Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La Terre Sainte avec les yeux des pauvres

Beatrice Guarrera
20 juillet 2018
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La Terre Sainte avec les yeux des pauvres
Le groupe de pèlerins milanais du Centre Saint Antoine à Milan, posant sur la place de la Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

Ce n'est peut-être pas une première, mais ce qui est sûr, c’est que ce n'est pas courant. Ces dernières semaines, un petit groupe de pauvres s’est fait groupe de pèlerins avec des franciscains et des volontaires de Milan.


Chaque année, la Terre Sainte est une destination pour des pèlerinages de groupes de gens très différents. Sous la direction de fr. Francesco Lelpo, commissaire de la Terre Sainte du nord de l’Italie, des pèlerins très inhabituels ont visité la Terre de Jésus. Il s’agissait d’un petit groupe bénéficiant de la soupe populaire de Milan, partis en voyage fin mai. Ce fut une expérience forte pour tous les pèlerins, au point que, compte tenu du succès, on pense déjà à la réitérer.

Tout est parti du Centre Saint Antoine – annexé au sanctuaire de Saint Antoine de Padoue et du couvent des Frères Mineurs de la via Carlo Farini – dont le responsable est fr. Carlo Cavallari. Là, tous les jours, la soupe populaire livre entre 90 et 100 repas chauds ; il y a ensuite une distribution de vêtements, un service de douche et un centre d’écoute. Les bénéficiaires sont des personnes très diverses : chômeurs, migrants, personnes âgées.

Bénéficient des services ceux qui obtiennent une carte, suite à un entretien. Avec ces bénéficiaires, certaines initiatives culturelles sont en cours depuis un certain temps. « Dans le passé, Fr. Carlo a organisé des visites de musées, des vacances, des excursions et des retraites – explique frère Francesco Lelpo -. Cette année, un rêve s’est réalisé, grâce à cinq bienfaiteurs, qui ont offert un pèlerinage en Terre Sainte à cinq pauvres du centre ».

Les cinq pèlerins ont été choisis en fonction de leur capacité à faire un voyage avec eux et ont rejoint les volontaires qui rendent service, pour marcher tous ensemble en formant un seul grand groupe. Le centre caritatif de Milan, lié depuis toujours à la Terre Sainte par le nombre de frères de la Custodie qui passent du temps en formation, a donc identifié fr. Lelpo comme étant le guide le plus approprié pour cette aventure. « J’ai pensé à un parcours qui puisse aider les volontaires à comprendre toujours mieux les raisons de notre service, qui trouvent leur raison ultime dans le Christ – raconte le commissaire de la Terre Sainte du Nord de l’Italie -. Nos visites ont visé à montrer le Christ qui se penche sur nos misères et à Le reconnaître ».

L’autre volet du pèlerinage a consisté à rencontrer les réalités caritatives de la Custodie de Terre Sainte et bien plus. « Nous sommes allés à la société antonienne de Bethléem, où il y a aussi une soupe populaire et un vieux centre – continue fr. Lelpo -. Nous avons vu ceux qui fréquentaient ce centre, les volontaires, les religieuses qui cuisinaient, puis nous avons déjeuné avec les pauvres. Le soir, lors d’un de nos moments de partage, l’un de nos pauvres (ou plutôt un de nos amis), très touché par ce centre, a déclaré : ‘’Nous sommes à Milan les derniers des derniers, mais ici nous avons vu quelqu’un d’encore plus petit que nous’’ ».

Sur le chemin du pèlerinage et celui de la conscience de soi et de Dieu, le groupe a sillonné entre Nazareth, Tibériade, Bethléem, Jéricho, Qumran, Jérusalem. Autant de moments émotionnellement forts : « Une dame du groupe est un jour venue vers moi en larmes et m’a dit : ‘’C’est vrai que rien n’est impossible à Dieu, car il m’aurait été impossible de venir en Terre Sainte, mais aujourd’hui je suis là » ». C’est ce que raconte fr. Francesco Lelpo, plein de joie et d’émotion pour les tournures inattendues de ce pèlerinage spécial.

Deux des religieux présents, fr. Carlo et sœur Cristina, ont décidé de partager leur chambre avec deux pauvres, ce qui a été un geste fort de communion et d’amour.

Même les volontaires du groupe, composé de 26 personnes en tout, sont repartis renforcés par leur expérience en Terre Sainte. Parmi les autres rencontres significatives, il y a celle avec la communauté de Mondo X sur le mont Thabor et celle avec le Custode de Terre Sainte à Jérusalem.

«J’ai vu la Terre Sainte avec des yeux différents, avec leurs yeux : les yeux des pauvres – dit fr. Lelpo -. Et le pape François insiste souvent sur eux quand il dit de repartir des pauvres. Maintenant, il ne me vient plus à l’esprit de les appeler comme ça, mais ce sont seulement des amis qui ont marché avec nous. »

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don