Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

11e édition du festival du cinéma français en Israël

Marie-Marine Le Vaillant
3 avril 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
11e édition du festival du cinéma français en Israël
A l'affiche du festival du cinéma français "Les garçons et Guillaume à table"

Depuis le 22 mars et jusqu’au 6 avril 2014, en partenariat avec l’institut français d’Israël, plusieurs cinémathèques israéliennes diffusent des productions cinématographiques françaises. C’est la 11e édition du festival du cinéma français en Israël qui se donne chaque année pour objectif de faire découvrir au public hébreu la culture francophone, à travers le septième art.


(Jérusalem) – Faire découvrir la culture française à la population israélienne grâce au septième art, c’est le défi que se lancent pour la onzième fois les Instituts français de Jérusalem, Tel-Aviv ou encore Haïfa. Ainsi du 22 mars au 6 avril 2014, les cinémathèques israéliennes diffuseront des productions françaises sous-titrées en hébreu et en anglais. De Les garçons et Guillaume à table, le succès de Guillaume Galienne favori des Césars, aux classiques Tontons flingueurs de Georges Lautner, en passant par des films moins grand public comme L’enlèvement de Michel Houllebecq de Guillaume Nicloux, ainsi que des documentaires.

« Nous sélectionnons les films que nous allons diffuser en fonction de la manière dont ils ont été accueillis en France, des récompenses obtenues et de nos goûts personnels ». Affirme Olivier Tournaud, attaché audiovisuel de l’institut français d’Israël. Il ajoute que « le but est de donner un large panorama de la culture française à la population israélienne. Nous tentons de toucher toutes les catégories de personnes avec un éventail de film très diversifié, afin de donner envie à tout le monde de retourner voir des films français ».

Les thèmes abordés sont la plupart du temps universels. Les organisateurs du festival évitent de mettre à l’affiche des sujets propres à la société française. Les deux documentaire qui on été sélectionnés cette année (La Cour de Babel de Julie Bertucceli et Sur le chemin de l’école de Pascal Plisson), traitent par exemple tous deux de la scolarité autour du monde.

Chaque année depuis sa création, le festival du film français est très bien accueilli par le public israélien. « Le Festival du Cinéma français est chez lui dans notre ville. Il est devenu l’un des évènements majeurs de notre paysage culturel, et nous apporte chaque année une bouffée d’esthétique, de simplicité et de sincérité française ». Déclare Ron Huldai, le Maire de Tel-Aviv-Jaffa.

Il faut dire que la France est le deuxième exportateur de productions cinématographiques en Israël, juste derrière les Etats-Unis. Ce sont près de 20 films francophones traduits en Hébreu qui sortent chaque année dans les salles israéliennes. Pour Olivier Tournaud, cela est bien sûr dû à la qualité du cinéma français, mais ce type d’événement est également très important pour entretenir la curiosité du public israélien envers les films français.

En parallèle, du 1e au 8 avril 2014 se tiend la 14e édition du festival du cinéma israélien à Paris. L’occasion pour le public français de découvrir à son tour des productions en hébreu, traduites en français. Un bel échange culturel entre les deux pays. 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici