egypte
Une flotte de bateaux apparaît sur le mur blanchi à la chaux d'un bâtiment en briques de boue à Abydos. © Josef Wegner, Musée d'archéologie et d'anthropologie de l'Université de Pennsylvanie

Une découverte extraordinaire: une flotte entière de bateaux esquissée  en 1840 avant J.-C. sur  les parois intérieures d'une chambre sous-terraine.


(Jérusalem/n.h.) Sous le sable doré à l’ouest du Nil, sur le site sacrée d’Abydos, les archéologues ont déterré une structure faisant partie du complexe mortuaire d’un roi de la 12e dynastie nommé Senwosret III, dont le tombeau se trouve à proximité. Cette découverte unique révèle de nouveaux détails sur les rituels des funérailles des rois. Elle suggère que certains des usages en cours lors des sépultures royales ont été respectés à cette époque, mais qu’ils furent plus tard  abandonnés pour d’autres radicalement différents.

La structure a été localisée pour la première fois pendant l’hiver 1901-02, lorsque l’archéologue britannique Arthur Weigall a découvert le toit voûté ainsi que la partie supérieure des murs intérieurs. Ont eut alors un premier aperçu des esquisses. Mais, quand l’équipage de Weigall commença à dégager le sable pour en faire apparaître davantage, la partie centrale du toit s’effondra, mettant fin au projet.

Récemment, les archéologues de l’Université de Pennsylvanie, travaillant avec le ministère égyptien de l’État pour les antiquités, ont exposé les ruines de ce qui était autrefois une grande salle d’environ 21 mètres de long et 4 mètres de large.

Les murs blanchis à la chaux et finement plâtrés étaient décorés de plus de 120 dessins de bateaux, chacun légèrement différent de l’autre. Certains étaient des contours simples de coques courbes comme des croissants de lune. D’autres étaient plus élaborés, montrent un mât, des voiles et des rameurs.

Au début, Wegner et son équipe n’avaient aucune idée de ce à quoi ce bâtiment aurait pu être utilisé. « Nous étions mystifiés », dit-il. « Nous nous attendions à ce que ce soit une tombe ». Mais les indices qu’ils ont découvert suggèrent qu’il a été construit pour enterrer un grand bateau en bois qui avait été utilisé lors d’un enterrement royal, selon une tradition qui remonte aux premiers temps des dynasties en Egypte.

Lorsque son équipe a creusé une tranchée pour trouver le sol de l’immeuble avec les esquisses, ils ont déterré une courbe à la forme parfaite appartenant à la coque d’un bateau. Ils ont également trouvé quelques morceaux de bois qui se sont détériorés, ravagés par les insectes.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici