Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le projet de construire la plus grande église du Golfe se poursuit, malgré des protestations

Terrasanta.net
3 octobre 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le projet de construire la plus grande église du Golfe se poursuit, malgré des protestations
Mgr Camillo Ballin du Vicariat apostolique d'Arabie du Nord

La construction de la plus grande église du Golfe se poursuit malgré les protestations des sunnites extrémistes au Bahreïn. Des groupes sunnites radicaux opposés au projet de la construction d’une grande église ont laissé éclaté leur colère au début du mois. Le nouveau complexe deviendra le siège du vicariat apostolique d'Arabie du Nord.


(Milan / ep) – La construction de la plus grande église du Golfe se poursuit malgré les protestations des sunnites extrémistes au Bahreïn. Des groupes sunnites radicaux opposés au projet de la construction d’une grande église ont laissé éclaté leur colère au début du mois.

Des groupes sunnites radicaux opposés au projet de la construction d’une grande église ont laissé éclaté leur colère au début du mois. Plus de 70 religieux ont signé une pétition, déclarant qu’il était interdit de construire des églises dans la péninsule arabique, berceau de l’islam : un rare geste de défi a l’encontre du roi de ce pays sunnite.
 
Selon l’AP, un dignitaire religieux, cheikh Adel Hassan al-Hamad, a déclaré lors d’un sermon qu’on ne pouvait justifier la construction de nouvelles églises à Bahreïn. En réponse, le gouvernement a ordonné au cheikh de changer de district, déclenchant une vague de protestations qui a forcé le gouvernement à revenir sur son ordre.

Les travaux du nouveau complexe, qui aura la taille d’un grand centre commercial quand il sera achevé, ont commencé pendant l’été. Situé dans la région d’Awali, dans le sud de la capitale Manama du Bahreïn, ce complexe deviendra le nouveau siège du vicariat apostolique d’Arabie du Nord, dirigé par Mgr Camillo Ballin. Cet évêque, responsable de plus de 2 millions de catholiques, quittera le Koweit pour s’installer dans ces nouveaux locaux.

Les analystes pensent que le projet de l’église n’arrive pas au meilleur moment : le pays est encore aux prises avec des tensions sectaires entre les dirigeants sunnites et la population, chiite a 70%.

En dépit de ces tensions, qui ont éclaté violemment lors des soulèvements du printemps arabe, le Bahreïn bénéficie d’une tradition multi-religieuse unique. Outre de nombreux chrétiens, l’île accueille également des communautés juive et hindoue. La première église catholique du Golfe a été construite en 1939, sur un terrain offert par l’émir de Bahreïn.

Jusqu’ici, le projet, qui est soutenu par la monarchie en la personne du roi Hamad bin Isa Al Khalifa, se poursuit. En plus d’être le siège des communautés catholiques en plein essor dans le nord du Golfe, le nouveau complexe sera aussi un centre spirituel pour les autres confessions chrétiennes.

Dans un communiqué, Mgr Ballin a déclaré que le complexe de l’église sera « un signe d’ouverture, important pour le Bahreïn’. Il espère aussi « qu’il servira de modèle pour d’autres pays. »

Le vicariat apostolique d´Arabie du Nord a la charge de deux millions de catholiques immigrés appartenant à divers rites et langues dispersés en Arabie Saoudite, au Koweït, au Qatar et au Bahreïn.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don