Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Houmous, purée de pois chiche

Terresainte.net
2 janvier 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Houmous, purée de pois chiche
Assiette de Houmous, garnie au centre de pois chiche

Le houmous (prononcez "khoumos" "kh" aux résonnances de jota espagnole), est, avec le falafel, un des plats que les touristes retiennent pour être typiques de la cuisine palestinienne. Et c’est vrai que l’on consomme du houmous en Terre Sainte, traces archéologiques à l’appui, 4000 ans avant Jésus Christ.


Le houmous (prononcez "khoumos" "kh" aux résonnances de jota espagnole),  est, avec le falafel,  un des plats que les touristes retiennent pour être typiques de la cuisine palestinienne.

Et c’est vrai que l’on consomme du houmous en Terre Sainte, traces archéologiques à l’appui, 4000 ans avant Jésus Christ.  Son ingrédient principal, le poids chiche, est consommé par l’être humain depuis plus de 10 000 ans. Les pois chiches étaient l’une des premières plantes cultivées en Mésopotamie.

Le houmous est donc une purée de pois chiche réalisée à partir de pois secs que l’on va longuement laisser macérer dans l’eau puis faire bouillir  avant de pouvoir le broyer. Ce qui n’est pas une mince affaire.

Le plus souvent il est mélangé à de la pâte de sésame appelée tahiné et suivant les recettes avec du citron ou de la bière ( !) avant d’être badigeonné d’huile d’olive et saupoudré d’origan, de paprika et décoré de pignons de pins les jours de fêtes.

En fait c’est moins un plat palestinien que plus généralement méditerranéen. Mais ces dernières années, une bataille (une de plus) a opposé libanais et israéliens

Les Libanais se sont plaints en effet que du houmous soit commercialisé dans le monde avec la mention « cuisine israélienne », cette concurrence, engendrerait un manque à gagner d’un milliard de dollars, selon les industriels du secteur agro alimentaire libanais. Les libanais entendent donc que les israéliens commercialisent leur purée de pois chiche sous un autre nom.

En attendant, c’est dans le livre Guinness des records que se poursuit la bataille puisque les deux pays s’affrontent pour savoir qui réalisera le plus grand plat de houmous.

En 2008, les Israéliens confectionnèrent un houmous de 400 kg présenté  dans un plat d’un diamètre de 4 mètres. Les libanais l’année suivante croyaient leur mettre la pâtée avec un houmous 2056 kg , que nenni, les Israéliens doublaient la mise la même année avec de 4090kg!

Aux dernières nouvelles, le nouveau record serait libanais avec  10.452 kg, soit le même chiffre que la superficie du Liban.

10 000 tonnes de Houmous… quand on a expérimenté les vertus nutritives du produit, le poids du plat laisse pantois.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don