Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

10 juin 2014 : élections présidentielles en Israël

Terresainte.net
29 mai 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
10 juin 2014 : élections présidentielles en Israël
Reuven Rivlin, candidat à la succession de Shimon Peres au poste de Président de l'Etat d'Israël. © Photo by Miriam Alster/Flash 90

Mardi 27 mai est parue la liste officielle des 6 candidats à l’élection présidentielle que devront élire les 120 membres de la Knesset (Parlement israélien), le 10 juin prochain.


(Jérusalem/MMLV) – Yuli-Yoel Edelstein, l’actuel président de la Knesset (Parlement israélien) avait officiellement annoncé le 19 mai dernier que le 10 juin prochain se tiendraient des élections présidentielles en Israël. Les candidats potentiels étaient tenus de présenter les signatures d’au moins 10 députés appuyant leur candidature à la commission électorale et aux membres de la Knesset avant mardi 27 mai à minuit, pour pouvoir se présenter.

Les 120 membres de la Knesset auront donc à choisir entre six candidats. Les deux favoris pour le moment sont Réuven Rivlin, membre du Likoud (droite israélienne) et ex-président de la Knesset, et le travailliste Benyamin Ben Eliezer. Un autre travailliste, une femme cette fois, convoite la présidence. Il s’agit de Dalia Itzik, qui a déjà présidé la Knesset en 2006, et a également assuré la présidence par intérim de l’Etat d’Israël lorsque Moshé Katsav, le prédécesseur de Shimon Peres, avait été suspendu pour une affaire de mœurs en 2011. L’ancien membre du Likoud devenu centriste, Meer Sheetrit est également candidat. Les deux derniers de la liste ne sont rattachés à aucun parti en particulier. Il s’agit de Daniel Shechtman, qui a obtenu le Prix Nobel de chimie en 2011 ; et de Dalia Dorner, ancienne juge à la Cour Suprême.

Souvent comparé à la Reine d’Angleterre, le Président israélien jouit d’un titre avant tout honorifique, et gère des responsabilités relativement restreintes, comparées à celles auxquelles doit faire face son Premier Ministre. Depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948, un nouveau Président est élu tous les 7 ans par la Knesset. Depuis 2007, c’est le centriste Shimon Peres qui occupe cette fonction.

Mais cette année, l’élection d’un nouveau Président a bien failli ne jamais avoir lieu en raison des tensions qui ont accompagné leur organisation. En effet, en février dernier, dans le cadre d’un vaste projet de réforme des institutions, le Premier Ministre Benjamin Netanyahou avait fait part de son désir de prolonger le mandat de Shimon Peres d’un an, afin de mettre en place une élection présidentielle au suffrage universel. L’actuel Président, déjà âgé de 90 ans s’était fermement opposé à cette initiative.

L’élection aura donc bien lieu et Benjamin Netanyahou a officiellement déclaré hier soutenir Réuven Rivlin, membre du même parti que lui. Ce dernier a de grandes chances d’arriver en tête de l’élection selon un sondage paru le même jour dans le quotidien israélien Haaretz. L’homme de 74 ans est l’un des rares partisans de droite à ne pas montrer de réticences quant à l’existence d’un Etat palestinien. Dans un entretien téléphonique accordé au Times of Israël suite à l’annonce officielle de sa candidature, il a évoqué la possibilité d’une solution au conflit via une confédération, et a même déclaré : « Nous devons  vivre ensemble. C’est une réalité, un fait, que nous devons vivre ensemble. C’est (ici) notre lieu de naissance mais aussi le lieu de naissance d’autres parmi nous ».

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici