Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Les électeurs israéliens redonnent leur confiance aux maires sortants

Terrasanta.net
28 octobre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Les électeurs israéliens redonnent leur confiance aux maires sortants
Nir Barkat, mair sortant de Jérusalem, a fêté sa victoire avec ses supporteurs après la proclamation des résultats. (© Yonatan Sindel/Flash90)

Le 22 octobre dernier, tous les maires des principales villes d’Israël ont été réélus. Le maire de Jérusalem, Nir Barkat (54 ans), dirigera la ville pendant encore cinq ans. A Tel-Aviv, Ron Huldai, reste en selle après 15 ans de pouvoir. Confirmations également pour les maires de Nazareth, Haïfa et Beer Sheba.


(Milan / g.s. ) – Le maire de Jérusalem, Nir Barkat (54 ans), a été confirmé dans ses fonctions pour cinq ans, avec 51% des voix, lors des élections tenues en Israël le 22 octobre dernier. Le candidat Moshe Leon – soutenu par la communauté juive ultra- orthodoxe – a obtenu 45% des voix. Cependant, le taux de participation aux élections reste faible : moins de 38%. Encore une fois, les électeurs palestiniens des quartiers Est de Jérusalem (environ un tiers des 750.000 habitants de la ville) ont largement boycotté les élections, considérant la souveraineté israélienne sur la région comme illégitime.

À Tel Aviv, les urnes ont également rappelé le maire sortant : Ron Huldai a obtenu 53% des voix. Son adversaire, Nitzan Horowitz (du Parti de gauche Meretz) en a tout de même obtenu 38%. Huldai est maire de Tel Aviv depuis 15 ans.

À Haïfa, Yona Yahav reste à la tête de la mairie avec 49% des voix. A Beer Sheba, capitale du désert du Néguev, une avalanche de votes (plus de 92%) a réélu le maire Ruvik Danilovich .

Il en est de même pour le maire de Nazareth Illit, municipalité juive qui domine la Nazareth arabe. Mais une accusation de corruption pèse sur Shimon Gapso, ce qui pourrait l’empêcher de mener à bien son mandat.

A Nazareth, Haneen Zoabi, députée et membre du parti arabe Balad, a perdu son pari : en cas de victoire, elle aurait été la première femme à devenir maire de la ville. Elle a obtenu un peu plus de 10% des voix. Le maire sortant, Ramiz Jaraisy, a été réélu avec le soutien de plus de 43% des électeurs. Zoabi – au centre de violents conflits au cours de ces dernières années, en particulier pour s’être embarquée sur la Flottille de la Liberté en 2010,  voulant forcer le blocus naval israélien au large de la bande de Gaza – a promis de continuer son combat politique en tant que députée à la Knesset.

Dans l’ensemble, c’est un peu plus de la moitié des personnes éligibles qui se sont rendus aux urnes, beaucoup moins qu’en 2008.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici