Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le pape dénonce à nouveau l’antisémitisme et les persécutions contre les chrétiens

Terrasanta.net
26 octobre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le pape dénonce à nouveau l’antisémitisme et les persécutions contre les chrétiens
Le pape François lors de sa rencontre avec une délégation du Centre Simon Wiesenthal.

Le pape François a de nouveau dénoncé l'antisémitisme, et appelé le peuple juif à s’unir dans un effort pour promouvoir une culture du respect mutuel, de la compréhension et du pardon. S’exprimant jeudi devant une délégation du Centre Simon Wiesenthal, le pape a salué le travail de cet organisme dans la lutte contre « toute forme de racisme, d’intolérance et d’antisémitisme ».


(Rome / e.p.) – Le pape François a de nouveau dénoncé l’antisémitisme, et appelé le peuple juif à s’unir dans un effort pour promouvoir une culture du respect mutuel, de la compréhension et du pardon.

S’exprimant jeudi devant une délégation du Centre Simon Wiesenthal, le pape a salué le travail de cet organisme dans la lutte contre « toute forme de racisme, d’intolérance et d’antisémitisme, de préserver la mémoire de la Shoah et de promouvoir la compréhension mutuelle à travers l’éducation et l’action sociale ».

Le pape a condamné « plusieurs fois » toute forme d’antisémitisme au cours des dernières semaines, et s’est aussi attaqué aux problèmes d’intolérance en général.

«Quand une minorité est persécutée et marginalisés en raison de ses croyances religieuses ou de son origine ethnique, le bien de la société dans son ensemble se retrouve en danger, et nous devons tous nous sentir concernés », a-t-il dit. Le pape a rappelé « avec tristesse », la « souffrance, la marginalisation et la véritable persécution » vécue par beaucoup de chrétiens à travers le monde.

« Unissons nos forces pour promouvoir une culture de la rencontre, du respect mutuel, de la compréhension et du pardon », a-t-il ajouté, soulignant que l’éducation est « essentielle pour atteindre cet objectif ».

Mais il a insisté sur le fait que l’éducation n’est pas seulement une transmission de connaissances, mais aussi « la transmission de l’expérience vécue ».

« Nous devons être capables de leur transmettre non seulement des connaissances sur le dialogue judéo- catholique, sur les difficultés à surmonter et sur les progrès réalisés au cours de ces dernières décennies, nous devons, avant tout, être capable de leur transmettre notre passion pour la rencontre et la connaissance de l’autre, en encourageant la participation active et responsable des jeunes », a déclaré le pape. « En cela, un engagement commun au service de la société et de ses membres les plus faibles prend un rôle de grande importance ».

Il a conclu en encourageant les membres du Centre Simon Wiesenthal à poursuivre leur travail, «transmettre aux jeunes les valeurs d’efforts communs pour refuser les murs et construire des ponts entre nos cultures et traditions de foi ».

La rencontre a eu lieu en conclusion du Comité international de liaison catholique-juif qui s’est réuni à Madrid la semaine dernière.

Co-présidé par le cardinal Kurt Koch, président de la Commission du Saint-Siège pour les relations religieuses avec les Juifs, et Betty Ehrenberg du Congrès juif mondial, le Comité a discuté « des défis pour la religion dans la société contemporaine ».

Dans une déclaration conjointe publiée le 18 octobre, ils ont appelé les dirigeants mondiaux à assurer « la sécurité physique et la protection juridique » afin que tous puissent exercer le droit fondamental à la liberté religieuse. Ils ont également dénoncé l’antisémitisme et la persécution subie par chrétiens.

Parmi leurs recommandations, ils ont préconisé que tous les séminaires juifs et catholiques prennent connaissance des instructions de Nostra Aetate (la déclaration conciliaire sur les relations de l’Église avec les religions non-chrétiennes) et des documents ultérieurs du Saint-Siège, en ajoutant la Déclaration du Concile dans leurs programmes.

« Puisque une nouvelle génération de dirigeants juifs et catholiques s’installent, nous soulignons combien Nostra Aetate a modifié les relations entre juifs et catholiques », ont-ils dit. «Il est impératif pour la prochaine génération d’embrasser ces enseignements et de veiller à ce qu’ils atteignent tous les coins du monde ».

« Face à ces défis », conclurent-ils, « nous les catholiques et les juifs renouvelons notre engagement à éduquer nos communautés respectives dans la connaissance et le respect de l’autre ».

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don