Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Avec la paix tout a plus de goût !

Terrasanta.net
22 octobre 2015
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Avec la paix tout a plus de goût !
Tranches de gâteau pour la paix distribuées à Harish, Israël.

C'est une hirondelle qui ne fait pas le printemps mais cependant une goutte d'eau fraîche dans une mer salée. Dans un contexte de violence, comme celui des dernières semaines en Terre Sainte, il est important de cueillir les moindres gestes ou initiatives qui tentent de diminuer un tant soit peu la pression. 


(GS) – C’est une hirondelle qui ne fait pas le printemps mais cependant une goutte d’eau fraîche dans une mer salée. Dans un contexte de violence, comme celui des dernières semaines en Terre Sainte, il est important de cueillir les moindres gestes ou initiatives qui tentent de diminuer un tant soit peu la pression. 

Des Gâteaux pour la paix telle est l’idée, sans doute un peu naïve, d’un groupe d’habitants de Harish, nouveau centre urbain construit dans le district de Haïfa en Israël, près de la «frontière» avec la Cisjordanie palestinienne. L’initiative a été rendue publique dans la version en ligne du journal Haaretz que terrasanta.net partage aujourd’hui. Tout a commencé il y a une semaine à l’initiative de six  habitants de Harish. Plutôt que de manifester pour la paix les mains vides, ils ont préféré, presque chaque jour, se rendre sur les chantiers de construction et aux carrefours de la ville avec une pancarte. On peut y lire en hébreu, en arabe et en anglais: Gâteaux pour la paix. Autour de leur panneau, ces «militants» brandissent plateaux et barquettes remplis de tranches de gâteaux faits maison et destinés aux ouvriers des chantiers, conducteurs et camionneurs, policiers et automobilistes de passage, arabes comme juifs. Comme pour dire qu’avec la paix tout a plus de goût. L’idée est effet de mettre de côté la haine mutuelle et la méfiance si populaires ces jours-ci. Les chroniques israéliennes faisant écho des épisodes de lynchage (comme celui  arrivé à Beer Sheeva 18 octobre) et l’augmentation de la vente d’armes à des privés.

Mais il y a d’autres qui proposent des alternatives similaires aux Gâteaux pour la paix. Les arts de la Table servent souvent d’espace de partage commun. Haaretz rapporte ainsi que, dans divers endroits d’Israël (Tel Aviv, Acre, etc.) des restaurateurs ont décidé de faire un rabais de 50% pour les groupes de convives mixtes (arabes et les juifs). Un moyen de surmonter la peur qui pousse un grand nombre de personnes à se tenir à l’écart des lieux publics bondés.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici