Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Mesures d’éloignements de juifs extrémistes pour la venue du Pape

Terresainte.net
23 mai 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Mesures d’éloignements de juifs extrémistes pour la venue du Pape
Manifestation contre la venue du pape sur le Mont Sion le 12 mai 2014 - Photo Hadas Parush/Flash 90.

Jeudi 22 mai 2014, une porte-parole de la police israélienne a annoncé un renforcement des mesures de sécurité concernant l’éloignement de juifs extrémistes susceptibles de semer le trouble à l’occasion de la venue du Pape François en Terre Sainte, du 24 au 26 mai prochains.


(Jérusalem/MMLV) – Jeudi 22 mai 2014, une porte-parole de la police israélienne a annoncé un renforcement des mesures de sécurité concernant l’éloignement de juifs extrémistes susceptibles de semer le trouble à l’occasion de la venue du Pape François en Terre Sainte, du 24 au 26 mai prochain. Mercredi, les forces policières ainsi que le Shin Beth (service de sécurité intérieur israélien), avaient déjà pris la décision d’assigner à résidence durant quatre jours trois juifs susceptibles de procéder à des actes de provocation. Ce sont désormais dix personnes qui sont concernées.

D’après le Shin Beth, « ces jeunes hommes projetaient de commettre des actes de provocation visant à aviver les tensions interreligieuses pendant la visite du Pape ». Le chef de la police de Jérusalem a toutefois tenu à préciser que « les extrémistes visés n’avaient pas l’intention de s’en prendre à la personne du Pape, mais de perturber sa visite, de provoquer des troubles et d’embarrasser l’Etat d’Israël ».

Deux étudiants d’une Yeshiva (école ou est enseigné le Talmud, texte religieux hébraïque), située sur le Mont Sion sont notamment concernés par les mesures d’éloignement. C’est là que se trouve le Cénacle, au sein duquel il est prévu que le chef de l’Eglise catholique romaine célèbre une messe lundi 26 mai.

Une célébration qui a éveillé les foudres des juifs ultra-orthodoxes et nationalistes religieux, qui la considèrent comme « impie ». Le 12 mai dernier et de nouveau le 22 dans la soirée, plusieurs centaines d’entre eux se sont réunis à Jérusalem pour manifester et prier contre la visite du Pape François au Cénacle. 

Situé au-dessus du tombeau du Roi David, lieu sacré du Judaïsme, le Cénacle est en effet au cœur de tensions entre juifs et chrétiens. Les juifs ultra religieux craignent que l’Eglise Catholique ne récupère bientôt l’usage de ce lieu Saint, pour l’instant placé sous administration israélienne.

C’est pour éviter les risques de troubles, qu’un gigantesque dispositif policier baptisé « opération soutane blanche », sera déployé à Jérusalem dès l’arrivée du Pape. Avec plus de 8.500 agents présents, et un renforcement de la sécurité aux alentours des Lieux Saints tels que le Cénacle. 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici