Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Où sont les subventions des écoles chrétiennes d’Israël ?

Terresainte.net
27 mai 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Où sont les subventions des écoles chrétiennes d’Israël ?
Des milliers d'étudiants chrétiens, enseignants et travailleurs de l'éducation, manifestent devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 6 Septembre 2015. © Hadas Parush/Flash90

Huit mois après une grève historique de 27 jours, les écoles chrétiennes d'Israël attendent toujours que les promesses de l’accord qui avait mis fin au mouvement soient tenues.


(Jerusalem/n.h) – La grève des 33 000 élèves des 47 écoles chrétienne d’Israël eu lieu il y a huit mois. Le Bureau des écoles chrétiennes avait annoncé une grève après la suppression de 45% de leur budget au cours des six dernières années. Le ministère de l’Education avait également limité la possibilité pour les écoles chrétiennes de recevoir des fonds de la part des parents d’élèves. Suggérant par la suite que les écoles chrétiennes rejoignent le système des écoles publiques israéliennes : une proposition qui fut catégoriquement rejetée. (voir notre article Fin de la grève des écoles chrétiennes en Israël, fin de la crise ?)

La grève de 27 jours prit fin après qu’un accord fut trouvé entre les deux parties. Celui-ci promettait 50 millions de shekels (11 millions d’euros) aux écoles chrétiennes, somme qui aurait dû être versée avant le 31 mars 2016. Jusqu’à présent les réunions et les contacts entre les membres du Bureau des écoles, les partis politiques, et le ministère de l’Éducation sont toujours en cours, mais au point mort. La somme convenue n’a pas été transférée et une grande majorité des promesses n’ont pas été respectées.

Dans un communiqué publié le 23 mai, le Bureau des écoles a détaillé les conclusions et les recommandations de la commission, mais pour père Abdel Massih Fahim, Secrétaire Général du Bureau des écoles, celles-ci restent secondaires. « La politique du ministère de l’Education est regrettable, a-t-il déclaré à Terresainte.net. Nous ne voulons pas rejoindre le système public, le ministère a reconnu que les subventions qui nous reviennent sont un droit. Toutefois, il continue à repousser la date de transfert de la somme. Voilà déjà 50 jours que le délai est dépassé… le ministère ne cesse de faire des promesses qu’il ne tient pas. »

Le Bureau à son tour tente de faire pression sur le ministère par des moyens officiels. « J’estime que le ministère tiendra ses promesses, cependant nous souhaitons le transfert de la somme le plus tôt possible. »

Alors que les écoles chrétiennes en Israël risquent un effondrement financier, le frère se veut optimiste. « Je ne veux pas précéder le cours des choses, a répondu le frère interrogé sur l’hypothèse d’une future grève pour l’année scolaire 2016-2017. Je garde espoir que tous ces problèmes seront levés les uns après les autres, je ne veux pas laisser la place à l’échec et envisager des plans pour l’année prochaine. »

« Nous demandons à tous ceux qui reconnaissent l’importance des écoles chrétiennes en Israël (comme un composant essentiel de la présence chrétienne en Terre Sainte) d’apporter leur aide et leur soutien, déclare le communiqué. Nous vous demandons d’approcher le Premier ministre israélien, le Ministre des finances, le Ministre de l’éducation, le Ministre de l’égalité sociale ainsi que les hauts représentants de ces bureaux et les ambassades israéliennes partout dans le monde en demandant : a) Que la somme de 50 millions de shekels soit immédiatement transférée b) Que le gouvernement décide d’une somme fixe à verser annuellement aux écoles chrétiennes pour compenser les coupes drastiques. c) Sinon, qu’une nouvelle loi soit présentée qui crée un nouveau statut aux écoles chrétiennes qui assurerait des fonds suffisants et prendrait en compte leur particularité et leur pérennité sur cette terre. »

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici