Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

850 familles chrétiennes arméniennes obligées de fuir Kessab

Terresainte.net
3 avril 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Plusieurs milliers de chrétiens arméniens de la ville de Kessab, au nord de la Syrie, ont du fuir leur domicile suite à l’invasion de la ville par un groupe de Djihadistes soutenus par le gouvernement Turc. Cet événement a remis sur le devant de la scène les difficultés que connaissent les communautés chrétiennes et arméniennes en Syrie actuellement.


(Jérusalem/MMLV) – Kessab est une ville majoritairement chrétienne qui abrite essentiellement des descendants des victimes du génocide arménien de 1915. Elle est située au Nord de la Syrie, à la frontière avec la Turquie. Le 21 mars dernier, Kessab a été envahie par des Djihadistes se réclamant d’Al-Qaïda. Face aux violences perpétrées par ces derniers, ce sont 850 familles chrétiennes, soit près de 3000 personnes qui ont du fuir la ville.

Ces terroristes sont soutenus par le gouvernement de Turquie. L’armée Turque leur a en effet fourni des missiles anti-aériens ainsi que des tanks américains, dont ils se sont servis pour détruire plusieurs établissements publics de la ville, piller des habitations et profaner des églises. Le 22 mars, suite à une contre offensive de l’armée syrienne, de nouveaux djihadistes ont été appelés et une partie des habitants de la ville ont été pris en otage. Les autres se sont réfugiés dans les forêts et les champs environnants, ou se sont dirigés vers la ville de Lattakié, située à 60 km au sud de Kessab.

Les communautés chrétienne et arménienne, partout autour du monde, ont été très affectées par ces récentes violences. A l’image des centaines de jeunes militants arméniens qui se sont réunis vendredi 28 mars, devant le consulat de Turquie de Los Angeles, afin de demander au pays de cesser immédiatement d’aider les envahisseurs.

Mercredi 2 avril, le Conseil National des Eglises (CCN) s’est également mobilisé, et a adressé une lettre à Barack Obama. Les 37 membres du CCN, qui représentent un large éventail de communautés religieuses, ont demandé au Président américain de venir en aide aux habitants de Kessab, de « protéger les communautés chrétiennes vulnérables », et de « rétablir la stabilité dans les communautés arméniennes de Kessab ».

Cette attaque met en avant le rôle joué par la Turquie dans le conflit syrien, et la situation difficile que connaissent les communautés chrétiennes et arménienne au Moyen-Orient actuellement. Particulièrement dans les zones affectées par le conflit. 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici