Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une menorah et une croix découvertes par des spéléologues

Terresainte.net
4 janvier 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Le week end dernier, des spéléologues ont trouvé côté à côte une menorah et une croix gravées sur les parois d’une citerne de la Shéphélah.


(Jérusalem/A.P.) – Quelle surprise pour le groupe de spéléologues en train d’explorer une ancienne citerne d’eau de se retrouver face à une découverte archéologique rare et inattendue.  C’est ainsi que des inscriptions figurant une croix et une menorah (chandelier) à sept branches ont été découvertes le week-end du début d’année, gravées sur le mur d’une citerne de la région de Shéphélah. Et précisément pendant la période des festivités de Noël et Hanoukka.

L’un des randonneurs raconte: « Nous étions sur le point de rentrer, quand soudainement nous voyons une gravure qui à première vue semblait être une menorah ». C’est à ce point que le randonneur, Ido Meroz, et ses amis ont « quitté la grotte et signalé tout de suite la découverte à l’Autorité des Antiquités d’Israël », qui s’en est occupée.

Il s’agit d’une menorah avec trois pieds, typique de l’époque du Second Temple. À ses côtés, une croix et d’autres gravures ont été retrouvées, dont l’une rappelle une clé et les autres n’ont pas encore été identifiées.A proximité de la citerne, un columbarium a aussi été identifié pour ses nombreuses niches.

Sa’ar Ganor, archéologue de l’Autorité des Antiquités d’Israël, explique en effet que « sur place il y a des bâtiments qui remontent à l’époque de la révolte de Bar Kokhba, c’est-à-dire au deuxième siècle, et des bâtiments qui remontent à la période byzantine ».

Et encore: « Il est rare de trouver des menorah gravées sur un mur, il s’agit d’une découverte exceptionnelle ». En effet, on connaît seulement deux autres gravures de ce type dans la région. Selon Ganor «la croix fut gravée plus tard, pendant la période byzantine, probablement au IVe siècle ».

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don