Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le nombre de constructions dans les colonies israéliennes a doublé en 2013

Terrasanta.net
11 mars 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le nombre de constructions dans les colonies israéliennes a doublé en 2013
Ouvrier palestinien construisant un immeuble dans la colonie juive de Har Homa, dans la région sud-est de Jérusalem, le 4 février 2014. © Nati Shohat/Flash90

Selon les données officielles, en 2013, Israël a bâti deux fois plus d’habitations dans la zone occupée de Cisjordanie qu’en 2012. Le nombre de nouveaux projets de construction dans les colonies est passé de 1 133 en 2012 à 2 534 en 2013. Soit une hausse de 123,7%. La population des colonies de Cisjordanie a, quant à elle, augmenté de 4,2%.


(Milan/e.p.) – Selon les données officielles,  en 2013, Israël a bâti deux fois plus d’habitations dans la zone occupée de Cisjordanie qu’en 2012. 

Le nombre de nouveaux projets de construction dans les colonies est passé de 1 133 en 2012 à 2 534 en 2013. Soit une hausse de 123,7%.

Reuteurs mentionne le fait que les autorités israéliennes n’ont pas précisé les zones exactes où avaient été construites les habitations.

La population des colonies de Cisjordanie a augmenté de 4,2% en 2013, comme le montrent les données. Elle s’élevait à 375 000 habitants en janvier 2014, contre 360 000 en 2013, a affirmé l’AFP.

Israël prévoit de conserver les grands blocs des colonies, même si un accord de paix venait à être conclu. Et ce pour des raisons de sécurité, et de liens historiques et bibliques sur le territoire. Les palestiniens affirment que cette politique montre bien que leurs aspirations à un Etat indépendant en Cisjordanie, à Gaza, et à Jérusalem Est, ne sont pas du tout prises au sérieux.

Pas plus tard que la semaine dernière, le Président Barack Obama a vivement critiqué les constructions au sein des colonies israéliennes. En déclarant que les constructions des deux dernières années étaient les plus agressives jamais vues depuis longtemps.

Plus tard dans la journée de dimanche, il a affirmé que la politique des colonies risquait de rendre plus difficile pour Washington, la défense d’Israël contre les menaces d’isolement de la scène internationale. En cas d’échec des négociations de paix menées par les Etats-Unis.

« Je pense que si vous persistez à ne pas envisager d’accords de paix, et à réaliser ces constructions agressives dans les colonies, et… si les palestiniens  cessent de croire à la possibilité d’un Etat souverain contigüe, alors notre capacité à gérer les retombées internationales va être compromise », a déclaré le Président américain à Bloomberg View.

Son commentaire est arrivé avant la rencontre avec le Premier Ministre israélien où il l’a vivement encouragé à « saisir le moment » pour parvenir à un accord-cadre. Accord-cadre que le Secrétaire d’Etat John Kerry a tenté de mettre en place comme base d’un futur accord de paix.

Plus de 500 000 colons juifs vivent sur la terre obtenue par Israël suite à la guerre de 1967. Des palestiniens affirment avoir eu accès à des plans avancés pour la construction de 11 700 logements dans les colonies depuis que les négociations de paix ont débuté, l ‘an dernier.

Plusieurs rapports n’ayant pas encore été confirmés, suggèrent que Washington va demander un arrêt partiel des constructions en cours au sein des colonies isolées situées en dehors des blocs de bâtiments de Cisjordanie. Des colonies qu’Israël espère pour l’instant conserver malgré des négociations de paix rapporte l’AFP.

En attendant, un membre du comité central Fatah, Mohammad Ishtayeh, a déclaré mercredi que le refus d’Israël de discuter des problèmes majeurs, tels que les constructions dans les colonies, les frontières, Jérusalem et les sort des réfugiés palestiniens…constituait un réel obstacle à une issue positive des négociations actuelles.

Ishtayeh a confié à une délégation parlementaire française, en visite à Ramallah, que le fait de demander à des palestiniens de reconnaître Israël comme un « Etat juif » n’était pas le seul obstacle qui barrait la route des négociations comme l’indique le site Alternative News. Il ajoute : « En se focalisant sur des questions substantielles, comme la reconnaissance d’Israël comme un Etat juif, on passe sous silence les questions essentielles. C’est cela qui risque de conduire les négociations à l’échec ».

Ishtanyeh a renouvelé son appel aux pays européens, comme les membres du quatuor international, afin qu’ils jouent un rôle actif dans le processus des négociations. Il affirme continuer à croire qu’Israël déjoue tous les efforts des Etats-Unis.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don