Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Mgr Celli aux médias chrétiens du Proche Orient : Soyez des témoins courageux

Terrasanta.net
18 mai 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Mgr Celli aux médias chrétiens du Proche Orient : Soyez des témoins courageux
Inauguration du nouveau Centre catholique d'études et de formation aux médias ©abouna.org

Un nouveau centre catholique d’études et de formation aux médias a ouvert ses portes à Amman. Il constituera non seulement un vecteur d’information et de formation pour les fidèles de Jordanie et de Terre Sainte mais aussi un outil de promotion du dialogue, de l’amitié et de la solidarité dans la région. Mgr Celli, président du Conseil Pontifical pour les Communications Sociales,  a adressé un message  aux invités présents lors de l’inauguration.


(Milan/e.p.) – Un nouveau centre catholique d’études et de formation aux médias a ouvert ses portes à Amman. Il constituera non seulement un vecteur d’information et de formation pour les fidèles de Jordanie et de Terre Sainte mais aussi un outil de promotion du dialogue, de l’amitié et de la solidarité dans la région.

Mgr Celli, président du Conseil Pontifical pour les Communications Sociales,  a adressé un message  aux invités présents le 25 avril lors de l’inauguration du Centre que cette nouvelle institution fournirait un « service précieux » à l’Église locale en « informant les fidèles, en les formant, en les soutenant et en les inspirant».

Il a également souligné que le Centre ne se limiterait pas à soutenir les catholiques et les chrétiens de toutes confessions et que l’un des ses objectifs principaux serait de « renforcer la communication, le dialogue, la compréhension et la coopération avec les hommes et femmes de toutes religions à travers toute la Jordanie ainsi que dans les pays voisins ».

Le père Rifat Bader, directeur du nouveau Centre, a déclaré au Jordan Times que le Centre aurait pour but de fournir une information équilibrée aux chrétiens comme aux non-chrétiens. « Dans le contexte politique actuel du Proche Orient, les médias étrangers considèrent que la situation dans laquelle se trouvent les chrétiens est désespérée et qu’il n’y a pas d’espoir pour leur avenir » a-t-il dit, ajoutant que certains rapports évoquent des chiffres indiquant « un déclin pouvant faire craindre une disparition totale ».

Mais le père Bader a annoncé que le nouveau Centre fournirait des informations précises à propos des communautés chrétiennes au Proche-Orient, et notamment à propos de leur nombre et de leurs points de vue concernant diverses questions politiques, économiques et sociales. Il a également souligné le fait que le centre nouvellement mis en place ne servirait aucun intérêt politique.

Outre sa contribution à la promotion d’une culture « de paix, de justice, de respect des droits humains et de liberté religieuse pour tous les croyants », si nécessaire en ces temps de crise économique et sociale, Mgr Celli a salué le fait que le Centre diffusera des programmes de la chaîne Télé Lumière et assistera les visiteurs désireux de se rendre en pèlerinage dans les nombreux sites Jordaniens.

Citant l’encyclique du pape Benoît XVI « Caritas in Veritate », l’archevêque italien a fait remarquer que les médias « peuvent avoir un effet civilisateur » en particulier lorsqu’ils sont orientés vers « une vision de la personne et du bien commun qui reflète des valeurs véritablement universelles ». S’appuyant à nouveau sur l’encyclique, il a également souligné que les médias doivent se concentrer sur la promotion de « la dignité des personnes et des peuples », clairement inspirée par la charité et placée au service de la vérité, afin de promouvoir liberté, développement et démocratie.

Quelques jours avant l’ouverture du Centre, Mgr Celli a présidé à Béthanie Harissa, au nord de Beyrouth, un séminaire de trois jours sur le thème de la communication au Proche-Orient, séminaire organisé dans le cadre d’une série de séminaires avec les conférences épiscopales à travers le monde, sponsorisés par le Conseil Pontifical.

Quarante-cinq patriarches et évêques venus du Liban, de Syrie, d’Egypte, d’Irak, de Jordanie, de Terre Sainte, de Chypre et d’Arménie ont participé à ce séminaire qui s’est tenu du 17 au 20 avril et au terme duquel plusieurs recommandations ont été formulées. Celles-ci exhortent notamment l’Église à accompagner les hommes sur la voie de la révolution médiatique actuelle, à participer à la dynamique de la nouvelle culture numérique, et enfin à utiliser celle-ci pour proclamer l’Évangile « à temps et à contre-courant », et dans le dialogue avec les différentes dénominations, cultures et religions et avec tous ceux qui sont en quête de la vérité.

Les participants qui comprenaient également une trentaine de prêtres, religieux, religieuses et laïcs spécialistes des médias, ont appelé les fidèles, que ce soit dans les séminaires ou à l’université, à se former à l’ère numérique et à l’éthique d’Internet, à créer, dans un but pastoral, des sites web et de la documentation de qualité en ligne mais aussi à « veiller à la protection des enfants et des jeunes » contre les risques que comportent les nouveaux médias.

Le séminaire s’est déroulé conformément aux recommandations du Synode des Évêques du Moyen-Orient de 2010 et dans la perspective de la visite du Pape Benoît XVI au Liban en septembre prochain au cours de laquelle il remettra l’Exhortation apostolique aux Églises du Proche-Orient.