Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

De Genève une solidarité oecuménique pour le peuple et les Eglises de Terre Sainte

Terrasanta.net
21 octobre 2015
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
De Genève une solidarité oecuménique pour le peuple et les Eglises de Terre Sainte
Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises. (photo WCC)

Dans une lettre adressée le 19 octobre aux Eglises membres du Conseil œcuménique des Eglises, le secrétaire général, Olav Fykse Tveit (également co-président du Forum œcuménique israélo-palestinien), a exprimé sa solidarité avec les Eglises et les peuples de la Terre Sainte mais aussi l'engagement renouvelé pour la justice et la paix entre la Palestine et Israël.


(Gc) – « Nous suivons avec une inquiétude croissante les événements qui affectent l’ensemble de la région et en particulier la ville sainte de Jérusalem, qui continue d’être dans nos cœurs et dans nos prières afin qu’elle soit la ville ouverte aux deux peuples (Israël et Palestine) et aux trois religions (judaïsme, christianisme et islam) ». Dans une lettre adressée le 19 octobre aux Eglises membres du Conseil œcuménique des Eglises, le secrétaire général, Olav Fykse Tveit (également co-président du Forum œcuménique israélo-palestinien), a exprimé sa solidarité avec les Eglises et les peuples de la Terre Sainte mais aussi son engagement renouvelé pour la justice et la paix entre la Palestine et Israël, engagement qui anime depuis toujours  l’organisation œcuménique.

« Notre travail et nos prières pour une paix juste entre Palestiniens et Israéliens continuent. Nous rappelons la nécessité de respecter le status quo dans les Lieux Saints de Jérusalem comme contribution importante à la diminution des tensions actuelles ». Tveit continue en soulignant combien « en tant que chrétiens nous devons tous travailler ensemble afin de mettre fin à la violence contre tout enfant de Dieu, afin que cessent l’occupation et les injustices qui sont désormais le principal obstacle à la paix entre Israël et la Palestine. La violence est moyen inacceptable et contre-productif pour faire valoir la justice. Des mesures adéquates de sécurité et le respect de la loi sont au contraire  les outils appropriés pour répondre aux attaques, non pas une violence anarchique ».

La déclaration du Secrétaire général du Conseil des Eglises – basé à Genève et comprend actuellement 349 membres de toutes les principales confessions chrétiennes, en grande partie protestantes, anglicanes et orthodoxes (l’Eglise catholique n’est pas membre) – a relancé avec force la conviction que «doit cesser toute occupation illégale des territoires palestiniens, non pas comme une condition préalable à la fin de la violence, mais comme un élément moteur essentiel en faveur d’une paix soutenable, juste et durable dans la région ».

Le Conseil œcuménique des Eglises consacrera le prochain pèlerinage de justice et paix, prévu en 2016, aux problèmes et à  la souffrance au Moyen-Orient, notamment en Israël et en Palestine.

Cliquez ici pour lire le texte intégral de la lettre (en anglais).

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici