Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

De Bruxelles à Bethléem à vélo en signe de solidarité

Stevy Charlet
25 octobre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
De Bruxelles à Bethléem à vélo en signe de solidarité
Les valeureux cyclistes reçus par S.B. Mgr Fouad Twal et Mgr Shomali au patriarcat latin de Jérusalem.

Les initiatives de soutien à la Terre Sainte ne manquent pas : dons, bénévolat, tout est possible. C’est à la force de leurs mollets que témoignant de leur foi et de leur espérance, sept pèlerins belges ont récolté 77 000 euros. Une manne offerte à l’orphelinat des Sœurs de Saint-Vincent de Paul de Bethléem. Retour sur une initiative aussi originale que courageuse.


(Jérusalem) – Les initiatives de soutien à la Terre Sainte ne manquent pas : dons, bénévolat, tout est possible. Les aides apportées sur le sol biblique ont su montrer la créativité des amoureux de la terre du Christ.

Cette année, la Lieutenance belge de l’Ordre Équestre du Saint Sépulcre n’a pas dérogé à la règle : depuis le 4 août, sept pèlerins, âgés de 61 à 72 ans, se sont élancés à vélo pour un pèlerinage en direction de Jérusalem.

Tous ont déjà participé à un pèlerinage cycliste ou pédestre. L’un d’entre eux, Michel Duponcheele, âgé de 67 ans, a même déjà réalisé le trajet à pieds jusqu’en Terre Sainte.

Cette initiative est née d’une proposition de Daniel van Steenberghe. Le but de cette initiative est de sensibiliser les populations, susciter des solidarités et récolter des fonds pour l’orphelinat des Sœurs de Saint-Vincent de Paul de Bethléem. Au bout de 92 jours et 4600 et cinq pays traversés, ils ont été reçus à Jérusalem par Mgr William Shomali, évêque auxiliaire du patriarche latin de Jérusalem, ainsi que par les instances dirigeantes de l’orphelinat. Et surprise, c’est Sa Béatitude Mgr Fouad Twal qui prit le temps de venir les féliciter.

On peut retrouver leur périple et quelques photos sur le blog saintsepulcre-jerusalemavelo.blogspot.be/.

Le lever débutait toujours par un temps de prière collective. Les pèlerins ont traversé la France en une poignée de jours, passant par de nombreux petits villages dans lesquels ils purent compter sur l’hospitalité des paroisses. Sur leur blog, ils n’ont d’ailleurs pas manqué de décrire les lieux oubliés de la France catholique de jadis, qui régale encore les yeux de ses vestiges de pierres taillées. Après une halte à Lyon, le périple français s’acheva à Monaco. De là, la petite équipe a rejoint la commune italienne d’Alassio le 26 août, pour se diriger vers Rome.

L’enrichissement humain de ce pèlerinage inspire les cyclistes : les rencontres, les lieux, les témoignages de l’Histoire, de ses ruines… soutenus par leur foi, Jean-Claude de Gourcy se laisse même aller à la composition de prières. De Pise à la ville des sept collines, les sexagénaires, ont pu compter sur la charité des populations locales. Arrivés à Bari le 15 septembre, ils ont déjà traversé la Grèce, véritable point de transition entre la Méditerranée occidentale et le Moyen Orient. Une étape qui fut longue : près de trois semaines. Mais l’immersion dans les temps antiques, médiévaux et ottomans n’a pas laissé le moindre répit à leur capacité d’émerveillement. Difficile de résister à la tentation de ne pas penser aux paroles de l’évangile : «celui qui se fera petit comme cet enfant, c’est celui-là qui est le plus grand dans le Royaume des cieux. Et celui qui accueillera un enfant comme celui-ci en mon nom, c’est moi qu’il accueille » (Mt 18, 4-5). Émerveillés comme des enfants, c’est pour les enfants qu’ils s’émerveillent, pour les orphelins de Bethléem, auprès desquels ils accourent, et pour lesquels ils ont quitté leur Belgique natale. En Turquie depuis le 5 octobre, nos aventuriers-pèlerins entamaient la dernière ligne droite avant l’arrivée sur le sol biblique.

Mais les vicissitudes de la région les ont rattrapés. Comme la traversée de la Turquie se révélait plus risquée que d’habitude, ils ont pris la sage décision de rallier la Terre Sainte plus directement. À défaut de bateau, ce sera l’avion.

Ainsi sont-ils arrivés à Tel Aviv le 12 octobre au matin. Pour prendre directement la direction de Bethléem ? Que nenni ! En selle pour parcourir le vélo comme ils ont parcouru une partie de l’Europe.

Netanya, Beit Shean, Jéricho, Taybeh, Jérusalem et enfin Bethléem où ils ont apporté une belle collecte de dons et partagé leurs espoirs et leur amour.

La foi et l’amour ne donnent donc pas que des ailes, mais aussi des jambes ! 

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don