Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Les commissaires de Terre Sainte sur l’île de Saint-Paul

Carlo Giorgi
31 octobre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Les commissaires de Terre Sainte sur l’île de Saint-Paul
Photo de groupe des commissaires de Terre Sainte réunis à Malte

La semaine dernière, les commissaires de Terre Sainte de langue italienne se sont réunis à Malte pour la rencontre annuelle de la rentrée : une précieuse occasion de formation, de connaissance mutuelle et de redécouverte, sur les traces de l'apôtre Paul, et des racines de la foi chrétienne.


(Milan) – Cinq jours ensemble, pour redécouvrir, une fois de plus, les racines de notre foi. Du 21 au 25 octobre, les commissaires de Terre Sainte de langue italienne se sont retrouvés à Malte pour leur congrès annuel : en 25 ans, des gestionnaires aux employés, tous ont pu se tenir informés des questions bibliques / théologiques et partager leurs expériences au service de la Terre de Jésus. En plus des commissaires d’Italie, des frères commissaires italophones sont venus de Pologne, de Slovénie, de Croatie, de Slovaquie et de Malte-même.

Pour la Custodie de Terre Sainte, mais aussi pour tous les chrétiens, Malte n’est pas n’importe quelle île : la tradition y identifie avec précision le rocher du naufrage de l’apôtre Paul. À l’automne de l’an 60, Paul, «prisonnier pour le Christ », est mené sous escorte de Césarée Maritime à Rome. Mais pendant la trajet en mer, le navire sur lequel se trouve l’apôtre est pris dans une violente tempête : la fureur des vagues envoie le bateau se fracasser sur un rocher, mettant en péril la vie de tous les marins. Ce qui, à première vue, semble être une disgrâce, est au contraire, pour les indigènes, un signe de la Providence, qui apporte ainsi la foi chrétienne sur une île isolée au centre de la Méditerranée, à un peuple parlant une langue barbare qui montre immédiatement affection et hospitalité à Paul et à Jésus-Christ.

Le séjour des commissaires sur l’île de Paul compta beaucoup de rencontres, de visites, de conférences : le frère Marcello Buscemi, du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem (professeur ordinaire d’exégèse et de théologie paulinienne et de philologie Nouveau Testament), a ouvert le congrès sur un discours intitulé Paul de Tarse et l’Eglise mère de Jérusalem, soulignant que saint Paul a toujours considéré l’Église de Jérusalem comme « mère ». C’est là qu’au Cénacle l’Esprit se mit à souffler, et qu’ainsi, nous sommes tous nés dans la foi.

Frère Renato Beretta, récent visiteur général à la Custodie et expert des questions administratives de l’Ordre des Frères Mineurs, s’est exprimé sur l’administration des biens dans une perspective franciscaine, en soulignant qu’aujourd’hui encore, les frères sont appelés à être guidés avec courage et transparence, par des décisions administratives conformes à l’Évangile.

Frère Giorgio Vigna, commissaire du Piémont résidant actuellement au Liban, a apporté les salutations du Custode de Terre Sainte, transmettant deux demandes aux commissaires : premièrement, entretenir des relations avec les évêques, afin de les informer sur l’état de la Custodie, des initiatives et de la collecte du Vendredi Saint. Deuxièmement, la prise en charge des pèlerinages, opportunité unique pour l’évangélisation, c’est aussi la possibilité d’entrer en contact avec les pierres vivantes de la Terre Sainte, à savoir les communautés chrétiennes locales.

La conférence a également été l’occasion de définir les nouvelles charges du groupe. Joseph Battistelli, commissaire de l’Ombrie, a été élu président, succédant à Pasquale Ghezzi, commissaire sortant de Lombardie. Ses conseillers : frère Sandro Guarguaglini, commissaire de Toscane, frère Paschalis Kwoczala, commissaire de Pologne, et frère Anthony Chircop, commissaire de Malte. Enfin, les nouveaux commissaires nommés au cours du dernier chapitre de la Custodie ont été présentés : frère Francesco Ielpo, commissaire de Lombardie, frère Piero Di Luca, commissaire de Ligurie, et frère Adriano Contran, commissaire de la Vénétie.

(Avec la collaboration entre Francesco Ielpo)

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici