Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Des poteries du VIIIe av J.-C. font de la physique

Terresainte.net
10 février 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Des poteries du VIIIe av J.-C. font de la physique
Anses de poteries datées sur lesquelles a porté l'étude des variations du champ magnétique © pnas.org

D’antiques récipients en céramique retrouvés en Judée ont permis à la physique de faire un pas en avant: une découverte concernant le champ magnétique de la terre, objet d'études d'Albert Einstein.


(Jérusalem/ap) – Le champ géomagnétique a été ondulant pendant des milliers d’années: c’est ce que prouvent les études publiées par l’Université de Tel Aviv , l’Université Hébraïque de Jérusalem et l’Université de San Diego. Le possible affaiblissement du champ géomagnétique de la terre préoccupait les scientifiques, mais il n’en est rien. La physique vient de faire un grand pas en avant. Cette incroyable découverte a été rendue possible par l’analyse de données prélevées sur d’antiques récipients bien datés et retrouvés en Judée par des archéologues. Ainsi, science et archéologie s’entraident.  

«Cette nouvelle découverte met en contexte la diminution récente du champ magnétique terrestre. Il ne s’agirait pas d’un phénomène unique, car le champ aurait plusieurs fois diminué et récupéré tout au long des derniers millénaires», explique Dr. Erez Ben-Yosef, chercheur en chef de l’étude à l’Institut d’Archéologique de l’Université de Tel Aviv. L’analyse des artefacts fournit en effet des informations en ce qui concerne les changements du champ géomagnétique entre VIIIe et IIe siècles avant J.-C.

La recherche est basée sur un ensemble de 67 pots avec poignées en céramiques, qui portent des empreintes de cachets du VIIIe au IIe siècles « permettant une estimation d’âge précise », explique Dr. Ben-Yosef.  « La période confirmée par les signes sur les pots nous permet de nous procurer des informations relatives au chanp magnétique de la terre aux mêmes époques»,  continue le chercheur en chef. Les expériences scientifiques qui ont confirmé la théorie ont été conduites dans le laboratoire de l’Université californienne qui collabore avec les deux universités israéliennes.

Mais comment des artéfacts en céramique ont-ils pu révéler ces données scientifiques? Dr. Ben-Yosef répond en expliquant que « la céramique a des minuscules minéraux capables d’enregistrer des informations concernant le champ magnétique de l’époque à laquelle l’argile a été cuite. Ainsi, le comportement du champ magnétique du passé peut-il être étudié en examinant des artéfacts archéologiques ou du matériau géologique resté collé sur les récipients une fois chauffé ».  Les archéologues et les scientifiques bénéficient de cette découverte, qui permettra aussi bien d’étudier le champ magnétique terrestre que d’obtenir une datation précise des artéfacts.  

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici