Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

2000 nouveaux logements dans les colonies mettent en péril les négociations

Terresainte.net
28 mars 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

L’échéance des négociations de paix entre Israël et la Palestine, prévue pour fin avril, se rapproche à grand pas. Le 19 mars, l’annonce de 2000 nouveaux logements dans les colonies par le gouvernement israélien est venue ajouter des tensions dans les pourparlers qui n’ont pour l’instant abouti sur aucune avancée concrète.


(Jérusalem/MMLV) – Le 19 mars 2014, une commission du ministère israélien de la Défense a approuvé les plans de construction de 2 269 nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie. Le porte-parole de l’administration militaire, Guy Inbar, a précisé à l’AFP que les constructions seraient réparties dans 6 colonies du territoire.

Cette décision arrive un mois avant l’échéance fixée pour les négociations de paix entre Israël et la Palestine. Ces pourparlers relancés en juillet 2013 par le secrétaire d’Etat américain John Kerry devaient en effet aboutir à un « accord-cadre » avant fin avril 2014. Ils n’ont pour l’instant mené à aucune avancée concrète. Début mars, le président palestinien Mahmoud Abbas, avait accepté de prolonger les négociations, à condition qu’Israël gèle la colonisation dans les territoires occupés. L’approbation de nouvelles constructions vient donc fortement compromettre un potentiel accord de paix.

Pour Lior Amihaï, porte-parole de l’ONG israélienne anti colonisation La Paix maintenant (Shalom Akhshav), cette décision est un véritable «obstacle à la paix ». «Chaque avancée des plans est une décision politique. Le ministre de la Défense Moshé Yaalon a pris la décision de les faire avancer », a-t-il déclaré. Puis en parlant du Premier Ministre Benjamin Netanyahou, il ajoute : « Il montre une fois de plus qu’il n’a aucune intention de parvenir à un accord de paix et fait tout ce qu’il peut pour forcer le président palestinien Mahmoud Abbas à se retirer du processus ».

Selon l’organisation, la commission du ministère de la Défense aurait validé le 19 février dernier, la construction de 694 logements dans la colonie de Leshem (nord), 290 à Beit El près de Ramallah, et 31 à Almog, dans la vallée du Jourdain (est). Et n’attendrait plus que l’approbation définitive du Ministre de la Défense pour la mise en chantier. 839 logements à Ariel, 350 à Shvut Rachel et 65 à Shavei Shomron, dans le nord de la Cisjordanie seraient également en cours de projet, à un stade moins avancé.

Nabil Abou, porte-parole de ce dernier a également réagi à l’annonce des nouvelles constructions : « Les activités israéliennes de colonisation vont provoquer l’échec des négociations et les ont menées dans une impasse ». Ce sont aujourd’hui près de 375 000 israéliens qui vivent au sein des colonies de Cisjordanie, bien que la communauté internationale considère la colonisation comme illégale.

Dans un rapport relatif à la violation des droits de l’homme paru le 18 mars 2014, l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), a affirmé que depuis la reprise des négociations en juillet, 56 palestiniens avaient été tués, et que les travaux avaient commencé sur 10 509 unités de logements dans les colonies.

Par ailleurs des sources concordantes annoncent que le mouvement radical Ateret Cohanim (« Couronne des Prêtres ») a fait l’acquisition d’un bâtiment en face de la porte d’Hérode, à l’entrée de l’artère commerçante de Jérusalem Est (la rue Salah Eddine) pour y installer une yeshiva, école religieuse. Ce bâtiment est celui qui abrite aujourd’hui la poste principale de Jérusalem Est. Le groupe juif « bâtiment sera prêt à être occupé avant les célébrations de la Pâque juive à la mi-avril. »

« L’opération immobilière a été révélée par le quotidien de gauche israélien Haaretz qui a publié l’extrait d’un email de M. Luria se félicitant de l’acquisition de plus de 1.000 m² dans « un bâtiment très vaste et stratégique » à proximité de la Vieille ville. »  écrit l’AFP

« Quand ils arriveront, tout le quartier sera sous tension », s’inquiète devant l’AFP un commerçant voisin de l’édifice.

Quelque 200000 Israéliens – à côté de plus de 290.000 Palestiniens – habitent  déjà Jérusalem-Est alors que l’Autorité Palestinienne déclare toujours vouloir en faire la capitale de son État.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don