Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Mgr Bacouni, nouvel archevêque grec catholique de Beyrouth

Christophe Lafontaine
10 novembre 2018
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Mgr Bacouni, nouvel archevêque grec catholique de Beyrouth
Mgr Georges Baccouni à gauche avec frère Quirico de la Custodie de Terre Sainte ©MAB/CTS

Le Synode de l’Eglise grecque catholique melkite, réuni du 5 au 9 novembre, a élu Mgr Georges Bacouni comme nouvel archevêque de Beyrouth et Jbeil au Liban. Il était jusqu’à présent l’évêque de la Galilée en Israël.


« Il a été le premier surpris », apprend-on de source bien informée. « Et nous nous perdons quelqu’un de grande valeur. C’est un homme spirituel, exigeant au moment où son diocèse en avait besoin, avec des idées et habitué à travailler avec tous ses frères évêques catholiques »

L’annonce de l’élection de Mgr Georges Wadih Bacouni au siège métropolite de Beyrouth et de Jbeil, est une surprise.

C’est lors d’une conférence de presse tenue vendredi à l’issue de cinq jours de travaux, que l’Eglise grecque catholique melkite a annoncé officiellement l’élection du successeur de Mgr Cyrille-Salim Bustros à la tête de l’éparchie métropolitaine (archevêché) grecque catholique de Beyrouth et Jbeil (Byblos). Ce dernier, élu en 2011, avait remis sa démission pour raison d’âge. C’est lui qui le 30 octobre dernier a convoqué les journalistes pour informer de l’ouverture du procès de béatification d’un jeune martyr chrétien de la guerre civile au Liban, Fathi Baladi.

Mgr Bacouni est donc appelé à quitter l’archiéparchie de Saint-Jean-d’Acre, Haïfa, Nazareth et toute la Galilée dont il avait pris la tête le 20 juin 2014. Il avait alors remplacé Mgr Elias Chacour.

Si le Synode de l’Eglise grecque catholique dirigé par son patriarche Joseph Absi et réuni à Raboueh (siège de cette Eglise au Liban) a procédé à l’élection, celle-ci doit néanmoins encore recevoir l’assentiment du pape François. Une formalité au nom de la communion ecclésiastique de l’Eglise grecque catholique avec l’Eglise de Rome.

200 000 fidèles

L’éparchie métropolitaine de Beyrouth et Jbeil dont le siège se trouve dans la capitale libanaise est l’une des plus importantes de l’Eglise grecque catholique du Proche Orient « à cause de l’essor démographique du Liban, et de l’afflux de milliers d’émigrés grecs-melkites catholiques des pays voisins », indique le site officiel du Patriarcat grec catholique.

L’archiéparchie comptait, en 2015, 200 000 fidèles melkites, 114 prêtres, 83 religieux, 179 religieuses et 83 paroisses selon le site catholic-hierarchy.org. Son territoire recouvre la capitale libanaise et ses banlieues ainsi que la majeure partie du gouvernorat du Mont-Liban englobant les districts de Jbeil, du Metn, du Kesrouan, de Baabda, d’Aley et une partie du Chouf.

Mgr Bacouni est né à Aïn al-Roummaneh (Beyrouth) le 16 mai 1962. Ses parents avaient quitté Haïfa en 1948, lors de la création de l’Etat d’Israël. Titulaire d’une licence en gestion et comptabilité de l’Université libanaise et après un début de carrière dans le secteur bancaire, il a travaillé entre 87 et 89 en tant que comptable pour le grand couturier libanais Elie Saab.

Formé à l’Institut Saint-Paul à Harissa, où il obtint un baccalauréat en philosophie et en théologie, il fut ordonné prêtre pour le diocèse de Beyrouth le 30 juillet 1995. Puis fut nommé en 1998 recteur du séminaire patriarcal Sainte-Anne de Raboueh – Antélias (Liban), où il resta six ans. Le 22 juin 2005, le Synode des évêques le nomma à la tête du diocèse de Tyr (Liban). Il fut ordonné évêque des mains du patriarche Grégoire III Laham, le 27 novembre 2005 en l’église Saint-Paul à Harissa. Durant les années 2010 et 2011, il fut également administrateur apostolique du diocèse de Homs, Hama et Yabroud en Syrie.

Mgr Georges Bacouni, évêque grec catholique de Saint-Jean d’Acre et de toute la Galilée depuis juin 2014 a été le président de l’Assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte (AOCTS) qui a dernièrement demandé l’abrogation de la loi israélienne sur l’Etat-nation juif. L’évêque a par ailleurs récemment participé au synode des jeunes à Rome en étant l’une des voix écoutées venant du Moyen-Orient.

Sur le même sujet

Mgr G.Bacouni, nouvel évêque grec catholique de Galilée – 20 juin 2014

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don