Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Joe Biden en Israël et recrudescence de la violence

Terresainte.net
9 mars 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Joe Biden en Israël et recrudescence de la violence
Les forces israéliennes sur la scène de l'attaque à la voiture-bélier, près de la Porte neuve, Jérusalem. © Yonatan Sindel/Flash90

La visite du vice-président américain, Joe Biden,  survient en pleine recrudescence de la violence. En moins de vingt-quatre heure cinq attaques palestiniennes à Jérusalem-Est et Tel Aviv.


(Jérusalem/N.H.) – Hier, mardi 8 mars à Jaffa, un touriste américain a été poignardé à mort et au moins neuf autres personnes blessées par un assaillant Palestinien. Il était armé d’un couteau dans le quartier populaire du port de Jaffa. Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a déclaré à la radio militaire que l’attaquant « poignardait les gens sans faire aucune distinction» avant qu’il ne se fasse abattre par les forces sur place.

Le département d’Etat américain a fermement condamné l’attaque et a identifié le ressortissant américain décédé. Il s’agit de Taylor Allen Force. « Comme nous l’avons dit dans le passé, il n’y a absolument aucune justification pour le terrorisme. Nous continuons d’encourager toutes les parties à prendre des mesures positives pour réduire les tensions et rétablir le calme,»  ont déclaré les Américains.

Hier, plus tôt dans la journée, une femme palestinienne âgée d’environ 50 a été abattue. Selon la police, la femme a sorti un couteau de son sac et a essayé de poignarder les  forces israéliennes patrouillant dans la vieille ville de Jérusalem.

L’agence palestinienne Ma’an a déclaré que les officiers israéliens ont tiré plusieurs fois dans la rue al-Wad, où « elle a été laissée se vidant de son sang ». Les policiers auraient empêché les habitants et les ambulanciers de lui donner les premiers soins.

« Les policiers n’ont pas été blessé », a déclaré Luba Samri, porte-parole de la police israélienne. Selon elle, les forces israéliennes auraient ouvert le feu parce qu’ils étaient en «danger immédiat et réel.»

Plus tard dans la journée, un Palestinien a ouvert le feu, blessant grièvement deux policiers israéliens avant d’être tué, ont indiqué les autorités israéliennes et les sources médicales. L’homme a tiré sur un groupe de policiers dans la rue Salah El Deen, près de la Porte d’Hérode à Jérusalem-Est. L’assaillant a été tué.

Un quatrième Palestinien a également été tué après avoir tenté de poignarder un Israélien à Petah Tikva, près de Tel-Aviv, a déclaré la police israélienne. Des groupes de droits de l’homme ont condamné les forces israéliennes pour l’utilisation d’une force excessive contre les attaquants et les manifestants présumés, y compris des enfants.

Lors de la rencontre avec l’ancien Président Peres hier, Joe Biden a parlé d’un « engagement total et sans fard à la sécurité d’Israël. J’espère que nous allons faire des progrès.» Le vice-président américain doit rencontrer séparément aujourd’hui, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Cependant La Maison Blanche a déclaré que Biden ne poursuivra pas de nouvelles initiatives de paix lors de sa visite en dépit de la vague de violence.

Le nombre de morts de la vague d’attentats depuis le 1er octobre s’élève à 185 Palestiniens, 28 Israéliens, un Américain, un Soudanais et un Erythréen.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici