Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Rammallah Dream

Fanny Houvenaeghel
1 avril 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Ramallah Dream est le récit très actuel d’une illusion nourrie par tous, aussi bien par les habitants que par le gouvernement palestinien et la communauté internationale : celle de l’avènement proche d’un État Palestinien.
Journaliste au Monde et spécialiste du Proche-Orient, Benjamin Barthe a été correspondant de presse, à Ramallah de 2002 à 2011, ce qui lui permet d’aborder des lieux et des domaines qu’il connaît parfaitement. Cette immersion totale pourrait faire craindre une trop grande subjectivité dans le rapport des faits, mais il n’en est rien : ses idées et arguments sont toujours appuyés par des statistiques, enquêtes, sondages et données vérifiables grâce aux nombreuses références présentes dans le texte.
L’auteur écrit à la veille de la demande d’adhésion de la Palestine en tant que membre permanent à l’Organisation des Nations Unies en septembre 2011. Des questions se posent, et notamment celle-ci : l’effervescence de Ramallah, son urbanisation galopante, sa ruée vers le crédit et sa bureaucratie sont-elles les signes d’un État en marche ? C’est l’image que tente de projeter sur le devant de la scène médiatique l’actuel Premier ministre palestinien Salam Fayyad, résolu à créer un Etat de fait faisant fi de l’occupation israélienne. Etat en marche, donc ? A moins que ce dynamisme et cette course à la modernité soient au contraire le symbole d’un non-Etat dont les habitants se désintéressent de la cause palestinienne et cherchent simplement à s’accommoder de l’occupation ?
L’auteur nous plonge au cœur d’une situation qui se dévoile toujours plus complexe et inextricable au fil des pages, mais avec une rigueur et une clarté qui ne peut que retenir l’attention. Sur le papier, à l’issue des négociations, les prérogatives de l’Autorité Palestinienne prennent de l’importance mais en réalité l’institution n’a pas de prise concrète sur le terrain. Les milliards de dollars qui inondent le territoire palestinien depuis des dizaines d’années n’ont pas aidé l’automatisation de l’économie palestinienne, et le dédale de réglementations fait que le tissu de petites entreprises ne se développe que sous la coupe de l’économie israélienne. Benjamin Barthe nous rapporte également la situation à Gaza sans tomber dans l’habituel apitoiement, et traite des enjeux politiques et économiques de façon pragmatique et réaliste.
Dans cet ouvrage, les problèmes économiques, sociaux, politiques et diplomatiques sont présentés au prisme de faits quotidiens, de jeux d’acteurs et du processus de paix qui tend à favoriser le statu quo ou la création d’un Etat palestinien en peau de chagrin.
Sans donner de solution miracle aux problèmes soulevés et analysés, Benjamin Barthe apporte une contribution remarquable à l’analyse du conflit israélo-palestinien, et le seul point qui pourrait attrister est le sentiment d’impuissance que le lecteur éprouve face à tant de complexité.


Benjamin Barthes
Ramallah dream, Voyage au cœur du mirage palestinien
La Découverte, Paris
Collection Cahiers libres
Parution : octobre 2011
271 pages – 19,00 euros

 

Dernière mise à jour: 01/01/2024 17:03

Un TGV financé par la Chine entre Tel Aviv et Eilat ?
Terresainte.net

Un TGV financé par la Chine entre Tel Aviv et Eilat ?

Le gouvernement israélien aurait mis à l’ordre du jour du prochain conseil des Ministres l’approbation de la construction d’une ligne de train à grande vitesse entre Tel Aviv et Eilat. À 300 kilomètres/heure, les voyageurs arriveraient à destination en deux heures. Au lieu des 4 à 5 heures actuellement par la route.

Marie-Armelle Beaulieu

Toujours plus de Terre Sainte

Marie-Armelle Beaulieu

Le jardin de la Résurrection

Aboud, cœur chrétien de la Samarie
Rosario Pierri ofm

Aboud, cœur chrétien de la Samarie

Non loin de Jérusalem, le village d’Aboud a des origines anciennes et des vestiges byzantins, croisés et musulmans. Les souvenirs chrétiens sont encore gardés par les familles du village, rassemblées autour de la paroisse, qui dirige une école fréquentée aussi par de nombreux enfants musulmans.

Vivre à Aboud aujourd’hui
Marie-Armelle Beaulieu

Vivre à Aboud aujourd’hui

Où va l’argent de la collecte pour les Lieux Saints ?
Rédaction du Franciscan Media Cente

Où va l’argent de la collecte pour les Lieux Saints ?

Vendredi saint, cette année le 6 avril 2012, dans les paroisses du monde à la demande de tous les papes depuis 1342, est organisée1 une quête « pour les Lieux Saints ». Elle est faite en soutien aux œuvres des Franciscains de Terre Sainte qui, depuis bientôt 800 ans, ont été institués Gardiens des Lieux Saints.

Le pacte d’Omar ou l’Église protégée par l’Islam
Archiprêtre Alexandre Winogradsky Patriarcat Grec-Orthodoxe de Jérusalem

Le pacte d’Omar ou l’Église protégée par l’Islam

À l’occasion de la visite au Saint-Sépulcre, les guides disent comment le Patriarche Sophrone fit allégeance au Calife Omar en lui donnant les clés de la ville et obtint ainsi que le Saint Sépulcre fût épargné et la population chrétienne avec lui. Un texte d’Omar confirma cette protection

Juifs laïques et religieux un équilibre précaire
Sofia Sainz de Aja

Juifs laïques et religieux un équilibre précaire

Au mois de décembre 2011, les journaux du monde entier ont fait état de manifestations en Israël. Des ultra orthodoxes juifs habillés en déportés et portant l’étoile jaune dénonçant « l’oppression du public laïc et des médias ». À l’inverse, une manifestation rassemblait 10 000 personnes en soutien à Na’ama, 8 ans, sur laquelle un ultra orthodoxe avait craché au prétexte qu’elle n’était pas vêtue «modestement». La bataille laïques/religieux s’est révélée au-delà des frontières d’Israël. Est-ce un phénomène nouveau ? Où trouve-t-il son origine ? Éléments de réponse.