Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Des inscriptions vieilles de 1700 ans trouvées au nord d’Israël

Terresainte.net
29 janvier 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Des inscriptions vieilles de 1700 ans trouvées au nord d’Israël
Une des 3 épitaphes de Zippori © Miki Peleg, courtoisie de l'Autorité des Antiquités d'Israël

Trois inscriptions funéraires, deux en araméen et une autre en grec, vieilles de 1700 ans ont été découvertes à Zippori dans la région de Galilée en Israël.


(Jérusalem–n.h) Trois inscriptions funéraires, deux en araméen et une autre en grec, vieilles de 1700 ans ont été découvertes à Zippori dans la région de Galilée en Israël.  « L’Importance des épitaphes réside dans le fait qu’ils reflètent la vie quotidienne des Juifs de Zippori et leur monde culturel » a déclaré Motti Aviam de « l’Institut Kinneret (Tibériade) pour l’archéologie de galilée »  qui se sont associé dans les fouilles à l’Autorité des antiquités d’Israël (AAI).

L’inscription grecque, la plus facile à comprendre, porte le nom de “José”. Les inscriptions en araméen demandent plus de temps pour les élucider. Ces dernières mentionnent des “rabbins” enterrés dans le cimetière à l’ouest de Zippori, cependant le nom des rabbins restent à déchiffrer. 

Selon Aviam, la signification du titre de “Rabbi” pour les habitant de Zippori reste vague.  « Les chercheurs sont incertains quant à la signification du terme “Rabbin” à la période où Rabbi Yehuda Hanasi (Judah le prince) résidait à Zippori » a-t-il déclaré.

Cela dit l’une des inscriptions en araméen se réfère à un certain “Tiberien”. Ce qui en ferait le deuxième cas connu d’une personne de la ville de Tibériade à être enterré dans le cimetière de Zippori. “Il est tout à fait possible que les juifs de diverses régions de Galilée soient enterrés à Zippori pour être à proximité du rabbin. »  Les AAI on aussi ajouté que les deux inscriptions en araméen se terminaient par le mot de bénédiction en hébreu “Shalom”.

Les inscriptions funéraires ont été découvertes grâce à une fouille conjointe de l’Institut Kinneret et des AAI Dix-sept inscriptions funéraires ont été trouvées dans Zippori jusqu’ici. La plupart d’entre elles sont en araméen, la lingua franca des juifs de l’époque. La plupart des inscriptions de Tibériade étaient en grec, a ajouté l’AAI.

Zippori fut la capitale juive la plus densément peuplée de Galilée avant d’être supplantée par Tibériade. Par sa forme, la ville porte aussi les caractéristiques d’une présence romaine dans la région. Elle est aujourd’hui célèbre pour ses magnifiques mosaïques.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici