Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Gros plan

Rédaction
30 janvier 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Tsahal, 10e armée au monde

Le site Global firepower a établi un classement selon lequel Tsahal est la 10e armée la plus puissante au monde. Ce classement se fonde sur quarante-cinq paramètres, dont le nombre d’hommes mobilisés par rapport à la population totale, le nombre de tanks et de blindés, la quantité d’armes, d’avions, et d’aéroports militaires. Des paramètres budgétaires ont également été pris en compte en sus de la superficie du pays et de la longueur de ses frontières conjointes avec ses pays voisins. Les capacités nucléaires militaires des pays, sujettes à controverses, ne sont pas évaluées. Les États-Unis, la Russie et la Chine caracolent en tête de ce classement. L’Iran se retrouve 12e, l’Égypte, 16e et la Syrie, 35e.

Source Guysen

Du vin contre des mines

“De leurs épées ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles.” (Isaïe 2, 4 et Mi 4, 3 ). Cette parole d’Isaïe pourrait bien parrainer l’organisation internationale Roots of peace (Racines de paix), engagée dans un projet visant à débarrasser les pays des mines antipersonnel et a les remplacer par des vignes. L’organisation contribue ainsi à relancer l’économie locale des régions minées de Terre Sainte (principalement dans le Golan, le long du Jourdain et dans la région de Bethléem et Houssan) qui cacheraient environ 1,5 million de mines empêchant l’accès à plus de 50 000 hectares de terres productives. Cette campagne de déminage, en partie financée depuis les États-Unis, est rendue possible grâce à l’accord des autorités israélienne et palestinienne sur la région de Bethléem.

Source LPJ

Le nouvel ambassadeur du Saint-siège présente ses lettres de créances

Mgr Lazzarotto, nouveau délégué apostolique à Jérusalem, a rencontré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas après avoir remis ses lettres de créance au Président de l’État d’Israël. Shimon Peres lui avait déclaré : « Je sais que vous êtes porteur de bonne volonté pour les relations entre Israël et le Saint-Siège et vous trouverez aussi de la bonne volonté ici ». Mahmoud Abbas a quant à lui salué la qualité des relations bilatérales qui existent entre la Palestine et le Saint-Siège. Jusqu’à sa nomination à la nonciature pour Israël et Chypre et à la délégation apostolique à Jérusalem et en Palestine en août 2012, Mgr Giuseppe Lazzarotto était nonce apostolique en Australie. Il remplace Mgr Antonio Franco, qui a démissionné en raison de son âge.

Source LPJ

800 ouvriers Thaïlandais disparaissent

Au lendemain de l’opération militaire dans la bande de Gaza, 800 ouvriers agricoles thaïlandais ne répondent plus à l’appel de leurs employeurs. Ils ont quitté les fermes agricoles dans lesquelles ils travaillaient pour se protéger des tirs de roquettes, mais n’ont pas repris leur poste une fois le cessez-le-feu entré en vigueur. Selon les experts de l’immigration, ils auraient trouvé d’autres employeurs dans des régions plus éloignées de la menace de Gaza, ce qui est interdit par la loi israélienne puisqu’un travailleur immigré reçoit un permis de travail pour un employeur déterminé et ne peut changer d’employeur. En coopération avec l’Autorité de l’Immigration, les fonctionnaires du ministère de l’Agriculture se préparent à une vaste opération de ratissage pour retrouver les disparus.

Source Israel Valley

Le tourisme en Israël est trop cher

C’est en pleine opération militaire à Gaza qu’une commission interministérielle a fait cette constatation : le coût des vacances en Israël est plus cher comparé aux autres pays occidentaux. Cela pour deux raisons : le prix du billet d’avion et celui de l’hôtel. Une baisse sensible des prix devrait permettre d’accroître le nombre de touristes étrangers en Israël à 5 millions par an d’ici à 2015, but à atteindre, contre 3 millions aujourd’hui. Les rapporteurs insistent sur la place du tourisme dans l’économie israélienne qui réalise un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros et emploie 200 000 salariés. Mais le rapport n’élude pas le contexte géopolitique qui rend le secteur du tourisme assez précaire en Israël.

Source Israel Valley

Des imams de France en visite au mémorial de Yad Vashem

C’est un voyage très symbolique qu’a effectué un groupe de musulmans de France, en visite en Israël et dans les Territoires palestiniens. Une quinzaine d’imams ou de représentants d’associations musulmanes ont choisi de rencontrer des Israéliens et des Palestiniens. La délégation de musulmans est allée se recueillir et prier dans le cimetière de Jérusalem où sont inhumées les quatre victimes juives de Mohammed Merah. Puis ils se sont rendus au mémorial de la Shoah, Yad Vashem, érigé en mémoire des six millions de juifs assassinés par les nazis. Les imams ont prononcé une courte prière dans la crypte du Souvenir après avoir déposé une gerbe à la mémoire des morts.

Source RFI

Des soldats israéliens frustrés

Pour comprendre cette image, il faut pouvoir lire l’hébreu et savoir que Bibi est le surnom du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu. En effet, sur cette photo qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, des militaires israéliens forment le slogan « Bibi loser ». Comme une partie la population israélienne, ils considèrent que le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, obtenu après des efforts diplomatiques tous azimuts notamment de l’Égypte et des États-Unis, est une marque de faiblesse de la politique israélienne. Cependant, selon le chef d’état-major israélien, le général Benny Gantz, l’armée avait « atteint tous les objectifs de l’opération Pilier de défense. »

Source Guysen

Palestine à l’ONU : déclaration du Saint-Siège

La Palestine est devenue le jeudi 29 novembre 2012 un État observateur aux Nations Unies. Le Patriarcat latin de Jérusalem se réjouit pour le peuple palestinien et remercie le Saint-Siège pour sa déclaration rapide, complète, en faveur du vote : “Le Saint-Siège accueille avec faveur la décision de l’Assemblée générale par laquelle la Palestine est devenue un État observateur non-membre des Nations Unies. (…) Dans le même temps, le Saint-Siège est convaincu que ce résultat ne représente pas, à lui seul, une solution suffisante aux problèmes de la région : pour y répondre de manière adéquate il faudra, en effet, s’engager résolument en faveur de la construction de la paix et de la stabilité dans la justice et dans le respect des aspirations légitimes, aussi bien des Israéliens que des Palestiniens.”

Source LPJ

Shimon Peres envoie un message Twitter au Pape

Dès le lendemain de l’ouverture de son compte Twitter, le pape Benoît XVI avait déjà 500 000 « suiveurs ». Il a alors reçu ce message du président de l’État d’Israël, Shimon Peres : « Votre Sainteté, bienvenue sur Twitter. Nos relations avec le Vatican n’ont jamais été aussi bonnes et représentent les bases de la paix partout dans le monde. Le pape a commencé à utiliser son compte @Pontifex le 12 décembre sur des sujets d’ordre spirituel. Les messages seront diffusés en 8 langues dont l’arabe… Mais il faudra encore attendre pour qu’ils soient traduits en hébreu !

Profanation de sites chrétiens

Durant la fête juive d’Hanouka, des extrémistes juifs ont peint de graffitis les murs d’un monastère grec-orthodoxe à Jérusalem et ont crevé les pneus de trois voitures garées sur son parking. La même matinée, des inscriptions antichrétiennes ont été découvertes sur les portes de l’entrée d’un cimetière arménien. “Joyeux Hanouka”, “prix à payer” ou encore “victoire pour les Maccabées », voici quelques-uns des slogans tracés à la bombe. « Prix à payer » est le slogan traditionnel de groupes de l’extrême droite israélienne chaque fois que le gouvernement détruit ou fait évacuer des implantations juives construites illégalement dans les territoires. Monastères et mosquées ont subi ce type d’attaques et de dégradations à plusieurs reprises ces derniers mois à Jérusalem.

Source Israel infos

Concours des villes “les plus vertes” d’Israel

L’association for a Beautiful Israel a organisé pour la 19e année un concours pour designer les villes les plus vertes d’Israël. Les critères sont la durabilité des infrastructures urbaines ainsi que la qualité de vie des habitants. Cette année, ce sont les villes d’Ashdod, Kfar Saba et Kiryat Ono qui ont remporté cette compétition. Créée en 1968, l’association compte 2 000 volontaires dans tout le pays, travaillant sur des programmes d’éducation en matière d’environnement, en lien avec le ministère de l’Éducation et l’armée. “Ces dernières années, nous avons observé une grande prise de conscience de la part des habitants concernant les problèmes environnementaux et un changement significatif dans leurs attentes vis-à-vis des municipalités” explique Weitzman Mashiach, organisateur du concours.

Homosexualité en Israël

La question du mariage pour tous divise la société française… qu’en est-il en Israel ? Bien qu’il soit encore difficile d’assumer le statut d’homosexuel en Israël, les communautés homosexuelles s’expriment assez librement sur la scène publique. Les mariages entre homosexuels contractés en dehors d’Israël sont reconnus par l’État hébreu. En 2008, le gouvernement israélien accorde aux couples d’homosexuels et de lesbiennes les mêmes droits d’adoption qu’aux couples hétérosexuels. La Cour israélienne a reconnu il y a peu le divorce d’un couple homosexuel qui s’était marié au Canada. Enfin, Tel-Aviv est une des premières destinations mondiales pour la communauté gay et lesbienne. On y trouve même un monument pour les homosexuels victimes du nazisme.

Source le Petit Journal

Travaux dans l’ancien couvent franciscain du Cénacle sur le Mont Sion

En 1335, les franciscains avaient reçu des souverains de Naples la propriété du Cénacle, lieu du dernier repas de Jésus avec ses apôtres et de l’institution de l’Eucharistie.

Attenant au Cénacle, ils construisirent un couvent. Mais en 1551, ils furent expulsés du Mont Sion. Le Lieu Saint devint une mosquée, le couvent fut habité. Mais depuis leur expulsion, les franciscains n’ont eu de cesse de réclamer la restitution du lieu, au moins du sanctuaire.

En 1967, l’ensemble passa sous juridiction israélienne. Une yeshiva (école religieuse) s’installa dans le couvent. Mais la question de la restitution est toujours en suspens. Elle a pris place dans le cadre de l’accord entre le Saint Siège et l’État d’Israël.

Il y a un an, Mgr Marcuzzo évêque auxiliaire du Patriarche latin, un des négociateurs, déclarait que les franciscains pourraient retrouver le « droit absolu et exclusif de célébrer au Cénacle ». « Il ne s’agit pas, insista Mgr Marcuzzo, d’un retour à la propriété » sur le Cénacle, mais d’un « droit d’usage ».

On parlait alors de « l’espoir d’une très prochaine résolution ».

Depuis, on dirait que les négociations sont de nouveau grippées. Il se murmure que la question du Cénacle est de nouveau problématique. La restitution, ne fût-ce que de l’usage du Cénacle fait hurler certains juifs. Selon eux, s’il y avait de nouveau une église, de facto et selon la loi juive, les juifs religieux ne pourraient plus s’y rendre ce qui équivaudrait à une perte de souveraineté de la part d’Israël. Par ailleurs, le Doyen de la yeshiva, Rabbi Mordechai Goldstein ne cache pas son désir de « garder pur » le mont Sion… comprenez sans culte chrétien

Fin 2012, on constate sur le terrain une frénésie de travaux, dans l’ancien couvent franciscain et tout autour du Cénacle ainsi que dans la tombe présumée du roi David au rez-de-chaussée du Cénacle, des travaux menés par les Israéliens bien sûr.

 

Le numéro en cours
Le numéro en cours

Site officiel de la Custodie

Achetez ce numéro