Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Les soeurs enlevées en Syrie apparaissent dans une nouvelle vidéo

Terrasanta.net
11 février 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Les soeurs enlevées en Syrie apparaissent dans une nouvelle vidéo
Photo: une capture de la vidéo qui aurait été filmée le 5 février.

Douze sœurs grecques orthodoxes kidnappées dans leur couvent de la ville historique de Maaloula en Syrie le 5 décembre 2013, sont apparues dans une nouvelle vidéo diffusée dimanche sur la chaîne Al-Jazeera. Cette vidéo aurait été filmée le 5 février dernier.


(Milan/e.p.) – Douze sœurs grecques orthodoxes kidnappées dans leur couvent de la ville historique de Maaloula en Syrie le 5 décembre 2013, sont apparues dans une nouvelle vidéo diffusée dimanche sur la chaîne Al-Jazeera. Cette vidéo aurait été filmée le 5 février dernier.

Les sœurs disent qu’elles sont en bonne santé, et qu’elles n’ont pas subi de mauvais traitements… Elles expriment leur reconnaissance envers tous ceux qui ont prié pour elles. Et disent attendre impatiemment leur libération pour pouvoir retourner au couvent.

En ce moment, elles sont apparemment accueillies par des chrétiens anonymes.

Dans une vidéo datant du 6 décembre 2013, les sœurs niaient avoir été enlevées, mais tout portait à penser qu’elles s’exprimaient sous la contrainte.

Les médias proches du régime syrien ont accusé les rebelles d’utiliser les religieuses comme des boucliers humains. Car tout le monde craignait pour leur sécurité. Comme le reporte l’agence France Presse.

Dans la dernière séquence de la vidéo, les religieuses ont tenu à remercier tous ceux qui luttent pour leur libération, et ont appelé à la libération de tous les autres prisonniers.

La chaîne Al-Jazeera a rapporté que les ravisseurs réclamaient la libération des femmes détenues dans les prisons syriennes en échange de la liberté des sœurs de Maaloula. Sans donner de plus amples précisions.

Vendredi, Najib Mikati, qui assure l’intérim du poste de premier ministre au Liban, s’est dit optimiste quant au sort des religieuses. Il a déclaré qu’elles pourraient être bientôt libérées grâce au rôle de médiateur joué par le Qatar. Le chef de la sécurité générale au Liban, Abbas Ibrahim, suit également cette affaire de très près car les sœurs possèdent la double-nationalité syrienne et libanaise.

Mikati s’est également exprimé au sujet des deux évêques orthodoxes enlevés en Syrie. Selon lui, il y a de fortes probabilités qu’ils soient toujours en vie, car aucune information ne laisse penser le contraire. Comme le rapporte le Daily Star libanais.

L’Evêque grec orthodoxe Mgr Paul Yazigi, et l’Evêque syriaque orthodoxe Mgr Yohanna Ibrahim, ont été enlevés en avril dernier par des homme armés. Ils se trouvaient près d’Alep et étaient probablement en route pour négocier la libération de trois autre prêtres disparus. 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici