Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Jérusalem vous laissera-t-elle de glace ?

Terresainte.net
18 mars 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Jérusalem vous laissera-t-elle de glace ?
Les murailles de Jérusalem près de la citadelle de David © F. Houvenaeghel

Un festival de sable à Tel Aviv, un autre de sel à la mer morte et maintenant… un festival de glace à Jérusalem ! On pensait enfin en avoir fini avec le froid, mais par moins dix degrés, les manteaux sont de rigueur pour visiter cette première dans la ville sainte.


(Jerusalem/f.h.) – Depuis le 6 mars 2012 et jusqu’au 4 avril, le festival de glace de Jérusalem a ouvert ses portes dans l’ancienne gare ferroviaire. Sur une surface d’environ 1500m2, les visiteurs peuvent s’amuser à reconnaître des sculptures de sites célèbres de Jérusalem comme la citadelle de David, les remparts de la vieille ville ou la synagogue Tiferet Israël. L’effet est d’autant plus surprenant que ces 70-80 sculptures sont si grandes qu’elles semblent être faites grandeur nature !

Aucune indication n’étant donnée, les représentations sont parfois sujettes à discussion : « Ces piliers sont-ils ceux du cardo romain ? » « Certainement ! » s’exclame un israélien, aussitôt contredit par un autre qui affirme que « non, ce n’est pas la même forme, voyons ! ».

Les jeux de lumière et les effets sonores créent une atmosphère féerique. Dans un coin de l’exposition, des scènes de livres pour enfants sont représentées et rendent certains quelque peu nostalgiques.

Plus loin, un gigantesque monstre de glace dont la langue sert de toboggan ravit petits… et grands. « C’est magique, ca ne fond même pas ! » s’enthousiasme Leila, une écolière venue avec sa classe.

En effet, la glace ne fond pas. Et pour cause, la température de la salle d’exposition est maintenue à… -10 degrés ! Pour ceux qui n’auraient pas prévu assez d’épaisseur, des manteaux sont distribués à l’entrée. Et pour ceux qui voudraient se réchauffer davantage encore, un « ice bar » offre différentes sortes de vodka que chacun peut déguster, assis sur un tabouret en glace. Généralement, les visiteurs arrivent tout de même bien emmitouflés : Yonatan, 27 ans, a lui bien du mal à se déplacer avec ses cinq couches de pantalons…

Les artistes sont chinois. Ils sont venus de Harbin au Nord-Est de la Chine, une des villes les plus froides du pays où un festival de neige et de glace se tient annuellement.

Le PDG d’Ariel, une entreprise au service de la Municipalité, a visité ce festival en Chine et est revenu avec un contrat en poche pour monter le projet d’un festival de glace à Jérusalem.

Début février, 35 chinois sont donc arrivés. Après avoir visité la ville, ils se sont mis à l’ouvrage. Pendant un mois, 8 heures par jour, ils ont taillé, sculpté et façonné des blocs de glace pour en faire des sculptures ayant principalement trait au judaïsme.

La glace a été apportée d’Ashdod, ville du littoral méditerranéen, où une machine à glaçons a produit environ 600 000 blocs de glace pour un total de 650 tonnes.

Sharon Shalev, la productrice du festival, confie que si la rigueur n’est pas le point fort des israéliens, l’importance du projet a poussé les organisateurs à faire de leur mieux pour livrer les blocs dans les délais requis par les chinois. Apparemment, le travail s’est déroulé sans problème et la coopération entre chinois et israéliens s’est très bien passé.

Il reste encore quelques semaines pour profiter des dernières glaces de l’année.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don