Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Terrifiant rapport de l’ONU sur les enfants victimes de Daesh

Terresainte.net
6 février 2015
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Terrifiant rapport de l’ONU sur les enfants victimes de Daesh
Réfugiés syriens à la clinique de Ramtha,2013. Copyright DFID-UK

Le Comité des Nations Unies pour les droits de l’enfant vient de rendre un rapport alarmant sur la situation des enfants aux mains des islamistes de Daesh. Vendus comme esclaves, crucifiés, enterrés vivants, abusés sexuellement, l’horreur continue.


(Jérusalem/n.k.) Les faits sont insupportables. Et pourtant il est de la responsabilité d’un média chrétien, centré sur l’actualité moyen-orientale, de relayer ces informations.

Mercredi 4 février, le monde se réveillait avec les images d’un pilote jordanien, enfermé dans une cage, aspergé d’essence et brûlé vif par le dénommé « Califat Islamique ». Ces faits suivaient de près l’annonce de l’exécution d’un otage chrétien japonais par la même organisation terroriste. De façon tragiquement concomitante, le Comité des Nations Unies pour les droits de l’enfant rendait hier un rapport alarmant sur la situation des enfants en Irak. En proie aux mains des islamistes, ceux-ci subissent les pires atrocités, dans un silence assourdissant. 

Le rapport pointe tout d’abord la vente de ces enfants comme esclaves : « Les enfants de minorités ont été capturés dans nombre d’endroits, vendus sur des marchés avec sur eux des étiquettes portant des prix, ils ont été vendus comme esclaves ». Le document confirme d’autre part l’utilisation d’enfants comme esclaves sexuels. Daesh avait à ce titre publié il y a quelques semaines un guide intitulé « Comment traiter une esclave sexuelle ». Y sont notamment donnés des conseils sur « Quand battre son esclave », « Quel est son coût », « Dans quelles circonstances son viol est justifié »… Tout cela, basé sur des prétendues « justifications  Coraniques ».

Le Comité des Droits de l’Enfant a en outre relevé l’utilisation d’enfants comme boucliers humains, en vue de protéger les bâtiments de Daesh des bombardements. Renate Winter, l’un des 18 experts du Comité onusien raconte : « Nous avons des informations selon lesquelles des enfants, en particulier des enfants déficients mentaux, sont utilisés comme kamikazes, très probablement sans qu’ils s’en rendent compte ». Il poursuit : « Une vidéo diffusée [sur internet] montre de très jeunes enfants, d’environ huit ans et moins, qui sont entraînés pour devenir des enfants soldats ». Le rapport ne s’arrête pas là dans les descriptions morbides. Il révèle « plusieurs cas d’exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d’enfants vivants ».

Qui sont ces enfants ? Dans la grande majorité, ils appartiennent aux minorités chrétiennes et yézidis d’Irak, persécutés par Daesh depuis l’instauration du « Califat Islamique ». Le Comité tient à préciser que l’ensemble des atrocités commises contre les enfants n’est pas de la seule responsabilité des djihadistes, et que ce qui tient lieu d’institutions irakiennes a également sa part de culpabilité. En cause, l’utilisation par le « gouvernement » irakien d’enfants comme soldats, leur emprisonnement dans des conditions particulièrement difficiles à la suite d’accusations de terrorisme ou encore le mariage forcé de jeunes filles.

Bagdad s’est attiré les foudres du Comité de l’ONU pour avoir promulgué une loi dispensant les violeurs de poursuites s’ils se mariaient avec leurs victimes. Le gouvernement déclarant cette mesure comme étant « le seul moyen de protéger la victime des représailles de sa famille » n’a évidemment pas été jugé recevable par la juridiction onusienne.  Face à ces persécutions interminables, les chrétiens savent qu’ils peuvent compter sur la prière de l’Eglise et spécialement du Pape.

Lors d’un message adressé à Noël, le Saint-Père avait exhorté les chrétiens d’Orient à tenir bon. Espérons que les enfants, aujourd’hui persécutés par Daesh, pourront garder au cœur les mots du Souverain-Pontife : « Chers frères et sœurs, qui avec courage rendez témoignage à Jésus en votre terre bénie par le Seigneur, notre consolation et notre espérance c’est le Christ lui-même. Je vous encourage donc à rester attachés à Lui, comme les sarments à la vigne, certains que ni la tribulation, ni l’angoisse, ni la persécution ne peuvent vous séparer de Lui. Puisse l’épreuve que vous traversez fortifier la foi et la fidélité de vous tous

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici