Terresainte.net | Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le Pape aux Emirats, la visite d’un ami

Giuseppe Caffulli
2 février 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le Pape aux Emirats, la visite d’un ami
Monseigneur Paul Hinder, vicaire apostolique d'Arabie méridionale. (Image prise sur Youtube)

Du 3 au 5 février, le pape François a été aux Emirats arabes unis, premier pape de l'histoire à se rendre dans la péninsule arabique. Voilà les propos qu’avait tenus en amont Mgr Paul Hinder, évêque pour les Émirats arabes unis, Oman et le Yémen, pour expliquer le sens du voyage.


« Nous accueillons le pape François le cœur grand ouvert et nous prions avec saint François d’Assise : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix » ! » La visite du pape François aux Émirats arabes unis – explique Mgr  Paul Hinder dans sa lettre du 6 décembre aux fidèles de son vicariat – « constitue une étape importante dans le dialogue entre musulmans et chrétiens et peut contribuer à la compréhension mutuelle et à la paix dans la région du Moyen-Orient ».

Capucin suisse, né en 1942, vicaire apostolique pour l’Arabie méridionale depuis 2003, Mgr Hinder a raconté à Terrasanta.net comment est né le voyage de Bergoglio, du 3 au 5 février, aux Emirats, où les chrétiens sont presque un million.

« L’invitation adressée au Saint Père – a expliqué l’évêque – a mûri grâce à la volonté du gouvernement et au désir de l’Église locale, c’est-à-dire du cœur de nombreux fidèles qui, depuis des années, me demandent : « Quand le pape va-t-il venir à nous ?  » Inutile de dire la joie et l’enthousiasme qu’a suscité la nouvelle ».

Près de 100 000 personnes devraient assister à la célébration publique au stade Zayed d’Abou Dhabi. Comment vous êtes-vous préparés ?

Les problèmes logistiques ont été résolus avec les autorités civiles qui gèrent le stade. Mais le plus grand défi a été l’inscription des fidèles pour l’accès. C’est pourquoi la célébration est retransmise en direct dans toutes les églises paroissiales du vicariat. Ainsi, même les fidèles sans accès au stade peuvent la suivre.

C’est la première fois qu’un pape voyage dans la péninsule arabique. Quelles sont les réactions de l’opinion publique locale ?

Les réactions que j’ai perçues jusqu’à présent dans les médias comme dans mes rencontres personnelles sont celles de la joie et de la fierté. La visite du pape est considérée comme un honneur et accueillie comme celle d’un ami.

Quels fruits attendez-vous du côté du dialogue avec le monde musulman ?

Je suis fils de paysans et je sais donc qu’après les fleurs il faut du temps pour que mûrissent les fruits. Mais je pense que rien que la visite en tant que telle, avec le temps fort de la rencontre avec les musulmans à la Conférence interreligieuse, dont la visite à la grande mosquée, fera grandir le climat de tolérance et de respect mutuel. La visite du Pape est celle d’un messager et d’un instrument de paix, de quelqu’un qui construit des ponts qui relient au lieu de murs qui séparent.

Le voyage du Pape peut-il avoir un effet positif sur la situation des chrétiens vivant dans la péninsule arabique ?

J’espère que oui. Il est clair que les différents pays ont leur propre politique à cet égard. Mais je ne pense pas que l’ouverture des Émirats arabes unis et des autres pays du Golfe puisse se faire sans laisser de traces positives là où un changement se fait encore attendre. Les signes sont là. Nous espérons que suivront des faits, et prions pour cela.

—-

Sur le Même sujet

Les Béatitudes prêchées à Abu Dhabi –  7 février 2019

Le Pape aux Emirats: «Une surprise de Dieu» – 7 février 2019

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don